Le VPN de Google débarque gratuitement sur le Pixel 7. Peut-on lui faire confiance ?

Google a lancé son VPN il y a quelques années, mais ce dernier va devenir gratuit pour les possesseurs de Pixel 7 et Pixel 7 Pro. Peut-on vraiment faire confiance au roi de l’indiscrétion ? L’heure est à l’analyse.

Google propose depuis peu sa solution appelée One. Une sorte de service tout en un qui vous permet l’accès à de nouvelles fonctionnalités du géant de la tech. Plus de stockage avec un drive de 100 Go ou plus au lieu de 15 pour les comptes gratuits. Une sauvegarde des données plus facile sur les smartphones pour les récupérer plus vite si vous perdez votre appareil. Vous avez même accès à plus d’outils dans Google Photo. Mais le vrai plus en matière de sécurité, c’est la fonction VPN incluse. On vous en parle un peu plus en détails aujourd’hui.

Google One VPN : un peu de sécurité mais pas trop

Si on vous parle de Google One VPN aujourd’hui, c’est que la société américaine a annoncé qu’il serait bientôt disponible gratuitement pour les possesseurs de smartphones Pixel 7 et 7 Pro. Est-ce une raison valable pour s’en servir ? Alors d’un côté, si vous êtes connecté à un réseau public, il est toujours intéressant de se connecter à Internet via un VPN. Il est ainsi bien plus compliqué pour un pirate de vous hacker ou de vous faire intercepter des informations sensibles. Vous pouvez également cacher votre adresse IP pour ne pas être suivi quand vous naviguez sur la Toile.

Par contre, là où l’outil de Google pèche, c’est que vous ne pouvez pas modifier artificiellement votre position. Ne vous attendez donc pas à apparaître connecté au Japon ou aux États-Unis, ce ne sera pas possible. Quand on sait que c’est un peu la fonctionnalité la plus recherchée pour un VPN, on doit dire que l’on ne comprend pas très bien qu’elle ne soit pas disponible ici.

De plus, Google joue contre-nature et annonce qu’aucune donnée personnelle n’est conservée. La question de savoir où se trouvent les serveurs se pose alors. S’ils sont sur le territoire américain, cela pourrait vouloir dire que le gouvernement a tout de même le droit de les récupérer. Merci le USA PATRIOT Act et le Digital Millennium Act. On remarquera aussi que le service ne sera pas disponible dans plusieurs pays comme l’Iran, la Russie, la Chine et le Belarus alors que c’est justement dans ces pays qu’on en aurait le plus besoin…

En l’état, il est donc difficile de vraiment faire une confiance aveugle à Google One VPN.

Laisser un commentaire