Test du Sony Xperia Pro-I : l’appareil photo qui fait smartphone ?

Vous le savez, Sony fait un peu « monde à part » du côté des smartphones haut de gamme et ce n’est pas ce Xperia Pro-I qui va changer la donne. Ici, la firme nippone propose un appareil très onéreux et excentrique puisque sa dimension « appareil photo » est censée dépasser son côté « téléphone »…

De nombreux constructeurs auraient jeté l’éponge, mais pas la « Sonī kabushiki gaisha ». La firme japonaise, qui fait figure de résistant sur le secteur des smartphones, continue de proposer des appareils haut de gamme un peu à part. Si on connaît maintenant bien le format 21:9 avec écran presque « trop » (c’est encore une fois une dalle 4K), Sony pousse encore plus loin sa logique avec ce Pro-I puisque ce dernier embarque un capteur photo principal d’un pouce de diagonale censé révolutionner la photo sur mobile. Comme le Xperia 1 III que nous avons testé l’année dernière, nous avons ici affaire à un smartphone de niche et même encore plus puisqu’avec un tarif de 1799 €, on est clairement dans une gamme « Premium+ ».

Un peu lourd (211 g) avec un joli dos mat, le Pro-I embarque un port microSD (la 4K en 120 fps, ça pèse au bout d’un moment), une prise jack très rare sur ce segment (pour y ajouter un micro externe bien sûr) et un déclencheur physique latéral avec une « mi-course » pour faire le point, comme sur les appareils photo. Certifié IP68, l’appareil dispose aussi d’une fixation pour lui adjoindre une dragonne. Côté son, c’est le même constat que le Xperia 1 III : deux haut-parleurs stéréo puissants qui font vraiment plaisir lors des séances de ciné sous la couette.

Un écran et des performances à la hauteur

Reparlons un instant de l’écran. Protégé grâce à la technologie Gorilla Glass Victus, cette belle dalle AMOLED de 16,5 cm de diagonale affiche une définition de 3840 x 1644 pixels. Et oui, c’est de la 4K ! Un peu trop pour la taille de l’afficheur diront certains. Par contre l’appareil est réglé en usine sur du 60 Hz qu’on s’empressera de faire passer en 120 Hz. Ça flatte la rétine, mais nous verrons que l’autonomie en prend un petit coup quand même puisque le rafraîchissement est invariable. L’écran est lumineux et bien utilisé par les applications photo et vidéo puisqu’on va pouvoir shooter et disposer de réglages « pros » sur le côté droit. Sony maîtrise son sujet.

Pas de surprise en ce qui concerne les performances. Sony a opté pour le haut du panier : un Qualcomm Snapdragon 888 couplé à 12 Go de RAM. Idéal pour tous les usages, y compris les jeux. En utilisation intensive, on ressent une chauffe légère, mais bien présente. Rien de très grave, car la température redescend assez vite.

Pas destiné au grand public

Les applications photo et vidéo bourrées de réglages, très complets et peu intuitifs, Sony nous y a habitués avec les Xperia 1 III ou 1 II. Ici le délire est encore poussé plus loin avec un capteur CMOS spécial de 1 pouce de diagonale : le même qui équipe le Sony RX100 VII, un compact qui a été plébiscité dans la presse. Rappelons que les smartphones « normaux » proposent rarement une diagonale au-delà de 1/2 pouce. Il s’agit d’ailleurs d’un point sur lequel les constructeurs communiquent peu. Ce que cela apporte ? Pour un même nombre de pixels, la qualité d’image est meilleure avec un capteur plus grand. Un capteur d’un pouce fait donc figure de révolution dans le monde des smartphones sauf qu’ici, son utilisation est limitée puisque le Pro-I exploite les clichés en 12 mégapixels et pas dans la résolution native de 20 MP propre au RX100 VII. Alors s’agit-il d’un argument commercial ou d’une vraie avancée ? Un peu des deux.

Des réglages très poussés…

Forcément Sony en a fait des caisses avec ce capteur, mais il faut reconnaître que les résultats sont là. Comme nous l’avions noté pour le Xperia 1 III, les clichés sont de qualité avec un rendu très fidèle et absolument pas traité de manière logicielle. N’espérez pas prendre une photo en 3 secondes comme vous le feriez avec un Xiaomi 12, un Galaxy S22 ou un Pixel 6. Pour un rendu optimal, il faudra trifouiller les réglages de l’appli Photo Pro. Un bonheur pour les photographes qui prendront vite leurs marques (priorité à l’obturation, priorité à l’ouverture, mode manuel complet, ISO de 100 à 12800, sélection du mode d’acquisition, correction d’exposition, etc.), mais un chemin de croix pour le néophyte. Certes, il existe un mode Basic qui permet de moins se prendre la tête, mais il ne fera pas passer votre Pro-I en appareil pour Instagrameuse pour autant : la détection des scènes est un peu laborieuse et vous n’aurez pas plus de traitement d’image au programme, ni même de mode « Nuit ». Un comble pour Natasha l’influenceuse qui veut juste prendre son Mojito à la lumière de la lune (qu’elle est conne cette Natasha).

Les meilleurs prix du Sony Xperia Pro-I

Un prix élevé quand même

En ce qui concerne la qualité, nous avons eu la chance de tester cet appareil en même temps que le OnePlus 10 Pro et le Galaxy S22. Même si le Pro-I sort gagnant (regardez les clichés sur un grand écran pour vous en convaincre), la différence de prix est telle qu’il sera bien difficile de conseiller l’appareil de Sony. Il s’agit clairement d’un appareil photo de niche, pour les photographes qui veulent voyager léger. Et même dans ce cas de figure, la configuration smartphone « normal » + Sony RX100 VII semble être plus indiqué.

En plus de son capteur principal de champion, le Sony Pro-I embarque un ultra grand-angle de 12 MP (16 mm – f2/2) qui sort du lot, il faut bien le dire. À cela l’appareil ajoute aussi un téléobjectif de 12 MP (50 mm – f/2.4) qui lui aussi vaut son pesant de cacahuètes avec de belles couleurs, un beau piqué et des contours nets, même quand la lumière vient à manquer. Ces deux capteurs secondaires font très bien leur job respectif. À ce prix, on aurait aimé un zoom optique un peu plus costaud qu’un x2, mais bon…

Passons sur le capteur 8MP destiné au selfie qui ne se démarque pas de la concurrence pour parler de la vidéo. Pas d’inutile 8K ici, mais un magnifique mode 4K en 120 fps (Full HD en 240 fps max) avec une stabilisation qui tient bien la route. Comme pour la partie photo, Sony propose une application destinée aux vidéastes qui intègre des tonnes d’options aussi bien au niveau de l’image que du son. C’est un très bon appareil pour le vlogging.

Une autonomie trop juste

Le Xperia Pro-I consomme pas mal. La faute au SoC, à l’écran 4K qui ne propose pas de balayage adaptatif, mais aussi parce qu’on se sert beaucoup de ce smartphone pour faire « joujou » et tester ses multiples fonctionnalités créatives. En évitant de le sortir toutes les 5 minutes de sa poche pour filmer ou photographier, il peut tenir la journée. Il faudra donc être prudent. Vous pouvez aussi le passer en 60 Hz si vous ne jouez pas par exemple. C’est un peu dommage c’est sûr, mais ce qui l’est encore plus c’est le manque de charge rapide. Le Pro-I est livré avec un bloc de 30 W : un scandale quand on sait que les premiers prix de chez Xiaomi proposent du 33 W et que le 60 W est devenu la norme sur ce segment. Comptez 1h40 pour remplir l’accu de 4500 mAh. Le Xiaomi 12 Pro avec sa charge 120 W – 2 x 60 W sur deux batteries – fait presque 5 fois mieux (22 minutes pour recharger 4600 mAh). Le 9 avril 2022, nous avons eu la surprise de passer à Android 12 sur ce modèle. On aurait pu espérer que cette mise à jour change la donne au niveau de l’autonomie… mais non.

Notre verdict :

Le Sony Xperia Pro-I est un smartphone qui s’adresse aux photographes et aux vidéastes attachés aux réglages. Tout l’inverse de l’utilisation « casual » d’un Pixel 6 par exemple. Le problème c’est que son prix pourra en rebuter plus d’un d’autant qu’il n’est pas non plus 2 divisions au-dessus dans ce domaine. L’autre problème, c’est son autonomie. Avec un écran réglé sur 120 Hz, un Snapdragon haut de gamme et l’usage « photo/vidéo » qui lui est destiné, il faudra scruter de près la jauge de votre batterie pour ne pas se retrouver en carafe en fin de journée. Reste un smartphone réussi sur le plan esthétique et un écran 4K très agréable à l’œil…

Tests prises de vue

Caractéristiques techniques du Caractéristiques techniques du Sony Xperia Pro-I

► Dimensions :
Hauteur : 166 mm
Largeur : 72 mm
Épaisseur : 9 mm
► Écran : AMOLED 6,5 pouces (16,5 cm) 120 Hz
► Poids : 211 g
► Batterie : 4500 mAh 30W
► OS : Android 12
► Mémoire : 12 Go de RAM + 512 Go de stockage UFS 3.1
► Connectivité :
Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax (Wi-Fi 6E)
USB-C
Capteur d’empreinte digitale latéral
Bluetooth 5.2
NFC
5G
nano SIM x2 ou nano SIM + micro SD extensible à 1 To

► Processeur : Qualcomm Snapdragon 888 (8 cœurs – 5 nm) à 2,84 GHz max
► GPU : Adreno 660
► Appareil photo : Capteur principal Exmor RS 24 mm 12 mégapixels (f/2.0), ultra grand-angle 16 mm 12 MP (114° – f/2.2), téléobjectif 50 mm 12 MP (f/2.2) + un 8 MP (f/2) en frontal.
► Résolution : 643 DPI
► Définition : 3840 x 1644 pixels
► Vidéo : 4K à 120 fps
► Date de sortie : Décembre 2021
► Site : https://www.sony.fr/electronics/smartphones/xperia-pro-i

Les meilleurs prix du Sony Xperia Pro-I

Les notes du Sony Xperia Pro-I :
  • 9/10
    Performance - 9/10
  • 9/10
    Design - 9/10
  • 9/10
    Écran - 9/10
  • 9/10
    Photo - 9/10
  • 6/10
    Autonomie - 6/10
  • 6/10
    Qualité/Prix - 6/10
8/10