Xiaomi : avec une croissance de 83 %, la marque chinoise est n°1 dans le monde

Une activité de gamin hyperactif sous kétamine, des smartphones sur tous les fronts qui se concurrencent eux-mêmes, des noms complètement pétés et une hiérarchie presque incompréhensible : pourtant Xiaomi a réussi son pari. La firme qui produit à peu près tout, du tournevis à la trottinette en passant par la brosse à dents et l’aspirateur, est devenue le n°1 mondial en termes de smartphones écoulés…

Xiaomi est récemment devenu le n°1 mondial en termes de smartphones écoulés. La firme de Beijing passe devant Apple et Samsung sur les chiffres enregistrés au mois de juin 2021. Rien que ça. Pas mal pour une marque au nom difficilement prononçable qui a commencé à se faire connaître avec des appareils d’entrée de gamme avant de se hisser au niveau des plus grands avec des flagships pleins d’audace. Une sacrée performance donc pour une société créée en 2010 et qui n’a mis le pied en Europe en 2017 en commençant par le marché espagnol. Certes Xiaomi a été aidé par le déclin de Huawei à l’extérieur de la Chine, mais il ne s’agit pas que de cela puisqu’avec sa vision « globale » et ses incursions en Amérique latine (+300 % de croissance) et en Afrique (+150%), la firme s’est mondialisée avec brio.

xiaomi gammes

Si la nature a horreur du vide, Xiaomi l’exècre.

Il faut aussi reconnaître que Xiaomi est présent sur tous les tableaux : les entrées de gamme avec les Redmi, mais aussi la catégorie du dessus avec les Redmi Note, les Mi Note (une catégorie intermédiaire qui a disparu cette année), les Mi T et les Mi avec cette année 2021 un Mi 11 Ultra qui s’est clairement positionné en face des Samsung Galaxy S21 Ultra et iPhone 12 Pro Max. Il y a aussi les appareils inclassables, pas nécessairement destinés à être vendus en masse, mais plus à faire parler comme les Mi Mix, les Mi MAX, le récent Mi Mix Fold ou le prototype Mi Mix Alpha.

Et c’est sans compter la « marque-gamme » POCO qui devait être discrète et qui ces derniers temps s’est faite pléthorique avec les F3, M3 et X3 (plus les versions Pro pour les deux derniers). Il existe forcément un appareil Xiaomi pour chaque type de client : ceux qui veulent dépenser le moins possible, ceux qui en veulent le plus pour le moins d’argent possible, ceux qui veulent absolument ce qu’il y a de mieux…

Un MIUI qui se bonifie avec le temps

Côté logiciel, MIUI a longtemps été le point faible, mais la version 12 corrige pas mal de problèmes, même si il existera toujours des allergiques. Il faut aussi dire qu’en ce qui concerne les mises à jour, Xiaomi fait fort. Le Xiaomi Redmi Note 7 sorti début 2019 a lui aussi eu le droit à sa version de MIUI 12 alors qu’il s’agit d’un appareil d’entrée de gamme. Certains constructeurs devraient en prendre de la graine.

Au final, Xiaomi se taille une part de marché de 17 % contre 15,7 % pour Samsung et 14 % pour Apple. Certes, il ne s’agit pas de chiffre d’affaires, mais bien de quantité d’appareils vendus, mais la performance est à saluer d‘autant qu’avec cette croissance, la firme chinoise est peut-être là pour longtemps.