VPN : tous les mêmes, tous bidons ? Enfin la vérité ! 😱

Les VPN rivalisent d’ingéniosité pour se démarquer de la concurrence : le plus rapide, le plus sécurisé, le plus de serveurs, etc. Pourtant la plupart des ténors du genre proposent plus ou moins la même chose. Reste alors l’argument du prix. Ici par contre, certains vous prennent pour des gogos…

Les VPN ne sont pas des services aux propriétés miraculeuses comme veulent vous le vendre les YouTubeurs grassement payés pour parler de sujets qu’ils ne maîtrisent pas. Car le but d’un VPN est de chiffrer votre trafic sur Internet pour que personne ne puisse savoir ce qui passe par vos tuyaux : ni la police, ni votre fournisseur d’accès Internet, ni un pirate, ni la charmante Ursula von der Leyen… Personne. Normalement les VPN sont… gratuits. Eh oui, il est assez simple de se confectionner un VPN à la maison avec un petit serveur (comme un Raspberry Pi à 40 € avec un OpenVPN), mais cela demande quelques connaissances, un peu de maintenance : bref, un peu d’implication.

Pourquoi choisir un VPN payant ?

Or, tout le monde n’a pas le temps de s’occuper de ça. Comprenant bien le désir des internautes de masquer leur activité et de préserver leur vie privée sans trop s’impliquer, des services d’un genre nouveau ont émergé : SudVPN, ViteVPN, SurfCrevette, etc. Pour se démarquer, ils ont dû ajouter un petit plus au chiffrement : la possibilité de changer l’IP de l’utilisateur-client et de le domicilier dans le pays de son choix. Le nombre de pays disponibles et de serveurs est devenu même un argument commercial alors qu’il est bien rare d’avoir besoin d’une IP domicilié au Sri Lanka, au Laos ou au Groenland. Mais ça sert à quoi finalement puisqu’avec un serveur en France, plus rapide et chiffré, vous passez entre les mailles du filet d’HADOPI et vous ne courez aucun risque de fuite de vos données personnelles ?

Choisissez votre pays de cyber-résidence !

Trois bonnes raisons pour changer d’IP :

► Vous voulez accéder à un site qui n’est plus disponible sur le Web français. Eh oui, un site comme le tracker Torrent Yggtorrent qui est parfois rayé des tablettes une IP française, mais ce n’est pas tout puisque depuis la loi LOPSI, il est possible de suspendre une URL de l’Internet français sans même la décision d’un juge : une aberration à la limite du despotisme.

► Vous êtes abonné à Canal+, RMC Sport, OCS ou beIN Sports et vous vous retrouvez en vacances en Algérie, en Thaïlande ou au Surinam ? Avec votre IP étrangère il est impossible de regarder les programmes pour lesquels vous payez. Vous serez bloqué… Même avec une appli pour voir la télé comme SFR TV. Joséphine Ange Gardien, malgré ses pouvoirs, n’est pas la bienvenue En Allemagne, au Sénégal ou en Australie. Avec une IP française, l’affaire est dans le sac.

► Vous êtes en France, mais vous désirez voir des programmes auquel vous n’avez pas accès ? Le Netflix japonais ou le Disney+ américain sont des « classiques » lorsqu’il s’agit de vous vendre un VPN, mais il y a aussi le contenu gratuit des chaînes du monde entier. La Formule 1 est sur Canal+ et vous n’avez pas envie de payer ? Pourquoi ne pas prendre une IP autrichienne et voir la course sur la chaîne autrichienne et gratuite ServusTV ? Vous êtes plutôt foot ? Saviez-vous qu’à l’inverse de la France, de nombreux pays retransmettent la Ligue des Champions gratuitement et en direct sur des chaînes locales ? Pour le prochain PSG – Juventus ou Tottenham – OM, il est possible de prendre une IP italienne ou russe pour voir le match puisque dans ces pays, les matchs sont souvent diffusé en clair. Bien sûr, les commentaires seront en italien ou en russe, mais est-ce bien important ?

Cyberghost
Pas besoin d’un serveur au Sri Lanka, mais par contre les serveurs spécialisés dans le streaming, le téléchargement BitTorrent ou le jeu sont les bienvenus…

Des fonctionnalités pour vous faciliter la vie…

En plus de leurs IP exotiques, les VPN ajoutent de petites fonctionnalités qui ajoutées les unes aux autres propose un service plus convivial. Déjà l’interface est très simple. Que ce soit sur un mobile (Android/iOS) ou un ordinateur (Windows/Mac/Linux), il suffit d’installer le programme ou l’app et de cliquer sur un bouton pour chiffrer son trafic. Ensuite les garde-fous sont nombreux : liste blanche pour faire en sorte que le trafic via le VPN soit contourné (certaines apps, bancaire notamment, n’aiment pas les VPN), le Kill Switch qui permet de couper l’accès à un serveur si celui-ci devenait vulnérable (les maintenances, ça arrive), la possibilité d’être averti si un de vos mots de passe est corrompu, etc. Bref, à part quelques petites différences, les VPN les plus connus du marché sont presque tous les même. Pour se démarquer, certains vont miser sur la rapidité, sur la sécurité ou sur les lois du pays où ils sont domiciliés, mais la vérité c’est que les 5 plus gros du secteur sont presque au même niveau. Par contre, le prix peu varier du simple au double…

CyberGhost : il y a moins bien, mais c’est plus cher…

Nous testons tous les VPN du marché et nous sommes arrivés à la conclusion suivante : tous les VPN commerciaux connus se valent plus ou moins. Alors pourquoi prendre un service plus cher qu’un autre ? Dans cette catégorie des VPN commerciaux avec moult serveurs dans plein de pays, le moins cher reste CyberGhost. D’ailleurs, lorsque vous voyez les prix avec des réductions très alléchantes, sachez qu’il s’agit là aussi d’une astuce qui est pratiqué par l’ensemble de ces services… Comme tous les VPN de ce type, il affiche des réductions de fou toute l’année. Il ne s’agit pas de pratiques trompeuses : la ristourne de -83 % est calculée sur le prix que vous devrez payer en choisissant une formule mensuelle à 12,65 €. Dans le cas de CyberGhost, un abonnement de 3 ans coûte 82,29 €, mais vous avez en plus 3 mois gratuits : cela fait 2,11 €/mois sur 39 mois. Contrairement aux autres VPN, qui sont plus chers, ces prix sont TTC : il n’y a pas de taxe à ajouter. Vous trouvez que 3 ans c’est long et vous n’êtes pas sûr que CyberGhost va vous plaire ? Vous avez 45 jours pour revenir sur votre décision et demander un remboursement. À titre de comparaison, chez ExpressVPN, il faudra payer 81 € pour seulement 15 mois de protection, soit un prix de 6,75 €/mois. ExpressVPN est donc 3 fois plus cher que CyberGhost pour une vitesse similaire, mais avec moins d’emplacements et des options payantes supplémentaires. Notez aussi que CyberGhost est basé en Roumanie, avec des lois respectueuses de la vie privée. Il ne s’agit pas de vaines promesses, le VPN publie régulièrement un rapport avec les demandes de renseignements des polices du monde entier. Bien sûr ces demandes restent lettre morte…

Sur mobile, CyberGhost est tout aussi simple à prendre en main. Il est aussi possible de chiffrer tout le trafic Internet de la maison en installant le VPN sur votre routeur. Si vous désirez le faire au cas par cas, CyberGhost permet de protéger 7 appareils en même temps : mobile, ordinateur, TV, console, tablette, etc.

Laisser un commentaire