Netflix : notre sélections des sorties de février 2022

Vous avez sans doute déjà vu les nouveautés de Netflix pour le mois de février 2022, mais comme nous aimons bien critiquer, nous avons fait une petite sélection…

Top Gun (le 1er février)

Top Gun ça sent bon les années 80 et la Guerre froide. Le pitch : Maverick (Tom Cruise) est un pilote de chasse un peu foufou qui intègre une école de pilote d’élite et ça canarde contre des Mig au-dessus de l’océan Indien. Il y a bien sûr une histoire d’amour et une réconciliation avec l’antagoniste pas si méchant que ça parce que « America Fuck Yeah ». Un film qui donne envie de faire la guerre. Pas inclusif du tout. 5/7 movie. Cette année, pour les 36 ans du film, il devrait y avoir une suite. S’ils ne rappellent pas Kelly McGillis, vous allez voir que les wokes vont pleurnicher.
Fun fact : les Mig-28 soviétiques ce sont des Northrop F-5 déguisés parce qu’en pleine guerre froide ce n’est pas facile de mettre la main sur les armes d’une puissance ennemie.


Collection Claude Berri (le 1er février)

Claude Langmann « aka » Claude Berri était un peu le patron du cinéma français (*pleurs*Je me remercie Claude Berri *snif*), mais on oublie qu’en plus d’être producteur, il a réalisé pas mal de films et Netflix en ajoute 7 à son catalogue ce 1er février : Uranus et sa brochette d’acteurs formidables, le semi-autobiographique Le Vieil Homme et l’Enfant, Ensemble et c’est Tout avec Tautou/Canet, les « Pagnolesques » Jean de Florette et Manon des Sources (vous n’êtes pas prêt pour le twist), l’excellent Germinal et le grandiose Tchao Pantin. Si vous ne l’avez jamais vu, commencez par là, c’est peut-être un des meilleurs films du monde entier. Rien que pour celui-là, on peut tous remercier Claude Berri.


Crazy, Stupid, Love (le 1er février)

Si vous aimez les films avec différentes petites histoires qui semblent séparées, mais qui ne le sont pas, vous allez sans doute apprécier ce film avec un Steve Carell pas mauvais dans le rôle d’un mari trompé et d’un Ryan Gosling en coach de séduction qui tombe amoureux. Les rôles féminins sont aussi très bons avec une Julian Moore touchante et une Emma Stone qui arrive à faire oublier son visage effrayant.


Jackass 3.5 (le 1er février)

Jackass c’est beauf et très « américain premier degré », mais si vous avez connu les prémisses d’Internet avec les modems 56k et les 3 jours de téléchargement pour un AVI en 480×320 de 48 minutes, vous avez sans doute connu ces clowns des temps modernes que sont Bam Margera, Steve O, Johnny Knoxville, Brandon DiCamillo, Ryan Dunn, Rabb Himself, Wee Man ou Chris Pontius. C’est parfois de mauvais goût, parfois un peu « revu » (ils ont recyclé des cascades de leurs vieilles vidéos amateurs), mais ça se regarde avec des yeux d’adolescents rougis de vapeurs de THC.


Scarface (le 16 février)

Scarface c’est l’histoire de Tony Montana, un réfugié cubain dans le Miami des années 80. Après avoir rendu service à un mafieux local, il grimpe les échelons de la pègre pour devenir le plus grand trafiquant de drogue de ce coin des USA. Mais comme le disait Biggie : « Never get high on your own supply ». La chute sera aussi rude que son ascension a été fulgurante. Ne le regardez pas en français par pitié. The World is Yours« Say hello to my little friend »… Gros classique. On attend l’original de 1932 sur Netflix pour parfaire l’expérience.


Massacre à la Tronçonneuse (le 18 février)

Massacre à la Tronçonneuse est un classique du cinéma d’horreur au même titre que Freddy : les Griffes de la Nuit, Halloween ou Hellraiser. Film à petit budget devenu film culte, on pourrait regretter que cette « suite » ne s’accompagne pas du film d’origine 1974. Nous mettons « suite » avec des guillemets car il faut dire que c’est le neuvième film de la franchise et qu’il est censé prendre le prolongement du tout premier en ignorant les autres. Comme nous ne l’avons pas vu, nous nous garderons bien de cracher dessus. Par contre, nous avons une anecdote rigolote : le film s’appelle Massacre à la Scie en version québécoise. Apparemment il n’y a pas de Sans Plomb au pays des bûcherons…


Space Force – Saison 2 (le 18 février)

Bon alors Space Force n’est pas un chef d’œuvre, mais le duo Steve Carell – John Malkovich fonctionne bien. Le premier est un général de la Navy qui se voit bombardé chef de la United States Space Force, une nouvelle branche de l’Air Force qui a pour but de reprendre le contrôle de l’espace à l’heure où la Chine se fait de plus en plus présente dans ce domaine. C’est un peu con, mais on rigole quand même. Ha oui, et il y a Lisa Kudrow qui est venue prendre son chèque.


Si vous voulez la liste complète des nouveautés de février 2022, vous pouvez vous rendre sur le site Premiere.fr !

Encore plus de films et de séries ?

Vous voulez encore plus de contenus ? Nous expliquions il y a peu de temps comment obtenir légalement les films et séries du Netflix américain (ou des animés inédits sur le Netflix japonais) avec un simple VPN comme CyberGhost (à 1,89 €/mois seulement en ce moment…). N’hésitez plus, vous avez 45 jours pour revenir sur votre décision…

Des serveurs optimisés pour les Netflix US et japonais

Laisser un commentaire