Super Bowl : les cryptos s’invitent sur le terrain !

Le Super Bowl a eu lieu ce 13 février et la grande originalité de cette édition, c’est que de nombreux exchanges de crypto en ont profité pour tenter d’attirer de nouveaux clients à grands coups de publicités hors de prix.

Le Super Bowl, c’est le plus grand événement sportif des États-Unis. Diffusé sur la chaîne NBC, c’est chaque année plus de 100 millions de personnes qui regardent le match. À chaque fois, c’est un peu la guerre pour réserver des créneaux publicitaires vendus plus de 7 millions de dollars les 30 secondes (ce qui fait cher la seconde). L’industrie du cinéma a dévoilé les bandes-annonces des prochains blockbusters comme Doctor Strange in the Multiverse of Madness ou Jurassic World Dominion. Même Meta a fait le déplacement cathodique en 2022 pour louer son propre univers virtuel. Particularité de cette édition, de nombreux acteurs de l’économie américaine se sont lancés dans la bataille pour la première fois puisque c’était le cas pour 40% des annonceurs du soir. Parmi eux, des « exchanges » de crypto.

Super Bowl : pour ne pas rester sur la touche

On le sait, les cryptomonnaies font de moins en moins peur aux investisseurs de tous les horizons, des plus à même à comprendre la blockchain à ceux qui veulent juste se faire de l’argent en se fichant bien du « Comment ça marche ? ». Ceux-là, dans les plus de 110 millions de spectateurs du Super Bowl, il y en a un énorme vivier potentiel. C’est bien pour ça que les exchanges de monnaies virtuelles se sont aventurés loin de leurs plates-bandes numériques avec leur canne à pêche pour hameçonner leurs prochains clients.

Pour cela, ils ont fait appel à des stars du grand comme du petit écran, voire du monde du sport. FTX s’est payé les services de Larry David, créateur des séries Larry et son nombril et de Seinfeld. Mais surtout, la marque avait promis d’offrir des bitcoins à des personnes tirées au sort parmi celles ayant retweeté la vidéo. Ce qu’ont fait plus de 177 000 abonnés dans lesquels se cachent 4 chanceux qui se partageront 7,54 bitcoins (comme 7.54 pm, l’heure de la diffusion du spot).

E Trade l’a plutôt joué comique avec un bébé bucheron très sérieux. Crypto.com a eu par contre la main lourde avec deux spots ! Dans le premier, Matt Damon compare les investisseurs d’aujourd’hui à des explorateurs, assenant un lapidaire « La fortune favorise les braves ». Dans le deuxième, c’est LeBron James, le basketteur des Los Angeles Lakers (dont le stade porte le nom de la société) qui voyage dans le temps pour se conseiller.

Quant à eToro, pas d’Alec Baldwin en vue (on se demande bien pourquoi…), mais une publicité qui met en avant le côté communautaire de l’application, avec sa confrérie d’investisseurs qui se soutiennent avec bonheur. Rien de bien marquant, à l’inverse de celui qui a fait le plus fort : Coinbase.

Les potos carrés

Coinbase a en effet poussé l’originalité à son paroxysme avec une publicité d’une minute sans parole d’un écran noir sur lequel se promène un QR code à flasher.

Pas le moins du monde préparé à l’affluence monstrueuse de curieux voulant connaître le mystère qui se cachait derrière, le site et l’application ont tout simplement crashé. Il faut dire que 15$ en Bitcoin étaient offerts à toutes les personnes qui téléchargeaient l’application par le biais du lien découvert. De quoi rendre fou n’importe quelle personne en 2022. Le coup de communication est donc réussi, même si le plantage a été autant commenté que le contenu.

Par contre, aucune trace de Binance lors du Super Bowl. Le site avait sciemment choisi une autre forme de communication une semaine plus tôt. Dans un spot minimaliste mettant en scène Jimmy Butler (basketteur star des Miami Heat), le crypto broker se plaçait plutôt en grand frère protecteur confiant calmement son message :

Le 13 février, vous allez entendre certains des plus grands noms vous dire de vous lancer dans la crypto. Mais ils ne vous connaissent pas, ni vos finances. Vous seul les connaissez. Binance et moi sommes ici pour vous dire : faites-vous confiance et, bien sûr, faites vos propres recherches.

Une manière subtile de brocarder les concurrents et de les faire passer pour des vampires sans scrupules à la chasse aux dindons de la farce aux cryptomonnaies.

Qui est vraiment sorti gagnant de cette soirée du Super Bowl ? Comme tous les ans, la régie publicitaire de NBC. Mais la présence en force des exchanges de cryptomonnaies montre bien que la démocratisation des devises numériques continue pas à pas.

Les cryptos sont dans la place

Les cryptomonnaies sont parties pour rester, c’est une évidence : la débauche d’investissements publicitaires autour de l’événement sportif le plus regardé de l’année ne fait pas de doute. Mais si vous êtes Français et si investir dans les « crypto-actifs » vous intéresse, autant vous adresser à un acteur lui aussi français. Coinhouse c’est un exchange « bleu-blanc-rouge » qui n’est pas dans un paradis fiscal et qui est agréé par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Sur Coinhouse, vous pouvez acheter plus de 30 cryptoactifs, des plus classiques aux plus récents. La sécurité est le critère numéro 1 et la rétention de vos investissements est gratuite. Mais si la bourse vous intéresse aussi, eToro propose des actions et des outils de trading assez simples à mettre en place avec la possibilité de « copier les positions » de traders à succès et d’investir dans des portefeuilles d’avenir.


Laisser un commentaire