Twitter version Musk : c’est le bordel !!

Après avoir racheté Twitter en octobre, Elon Musk jongle entre les annonces. Modification de la modération, retour des comptes bannis, radiation du conseil d’administration… Beaucoup de décisions ont marqué, mais une a fait du bruit : l’attribution des certifications.

L’imbroglio de l’abonnement

Depuis sa prise de pouvoir sur le réseau social, le milliardaire Elon Musk a annoncé de nombreux changements. Le plus marquant reste évidemment la mise en version premium des certifications. Graal absolu de l’utilisateur, ce petit badge vient confirmer l’identité d’un compte après vérification par les équipes de modération. Jusqu’alors, les critères étaient très sélectifs, obscurs mais la gratuité allait de soi.

Le propriétaire de Tesla a donc annoncé un changement majeur dans le fonctionnement de l’oiseau bleu. Dorénavant, le badge de certification pourra être accessible à tout utilisateur prêt à payer 8$ par mois ; pour aller plus loin, les utilisateurs déjà validés devront souscrire à l’abonnement pour conserver leur privilège. Pour l’instant, cependant, cette nouveauté n’est incluse qu’aux USA via Twitter Blue.

Musk patauge dans les options

Un problème majeur s’est posé dès les premières heures du déploiement de la certification payante. En effet, de nombreux comptes, dorénavant badgés, sont apparus en reprenant souvent l’identité du nouveau patron de Twitter. Des usurpations d’identité qui ont concerné aussi des marques telles que Nintendo ou encore Valve. Une confusion totale sur le réseau apparaît, amenant le milliardaire à revoir l’organisation de sa nouvelle option payante.

Démarre alors une succession de tweets dans lesquels Elon Musk a proposé des variations à sa solution : badges de couleurs différentes, processus de vérification approfondi pour les personnalités publiques… Une idée a finalement vu le jour : l’ajout d’une mention, visible sous le nom d’utilisateur, mentionnant l’aspect officiel du compte. Durée de vie de la fonctionnalité : 22h. En moins d’une journée, Musk a décidé de la supprimer, car peu pratique à ses yeux. Le réseau social est entre de bonnes mains on vous dit !

Des mois difficiles à venir

Suite à ce test, pour justifier les expérimentations récentes de Twitter, le milliardaire a décrit les prochains mois de la plateforme. Beaucoup de fonctionnalités vont être testées, sans doute de manière éphémère, pour tenter d’aboutir à une nouvelle version de l’oiseau bleu.

La situation semble annoncer une période difficile pour le réseau social. Certains utilisateurs se préparent à le quitter pour rejoindre Mastodon, même si la tendance est encore faible. Plus inquiétant, des annonceurs souhaitent se désengager de Twitter, notamment suite à la vague d’usurpations d’identité. Musk a bien tenté de les rassurer dans un Space, mais face à la faiblesse de ses arguments, il semble probable que la tendance ne s’inverse pas. Affaire à suivre dans la folle histoire des entreprises Elon Musk.


Laisser un commentaire