Accueil > Applications Android > Le jeu Android de la semaine : Metal Slug 3

Le jeu Android de la semaine : Metal Slug 3

Par Pierre Corbinais

Nous sommes en l’an 2000. Bien que déjà ancienne, La console Neo-Geo demeure la plus chère du marché, et ses jeux ne sont pas en reste. Seule une toute petite élite est assez fortunée pour pouvoir se payer Metal Slug 3, un jeu qui sera reconnu plus tard comme un des meilleurs de cette génération. Mais aujourd’hui, l’heure de la revanche a sonné, et le prolétariat peut enfin mettre la main sur ce chef d’œuvre qui, en plus d’être porté sur Android, est en promotion jusqu’au 6 janvier !

Metal Slug 3 est ce qu’on appelle un run and gun, c’est à dire une sorte de beat’em up où les poings sont remplacés par des armes à feu, et comme son nom ne l’indique pas, c’est le quatrième (et le meilleur diront certains) de la série des Metal Slug. Le jeu se distinguait alors par son action trépidante, le véritable travail artistique apporté à ses graphismes et animations et la richesse de son gameplay, avec un arsenal redoutable et une douzaine de véhicules allant du sous-marin à l’hélicoptère en passant par l’éléphant de guerre. Bonne nouvelle, on retrouve tout ça sur la version Android, et même un peu plus.

 

Toujours aussi mignonne cette Fio!

 

Il est rare qu’un portage rétro nous fasse une aussi bonne impression. Certes, SNK n’est pas parvenu à faire l’impasse sur les boutons virtuels, mais leur disposition autant que leur discrétion aide à faire passer la pilule. L’action demeure extrêmement fluide et les explosions de couleurs (comme d’organes d’insectes géants) sont toujours aussi agréables. Parvenir à raviver chez le joueur les sensations de l’époque n’était pas gagné d’avance, mais le challenge a été remporté avec brio. SNK aurait alors pu s’arrêter là et nous livrer un jeu dont on serait pleinement satisfait, mais il a fallu que l’entreprise fasse du zèle : De nombreux modes et bonus ont alors été intégré pour prolonger et enrichir l’expérience de jeu.

 

Un bon crustacée géant est un crustacée géant qui explose.

 

On appréciera tout d’abord la présence d’un mode deux joueurs en bluetooth (car un run and gun se doit de se jouer à deux, pour deux fois plus de plaisir), mais également la possibilité de passer directement d’un niveau à l’autre une fois ceux-là débloqués en mode arcade, l’ajout d’une galerie d’images, de trophées, de différents niveaux de difficulté et, cerise sur le gâteau d’un mode Replay pour observer et analyser ses précédentes sessions. Mais c’est idiot ? Pourquoi voudrait-donc se regarder jouer plutôt que jouer ? Eh bien parce que Metal Slug 3 est si beau qu’on pourrait l’apprécier comme un bon film d’animation, ou un tableau évolutif.

 

La galerie d'image : inutile donc indispensable

 

Passer à côté d’un monument pareil serait une hérésie pour les joueurs nostalgiques, car si nous avons pu prendre quelque rides, Metal Slug a quant à lui été épargné, et demeure aujourd’hui encore un jeu frais et pêchu comme il y en a peu.



comments powered by Disqus
Pierre Corbinais

Auteur : Pierre Corbinais