VPN : ProtonVPN s’associe à Tor pour une connexion ultra-sécurisée

Niveau sécurité, les VPN les plus en vue se valent un peu tous (NordVPN, CyberGhost, Surfshark, etc.) Outre sa fonctionnalité Secure Core, ProtonVPN ajoute un autre petit plus très sympa : la possibilité de cumuler un VPN et le protocole Tor, sans voir besoin d’ajouter de logiciel supplémentaire. On vous explique le but de la manoeuvre…

Vous connaissez certainement le principe de fonctionnement d’un VPN : chiffrement des données sur Internet (mobile et ordinateur) et IP « à la carte » pour contourner les géorestrictions. Certes, ils proposent parfois des options annexes comme le GPS spoofing de Surfshark ou les serveurs dédiés au stream de CyberGhost, mais ProtonVPN ajoute une fonctionnalité très intéressante pour les utilisateurs exigeants : le protocole Tor.

Passez par Tor automatiquement

Tor est un réseau informatique décentralisé qui utilise un système de serveurs organisés en couches. Même s’il est théoriquement possible de retrouver un utilisateur, il est très difficile de le faire, car chaque « noeud » ne possède que peu d’informations sur les noeuds suivants et précédents. Seul le nœud «de sortie» est connu et potentiellement «fragile». La solution ? Utiliser un VPN qui va changer votre IP réelle. Les attaques «man-in-the-middle» qui utilisent de faux nœuds pour démasquer les utilisateurs sont alors complètement inutiles. Tor c’est solide, un VPN c’est solide : mais les deux en même temps c’est virtuellement incassable. Si ce système est utilisé par des dissidents Russes ou Chinois, vous pouvez considérer que vous êtes protégé à 100%. ProtonVPN propose tout simplement de cumuler les deux, sans avoir à installer Tor.

tor
Le logo de Tor c’est un oignon : une image qui rappelle son fonctionnement. Des couches successives isolées les unes des autres…

Un VPN d’élite à partir de 4 €/mois

En ce moment, il est possible d’accéder à la version « Plus » de ProtonVPN pour seulement 8 €/mois en vous engageant pour un an (96 € en une fois). Mais si vous n’avez pas besoin de Tor, de Secure Core ou des serveurs de stream, vous pouvez opter pour l’offre « Basic » à 4 €/mois.

Pourquoi nous vous recommandons cette offre ?

  • Tor sans avoir à l’installer ou le configurer
  • Un VPN sérieux digne de confiance dans un pays neutre
  • Une bande passante qui peut atteindre 10 Gbps
Et bien sûr, la fonction VPN + Tor est aussi disponible sur mobile Android ou iOS…

Le protocole Tor via un VPN : pour une connexion ultra-sécurisée

1/ Cherchez l’oignon !

Pour voir les serveurs qui sont compatibles avec le protocole Tor, il faudra désactiver Secure Core, ce système qui permet uniquement de passer par des pays qui ont les législations les plus strictes concernant le respect de la vie privée. Il y a un bouton pour cela, sur ordinateur ou sur mobile. Vous verrez alors une petite icône en forme d’oignon en face des serveurs éligibles.

vpn tor


2/ Une connexion blindée

Cliquez sur une de ces destinations et choisissez un serveur qui autorise le protocole Tor. En quelques secondes vous êtes connecté au VPN en disposant d’une IP étrangère et en passant en plus par le protocole Tor. Difficile de «blinder» davantage sa connexion…

vpn tor


3/ Le Darknet à portée de clic

Une fois connecté, vous êtes non seulement protégé sur Internet, vous devenez virtuellement anonyme : un vrai fantôme.

vpn tor

Trop cher ProtonVPN ?

Avec ses serveurs enterrés sous les montagnes, ses serveurs sélectionnés et sa compatibilité native avec Tor, ProtonVPN est extrêmement solide, mais aussi assez cher. Si vous n’avez pas envie de mettre autant d’argent dans un VPN, il existe des solutions moins chères comme CyberGhost à 2 €/mois ou Surfshark à 2,05 €/mois. Si c’est la compatibilité avec Tor qui vous intéresse, NordVPN propose aussi cette option. Il y a moins de serveurs disponibles, mais le prix n’est que de 2,97 €/mois.

Laisser un commentaire