ST’ART : l’application GPS participative pour partager son amour des graffitis

Vous voulez vous faire un petit trip street art ou faire connaître les œuvres que vous aimez ? Alors il est l’heure de télécharger « ST’ART ».

Longtemps vu comme un art contestataire et presque dégradant, le street art s’est depuis quelques années refait une réputation d’art à part entière et les municipalités proposent aujourd’hui de plus en plus d’espaces aux graffeurs pour faire parler leur créativité au sein même des villes. À l’heure de la culture de l’image-reine chère à Instagram, les œuvres sont recherchées et partagées à travers le monde. Les amoureux se donnent les bons plans et l’application ST’ART vous permet même d’aller plus loin.

ST’ART : c’est de la bombe !

En 2019, Boris et Aurélien, deux dijonnais fans de graff, se lancent le défi de mettre en place une application associative pour soutenir cette forme artistique urbaine à souhait. Ils développent alors ST’ART qui a fait peau neuve il y a quelques semaines avec une nouvelle interface. Disponible pour les téléphones Android et les iPhone, elle permet de savoir où se trouvent les œuvres de street art autour de vous. Grâce à une carte et un GPS ultra précis, vous savez précisément où vous devez vous rendre si vous voulez contempler ces peintures qui régaleront vos pupilles. L’application est participative et vous pouvez donc également rajouter vos trouvailles sur la carte et, par la même occasion, faire connaître des graffeurs et leurs chefs-d’œuvre.

Pour chaque toile de béton, vous pouvez uploader une photo, en renseigner l’auteur et en donner la localisation. Du côté des utilisateurs, une fonction itinéraire est maintenant proposée sur chaque fiche et la géolocalisation vous permet de voir en temps réel où vous vous trouvez par rapport au graff que vous souhaitez rejoindre. En un seul clic, vous activez Google Maps qui s’ouvre directement dans l’appli. Vous pouvez également activer des alertes pour savoir quand une nouvelle œuvre est ajoutée la carte. L’onglet « Actualités » référence justement les ajouts récents de la semaine.  Enfin, « Agenda », comme son nom l’indique, fait la part belle aux événements à venir tournant autour du street art.

Les artistes peuvent également s’ouvrir une fiche de présentation pour y parler d’eux et de leur manière de créer. Chacun a la possibilité d’ajouter des liens vers ses sites et réseaux sociaux associés.

ST’ART répertorie pour l’instant près de 10 000 œuvres dans le monde, dont plus de 9 000 en France, mais la communauté fait grandir l’offre un peu plus chaque jour. Que ce soit en Espagne, au Portugal, en Belgique ou en Allemagne, le recensement prend de l’ampleur et on compte même quelques infos venues des États-Unis. À n’en pas douter les choses s’accéléreront d’elles-mêmes quand les frontières rouvriront et que le tourisme reprendra sa place dans le quotidien des Français.

D’autres applis dans le domaine du « street art »…

Si vous êtes admirateur de street art, voici quelques applications qui pourraient également vous intéresser.

Street Art Cities fonctionne un peu comme ST’ART mais se concentre surtout sur l’international. Elle vous permet de partager les photos en direct à vos contacts ou directement sur Instagram ou n’importe quel réseau social.

Si vous voulez donner un petit côté « venu de la rue » à votre téléphone, Fond d’écran Graffiti vous permet de télécharger de beaux wallpapers pour donner de la couleur à votre écran.

Enfin, pour les créatifs qui ne maîtrisent pourtant pas encore l’art de la bombe, vous pouvez toujours vous amuser sur Graffiti Name Art Creator qui vous permet de créer des œuvres assez basiques mais qui peuvent être rigolotes pour une identité visuelle un peu décalée.