Tuto : Protégez vos Bitcoins avec le Ledger Wallet Nano S

Plus fort qu’un logiciel ou qu’une appli, les portefeuilles pour cryptomonnaies Ledger proposent de mettre en sécurité vos Bitcoins et plus de cent autres devises virtuelles. Une seule clé USB pour conserver, acheter, vendre, valider un achat, faire du « swap », mais aussi prêter sur le marché (avec intérêt) et faire du « staking ». Nous allons vous montrer comment fonctionne le plus accessible des produits Ledger : le Nano S qui ne coûte que 59 €. Et n’ayez pas peur de la perdre, Ledger propose un système de récupération très bien conçu.

Pour mettre à l’abri vos cryptomonnaies, vous pouvez faire confiance à une appli ou un logiciel comme Jaxx ou Coinomi. Le problème c’est que les pannes matérielles existent et qu’on n’est jamais à l’abri d’un virus ou d’un souci avec Windows ou Linux. Pire, les «wallet» logiciels sont parfois mal sécurisés. Ce n’est pas fréquent, mais il arrive que les précieux Bitcoins «disparaissent» tout simplement du compte : les pirates guettent et profitent de la moindre faille de sécurité pour voler votre clé privée et vous délester de vos économies. Il faut dire que les portefeuilles logiciels sont gratuits et donc forcément moins réactifs à colmater les problèmes.

Un coffre-fort dans la poche

La solution ? Opter pour la série des Ledger Nano. Il s’agit de clés USB qui embarquent un processeur dédié permettant de protéger votre clé privée. Le firmware est fréquemment mis à jour et le chiffrement est solide comme un roc. Ledger Live est l’application qui va permettre d’accéder à vos investissements (Android, Mac, iOS, Windows, Linux). Cette-ci ne va révéler vos comptes que lorsque la clé est connectée et que vous avez entré votre code PIN (de 4 à 8 digits).

nano s
Un petit écran, deux boutons : le Ledger Nano S ne paye pas de mine. C’est pourtant un outil puissant pour sécuriser vos investissements numériques. Si vous désirez une clé permettant de stocker plus de cryptos différentes, équipée du Bluetooth et fonctionnant sur batterie, le Nano X permet tout cela pour moins de 120 €.

Un investissement intelligent

Le Nano X coûte 119 € et est réservé aux gros investisseurs tandis que le Nano S, deux fois moins cher, propose tout ce qu’il faut pour débuter avec la prise en charge d’au moins 3 cryptos (avec un maximum de 6), la possibilité de vendre, d’acheter, de valider des achats et bien plus encore. Bien sûr, 59 € ce n’est pas rien. Mais si vous comptez investir dans les cryptomonnaies, c’est un achat sensé ! Même si vous ne comptez pas dépenser 1000 € sur le marché des monnaies virtuelles, rappelez-vous que 50 € de Bitcoin investi en 2015 valent 30 000 € maintenant (et les mêmes 50 € en 2011 en valent maintenant 300 000 !).

Vous pensez que tout ça est bien trop compliqué ou pénible à gérer ? Détrompez-vous. Nous avons nous-mêmes décidé de nous y mettre et nous allons vous montrer que ce n’est pas sorcier du tout…

nanos carte
Votre phrase de récupération doit être mise à l’abri, mais pas stockée au même endroit que votre Ledger Nano S. Votre clé peut être volée ou détruite, mais ces 24 mots constituent le seul moyen de récupérer vos cryptos…

Où acheter du Bitcoin et 16 autres cryptomonnaies ?

Même s’il est possible d’acheter des cryptos directement depuis le Ledger, nous vous conseillons quand même de faire confiance au français Coinhouse. Leur commission sur les achats n’est que de 3,37 %, leur interface est très bien fichue et vous avez le choix entre 17 cryptos au lieu de 6.

Si vous désirez commencer avec les cryptomonnaies c’est l’endroit idéal d’autant que le site vous propose gratuitement de garder vos investissements à l’abri dans leurs serveurs. Vous aurez bien le temps de vous choisir un «wallet» plus tard sans vous précipiter… Pour en savoir plus sur Coinhouse et sur les détails de l’inscription, nous avons fait un tuto

Comment initialiser et utiliser le Ledger Nano S ?

Si ce n’est déjà fait, il vous faudra faire l’acquisition du Nano S sur le site de Ledger, il vous en coutera 59 euros, avec 15 $ de bons d’achats offerts jusqu’au 15 février.

1/ Le logiciel Ledger Live

Il est possible de commencer l’aventure avec un mobile, mais nous trouvons quand même que cela est plus pratique sur un ordinateur. Nous verrons dans un futur article comment appairer l’appareil sur un smartphone… Sortez votre Ledger Nano S de sa boîte et branchez-le via le câble micro-USB fourni. L’écran va s’allumer. Laissez l’appareil de côté et allez sur https://www.ledger.com/start. Téléchargez le logiciel Ledger Live sur Windows ou Linux et lancez-le.

ledger nano s


2/ Le code PIN

À partir de là, le logiciel vous expliquera en français comment faire. L’important est de procéder calmement, seul, et de prendre son temps. Il faudra commencer par définir votre code PIN. Un code entre 4 et 8 chiffres très important car vous devrez le composer en utilisant les boutons du Nano S (gauche et droite pour naviguer et les deux en même temps pour valider). Évitez de le choisir trop long, car vous devrez souvent l’utiliser. 4 digits nous semblent être suffisant d’autant que l’intégralité de la clé est effacée au bout de 3 tentatives infructueuses : impossible pour un voleur d’agir dessus et nous verrons qu’il est possible de récupérer votre argent même si la clé est effacée ou perdue…

ledger nano s


3/ La phrase de récupération

Il faudra ensuite noter votre phrase de récupération. Il s’agit de 24 mots uniques (en anglais, non accentués) qui vont vous permettre de récupérer votre portefeuille si la clé est perdue, volée ou endommagée. Dans la boîte du Ledger Nano S vous trouverez trois petites cartes dédiées à cet usage. On ne sait jamais, vous pourriez avoir envie de tout refaire si votre phrase venait à être volée ou corrompue. Cette carte devra être stockée dans un lieu sûr. Même Ledger ne pourra pas vous la redonner. La compagnie ne vous la demandera jamais et si c’est le cas, il s’agit d’une tentative de phishing. Faites défiler les mots sur la clé et notez-les scrupuleusement. Il faudra ensuite vérifier que vous les avez bien notés dans l’ordre en sélectionnant les mots un à un.

ledger nano s


4/ Ajouter des comptes

Suivez le reste des instructions et une fois que tout est en ordre, vous allez devoir installer les « applications » sur la clé. Chaque appli correspond à un type de crytomonnaies. Il est possible d’en mettre jusqu’à 6, mais dans notre exemple nous avons eu la place pour en mettre 3 : Bitcoin (BTC segwit ou native segwit), Ethereum (RTH) et Ripple (XRP). Mais on aura la place d’ajouter du Dogecoin (DOGE) ou du Litecoin (LTC). Choisissez-les dans la liste pour les installer puis ajoutez les comptes correspondants.

ledger nano s


5/ Rapatriez vos cryptos

Avant de récupérer les cryptos que vous aurez à droite, à gauche, nous vous conseillons de mettre le firmware à jour si l’appareil vous le demande. Allez ensuite dans Recevoir et entrez l’adresse donnée par le Nano S dans le wallet logiciel ou le site que vous avez utilisé pour acheter vos crytos. En quelques minutes votre argent se retrouve transféré et prêt à être géré par le Nano S. Notez bien que vos cryptomonnaies ne se situent pas dans la clé, mais toujours dans la blockchain. C’est votre « clé d’accès », ou clé privée qui est détenue par le Nano S.

ledger nano s


6/ L’interface

Le logiciel Ledger Live est très bien conçu. Pour y accéder, il faudra le lancer, brancher votre clé et entrer votre code PIN. Depuis l’interface, vous pourrez envoyer de l’argent, en recevoir, faire du change (Swap = échanger des Bitcoins contre de l’Ethereum par exemple), acheter/vendre (même si nous vous conseillons plutôt Coinhouse), mais aussi prêter des cryptos sur plusieurs marchés pour en retirer des intérêts et même faire du « stacking » avec du Tezos (XTZ), du Tron (TRX), du Cosmos (ATOM) et de l’Algorand (ALGO). Le staking est une notion un peu particulière qui s’apparente un peu au minage sauf que vous n’avez pas besoin de puissance de calcul pour gagner de l’argent. Nous verrons cela dans de prochains articles…

ledger nano s