[Vidéo] Tuto Express : les fonctionnalités du VPN CyberGhost

Dans cette petite vidéo, nous vous présentons la version mobile du VPN CyberGhost. Si vous vous êtes toujours demandé à quoi pouvait bien servir un VPN et à quoi cela ressemble, c’est ici que ça se passe !

N’hésitez pas à commenter la vidéo, à mettre un pouce en l’air, à vous abonner et à activer la cloche pour recevoir nos dernières vidéos. Merci d’avance !

On parle souvent des VPN pour les PC, mais un peu moins pour les mobiles. Dans cette vidéo nous avons abordé la version Android de CyberGhost : un VPN basé en Roumanie et pas dans un paradis fiscal louche. Le but est de présenter l’interface, les fonctionnalités et quelques paramètres. Notez qu’en optant pour CyberGhost, vous pouvez protéger jusqu’à 7 appareils : PC, Mac, iPhone, Android, mais aussi consoles, smart TV, routeurs, etc.

Mais à quoi peut bien servir un VPN ?

Un VPN fait office de tampon entre vous et Internet. Tout ce qui passe entre votre appareil et le Web est chiffré. Cela permet d’éviter les interceptions de données et les incursion dans votre vie privée. Mais les VPN commerciaux comme CyberGhost proposent d’autres avantages comme la possibilité de changer d’IP pour prendre la « nationalité » italienne, russe, allemande ou japonaise. L’intérêt ? Pourvoir accéder à des sites qui ne sont pas accessible depuis la France. Nous vous avions déjà expliqué comment regarder la Formule 1 gratuitement avec un VPN, mais c’est aussi valable pour le foot où il suffit de chercher une chaîne étrangère qui diffuse le match « en clair » et de se connecter sur son site avec une IP locale.

Par exemple, le dernier OM-PSG était diffusé gratuitement  sur la chaîne espagnole Cuatro. Bien sûr tout cela est légal puisque vous ne piratez rien ! Mais ce n’est pas tout puisqu’avec une IP américaine, canadienne ou japonaise, vous disposez de contenus inédits sur votre compte Netflix : il suffit de changer d’IP, de lancer Netflix et comme par magie vous avez de nouveaux films et séries avec des sous-titres ou le doublage en français. Le VPN propose d’ailleurs des serveurs dédiés au stream pour de nombreuses chaînes du monde entier (en plus des serveurs dédiés au jeu vidéo et au téléchargement Torrent des versions pour ordinateurs). Mais CyberGhost ajoute aussi régulièrement des « petits plus » comme les récentes fonctionnalités ID Guard Leak Monitor et Password Checker qui permettent de savoir si un de vos mots de passe est suffisamment solide ou si un de vos comptes en ligne a été exposé à un vol massif d’identifiants. C’est un service « vivant » qui n’est pas figé dans le marbre.

À lire également : Sécurité, anonymat… Comment changer son adresse IP ?

CyberGhost en bref, c’est :

  • Plus de 7000 serveurs répartis dans 90 pays
  • Un chiffrement de qualité militaire AES 256 bits avec le nouveau protocole WireGuard
  • La suppression de la publicité et des bots de tracking
  • Accédez aux versions américaines et japonaises de Netflix et Amazon Prime Vidéo
  • Télécharger des torrents sous le radar d’HADOPI
  • Le mode ID Guard pour vérifier si l’un de vos comptes a été compromis

CyberGhost au prix imbattable de 1,83 €/mois !

En ce moment CyberGhost est proposé à -85% par rapport à son prix mensuel. Pour profiter de ce tarif, il faut payer d’avance pour la formule de 2 ans. Vous débousez donc 49,40 € une bonne fois pour toute : cela évite les périodes d’engagement, les prélèvements et les reconductions tacites du contrat. Avec les 3 mois offerts, vous êtes donc tranquille pour 27 mois, ce qui revient donc à payer 1,83 €/mois. Le plus beau c’est que vous avez 45 jours pour revenir sur votre décision. Ils sont sûrs d’eux chez CyberGhost…

1,83 €/mois c’est l’offre la moins chère du marché. Pourquoi payer 3,15 € chez NordVPN alors que CyberGhost fait exactement la même chose ?

Des idées à partager ?

Vous êtes client chez CyberGhost et vous en êtes très content ? Au contraire, vous regrettez d’avoir choisi ce VPN et vous aimeriez en conseiller un autre ? Vous n’aimez pas ce VPN commerciaux et vous en avez bricolé un « maison » avec un Raspberry Pi et OpenVPN ? Partagez votre expérience ! Et si vous avez des idées à nous soumettre pour nos prochaines vidéos, n’hésitez pas non plus à nous le dire dans les commentaires.