5 techniques de hackers utilisées pour pirater votre smartphone

Personne n’est à l’abri de se faire pirater son téléphone portable et, que ce soit le gouvernement ou les hackers, tout le monde utilise des manières ingénieuses et bien particulières.

Avec l’avènement des smartphones et des objets connectés, la porte s’est ouverte bien grand pour les pirates informatiques dans nos vies privées. Nos chers téléphones contiennent aujourd’hui toutes nos données, qu’elles soient bancaires, personnelles ou même intimes. C’est donc la grande foire à l’empoigne pour tracker et voler tout ce qu’ils gardent au chaud. Vous vous croyez hors de portée ? Surprise ! Personne ne l’est ! Petit tour d’horizon des 5 manières les plus efficaces pour pénétrer votre intimité numérique.

1-mSpy : l’espion qui m’épiait

mSpy est une application très simple à installer sur un téléphone et nous en avons déjà parlé à de nombreuses reprises sur Android-MT. Selon la législation, vous devez en avoir la permission de la personne qui est la propriétaire. Ça, c’est la version officielle, mais allez savoir si vous oubliez de demander. Ce logiciel est 100% indétectable et il permet de suivre les appels sortants et entrants, de lire les SMS, d’avoir accès aux photos mais aussi aux e-mails. Il peut également contrôler les applications et les programmes et suivre votre position sur un GPS. En somme, mSpy est l’outil parfait du petit espion en herbe…ou des époux et épouses jalouses et suspicieuses. La solution pour y échapper ? Utilisez une méthode de verrouillage : PIN, empreinte digitale, etc. Vous avez un doute ? Vous pensez qu’on vous a installé un spyware sur votre appareil ? Vérifiez que Play Protect est bien activé car mSpy ne peut pas fonctionner s’il veille au grain (dans l’appli du Play Store, allez sur votre profil en haut à droite puis Play Protect).

2-Maisons intelligentes mais grosses failles

Il est de plus en plus courant d’avoir des objets connectés dans nos maisons que nous contrôlons par le biais de nos téléphones ou nos tablettes. Les appareils électroménagers, l’électricité, les systèmes de sécurité, l’éclairage peuvent désormais être connectés à Internet et contrôlés via nos smartphones. Le problème, c’est que cela les rend vulnérables aux attaques des hackers qui peuvent alors avoir tout le loisir de déverrouiller, par exemple, le système de sécurité et la porte d’entrée. Et là, votre domicile aura l’air beaucoup moins intelligent. La solution consiste ici à mettre régulièrement à jour ces appareils et à changé les mots de passe par défaut…

3-WiFi un peu trop ouvert

Le WiFi est également une belle porte d’entrée dans votre vie, et ce, de deux manières.

La première, c’est quand vous transformez votre téléphone en point d’accès ou quand vous laissez votre WiFi de maison ouvert pour tous. Les criminels adorent se connecter à ce genre de réseau pour commettre des méfaits. Ainsi, ils sont invisibles et tout vous retombe sur le nez.

La deuxième, c’est quand les hackers clonent de faux WiFi gratuits qui reprennent des noms connus de tous, comme Starbucks ou McDonald’s. Vous vous y connectez avec joie, remerciant la générosité du Grand Capital mais, hélas, vous venez surtout d’ouvrir votre smartphone aux attaques. Une personne malintentionnée peut alors prendre le contrôle de votre appareil et spammer tous vos contacts. La solution consiste à refuser ces connexions ou à utiliser un VPN.

À lire également : CyberGhost VPN : 1,99 € pour se protéger et échapper à la censure

4-In my place 3D

PlaceRaider est une application permettant de cartographier un lieu à l’insu de son propriétaire. Elle permet en effet de prendre des centaines de photos en hackant l’appareil photo de votre smartphone, enregistrant simultanément l’heure, l’emplacement et l’orientation de ce dernier. Une fois le nombre d’images suffisant, il permet de reconstituer un environnement avec une grande précision, comme un Google Maps, mais dans votre salon. Le logiciel appartient à l’armée américaine et n’est pas en accès libre bien sûr. Vous pensez que c’est le futur ? Pas vraiment puisque l’appli date de 2012. En 10 ans, elle aura eu le temps de faire quelques progrès, mais aussi de se « démocratiser »…

5-Allo maman, ici le hacker

Pour nos lecteurs et lectrices qui ont des enfants, vous possédez peut-être un baby-phone connecté à votre téléphone. Ainsi, la surveillance de votre bambin est améliorée. Sauf que ce n’est peut-être pas le cas que de la vôtre. Il est en effet possible, comme cela a déjà eu lieu, de vous faire pirater l’objet qui servira alors de micro. S’il est en plus muni d’une caméra, le pirate pourra enregistrer les images et la contrôler.

Flippant, vous avez dit flippant ? On comprendrait facilement que vous veniez de jeter votre smartphone à la poubelle et on vous remercie d’être allés jusqu’au bout de l’article avant.


Laisser un commentaire