[TUTO] « Mon espace santé » : comment refuser sa création et protéger vos données médicales !

« Mon espace santé » est un nouvel outil de l’Assurance maladie qui va regrouper vos données médicales. Sur le papier le but est de faciliter la vie des patients et des professionnels de santé, mais il existe toujours le risque de fuite de données. Autre problème : à qui sera communiqué votre dossier médical à l’avenir ? Nous allons vous expliquer comment refuser sa création…

Votre dossier médical est confidentiel. C’est un recueil de tout ce qui concerne votre santé : prescriptions de médicaments, radios, antécédents, notes de vos médecins, lettres et comptes-rendus, examens, recommandations, etc. Mon espace santé propose donc de centraliser tout ça en y ajoutant un agenda et une messagerie pour faire « Web 2.0 ». Le but est de faciliter la tâche des médecins puisqu’ils auront tout votre passé médical sous la main. Parce que ce n’est pas le cas déjà ? Lorsque vous êtes né à Tourcoing et que vous déménagez à Marseille, vous pensez que votre chirurgien ne demandera pas votre dossier médical à un confrère avant de vous opérer ?

36-15 TA VIE

Ce qui change avec cette création c’est surtout que les données seront accessibles en ligne sur un serveur centralisé. Pourtant, rien n’a filtré quant à la méthode de chiffrement. Tout ce qu’on sait c’est que c’est hébergé en France et que la RGPD est censée nous protéger… Et qui y aura accès ? Quelles personnes ? Quels systèmes informatiques ? Car le problème avec le secret médical c’est qu’on aimerait bien qu’il reste secret voyez-vous. Oui c’est un peu « vieille école », mais si je suis allé en cure de désintoxication, en hôpital psychiatrique ou qu’on ma soigné pour un viol ou un coma éthylique, j’aimerai que ça reste entre moi et mon médecin, autant que faire ce peut.

Car outre la curiosité humaine, il y a aussi le risque de piratage et de chantage.

Un scénario catastrophe tout à fait plausible…

Imaginez aussi qu’au gré des différents gouvernements qui se succéderont dans le futur, de plus en plus d’entités n’aient accès à ce DMP (Dossier Médical Partagé, déjà il y a un problème dans le nom). Votre banque ? Votre assurance ? Vous pensez qu’un banquier vous accorderait un prêt sachant que vous avez déjà eu un cancer ? Ou qu’une assurance vous couvrirait si d’aventure elle savait pour votre alcoolisme ou votre opération des yeux ? Ne faites pas comme si vous n’aviez rien à cacher : nous avons tous quelque chose à cacher et si le secret médical existe c’est pour de multiples bonnes raisons.

Il n’est pas encore trop tard pour vous opposer à la création de Mon espace santé. Le problème c’est que si vous ne faites rien, on considérera que vous êtes consentant. Il faut donc absolument vous manifester le plus vite possible !

Mes hémorroïdes ne seront pas sur Mon espace Santé

Bien sûr nous voyons arriver de loin nos détracteurs : « Vous voyez le mal partout ! », « Vous nous décrivez le crédit social à la chinoise, c’est ridicule ».

Peut-être.

Mais qui s’est fait vacciner pour aller à la piscine ? Qui est tout content de pouvoir boire debout ou de manger dans le train ? Qui s’était dit « Ha non, ils ne masqueront pas mes enfants. Jamais », mais qui achète une boîte de masques chirurgicaux taille S à Carrefour toutes les semaines ? Qui courbe l’échine comme une moitié d’Homme depuis 2 ans ?

Alors si vous voulez au moins garder vos hémorroïdes pour vous, suivez le guide…


Dites NON à « Mon espace Santé »

1/ Opposez-vous !

Rendez-vous sur https://www.monespacesante.fr/ et faites défiler la page jusqu’en bas. Vous trouverez un bouton M’opposer à Mon espace santé : c’est ici que ça se passe !

mon espace santé


2/ Votre code provisoire

Si vous avez reçu un courrier ou un e-mail de la CPAM avec un code provisoire, il faudra l’utiliser. Munissez-vous aussi de votre carte vitale. Si vous n’avez pas eu de code, cliquez sur Générez un nouveau code provisoire.

mon espace santé


3/ Un nouveau code

Avec votre numéro de sécurité sociale, vous pourrez récupérer ce code sur votre e-mail ou votre téléphone à condition d’avoir un compte Ameli.

mon espace santé


4/ En deux clics c’est réglé

Avec votre code, votre numéro de sécu et le numéro de série de votre carte vitale (un long numéro qui figure sur la partie droite de votre photo), vous allez enfin pouvoir choisir Je m’oppose à la création de Mon espace santé.

mon espace santé


5/ Pour vos enfants aussi

Vous pourrez alors télécharger un justificatif (pourquoi faudrait-il se justifier ?) et éventuellement vous opposer à la création de Mon espace santé pour vos enfants. Opposez-vous tant que c’est encore possible !

Edit du 08/02 : En ce qui concerne les enfants, c’est un peu compliqué puisqu’à ce jour, il faut accepter d’ouvrir Mon espace santé puis d’ajouter vos enfants et enfin de supprimer un à un les profils (dans les paramètres en haut à droite puis à gauche pour fermer le compte et enfin cliquer sur la deuxième case avant de valider). Déconnectez-vous enfin. Attention, certains de vos enfants sont peut-être sur la carte vitale de votre conjoint/conjointe. Si ils sont sur les deux cartes, pas besoin de le faire deux fois (nous avons testé).

mon espace santé

À lire également : Sécurité, anonymat… Comment changer son adresse IP ?