Hack Tutoriels Utilitaires

Rootez votre smartphone Android!

En quelques minutes, vous pouvez maintenant rooter votre Smartphone. Cette manipulation qui fait pourtant appel à des concepts complexes n'est pas si difficile à réaliser. Nous vous expliquons tout, à vous les fonctionnalités avancées !
En quelques minutes, vous pouvez maintenant rooter votre Smartphone. Cette manipulation qui fait pourtant appel à des concepts complexes n'est pas si difficile à réaliser. Nous vous expliquons tout, à vous les fonctionnalités avancées !
En quelques minutes, vous pouvez maintenant rooter votre Smartphone. Cette manipulation qui fait pourtant appel à des concepts complexes n'est pas si difficile à réaliser. Nous vous expliquons tout, à vous les fonctionnalités avancées !
Apprenez à rooter votre téléphone ! Cette manip, encore réservée aux experts, se démocratise. La raison est simple, le système Android, «made in» Google, est nettement plus flexible que celui des concurrents (Windows Phone 7 et iOS), même s’il reste bridé sur toutes les machines. Les utilisateurs les plus aventureux ont bien compris qu’il était possible de faire tomber les dernières limitations des téléphones Android.

 Le rootage, c’est quoi ?
Android est basé sur Unix. Les systèmes utilisant ce noyau sont dits ouverts, car ils permettent de créer des profils élargissant les droits d’accès des utilisateurs. Autrement dit, il est possible de s’y connecter en mode «super-utilisateur» (SU ou root) afin d’exécuter des tâches jusque-là interdites ou limitées. Pour pouvoir utiliser ce mode sur les téléphones Android, il est nécessaire d’y apporter quelques modifications, c’est ce qui s’appelle «rooter» son téléphone. Si les premiers systèmes Android étaient compliqués à rooter, les derniers outils logiciels permettent de simplifier le processus qui devient, par conséquent, accessible au grand public. Encore faut-il savoir à quoi sert le root.

La plupart des acquéreurs de smartphones se contentent très largement des fonctionnalités de bases et ne voient dans le root qu'un intérêt limité.
La plupart des acquéreurs de smartphones se contentent très largement des fonctionnalités de bases et ne voient dans le root qu'un intérêt limité.

Ça sert à quoi ?
Concrètement, rooter un téléphone permet d’aller encore plus loin dans l’utilisation, la personnalisation et l’optimisation des performances. Lorsque vous avez les droits d’un SU, vous pouvez, par exemple, installer des versions d’Android plus récentes et plus fluides, sans avoir à attendre que la version officielle ne sorte. Les versions d’Android livrées par les constructeurs s’accompagnent généralement d’une surcouche logicielle (le Sense pour HTC ou encore le clavier intelligent Swype pour Samsung). Cette surcouche alourdit le fonctionnement, restreint les capacités et sollicite plus la batterie.

En tant que SU, il est également possible d’overclocker (augmenter la cadence du processeur) manuellement le téléphone ou d’installer des applications qui requièrent des droits de modification du système spécifiques. Notez tout de même que les récentes versions des OS d’Android permettent aux utilisateurs de réaliser des actions qui leur étaient interdites auparavant. Les concepteurs donnent de plus en plus de liberté aux utilisateurs, mais continuent à brider l’environnement pour des raisons de sécurité évidentes. La plupart des acquéreurs de smartphones se contentent très largement des fonctionnalités de bases et il est préférable de ne pas leur donner la possibilité d’endommager le système.

Comment ça marche ?
Si vous êtes tout de même curieux, notez que rooter votre téléphone ne sera pas suffisant. Ce n’est pas parce que vous avez des droits d’utilisation avancés que vous bénéficierez nécessairement d’un environnement plus performant. Pour cela, il vous faudra installer une ROM. Dans le jargon des développeurs Android, la ROM désigne le système d’exploitation. Chaque modèle de téléphone possède une ROM différente selon le constructeur, la version d’Android (Froyo, Gingerbread, etc.) ou des applications qui y sont installées. Des internautes de la communauté Android ont élaboré des ROMs permettant de modifier le système de manière sécurisée. Ces ROMs sont dites «non officielles», par opposition aux ROMs officielles des constructeurs. La plus célèbre de ces ROMs se nomme Cyanogen et de nombreuses autres ROMs sont basées sur ses améliorations.

Quelques heures après sa sortie, le Samsung Galaxy S II était rooté !
Quelques heures après sa sortie, le Samsung Galaxy S II était rooté !

Est-ce que c’est risqué ?
De nombreux possesseurs de smartphones hésitent à passer le pas et à rooter leur téléphone, de peur de le briquer (bloquer). Il n’y a pas de raison pour que l’installation d’une nouvelle ROM ne se passe mal. Sachez également qu’il est possible de revenir à une configuration originale. Cependant, vous n’êtes jamais à l’abri d’une fausse manipulation ou d’un problème de transmission d’informations (votre PC plante pendant le rootage !).

Côté loi, rooter son téléphone est tout ce qu’il y a de plus légal. Les développeurs d’Android encouragent d’ailleurs, pour certains, cette pratique. Sur le blog des développeurs officiels d’Android, l’un d’eux affirme même qu’en fabriquant des téléphones de plus en plus facilement «rootables» Google encourage les utilisateurs à devenir super-utilisateurs. En revanche, les fabricants de téléphones et les opérateurs voient la chose différemment. La plupart d’entre eux refusent d’ailleurs de reprendre un téléphone en SAV si celui-ci a été rooté. À bon entendeur !

À qui s’adresse le root ?

1) Vous voulez un smartphone pour :

a – Regarder des vidéos, téléphoner, jouer, lire des magazines

b – Tester ce qu’il a dans le ventre

2) Pour vous, l’environnement Android est :

a – Parfait, rien à modifier

b – Devrait être plus personnalisable

3) Votre téléphone doit être réinitialisé :

a – Ce n’est pas grave je retéléchargerai les applications

b – Ouf, j’ai sauvegardé toutes mes applications achetées sur le Market.

Vous avez un maximum de A : Vous vous coucherez moins bête ce soir après avoir lu cet article, mais votre téléphone vous convient tel qu’il est. Le root n’est pas fait pour vous. L’avantage, c’est que vous connaissez mieux votre téléphone.

Vous avez un maximum de B : Vous êtes un aventurier numérique, lancez-vous en tant que super-utilisateur. Attention, nous déclinons toute responsabilité en cas de mauvaise exécution du procédé et du blocage du téléphone. Sauvegardez vos données !


Rooter le Galaxy SII

45 min Expert

Prérequis

Installer Kies ou les pilotes USB de Samsung

Installer Odin

Télécharger le kernel Supercurios

Kernels d'origine à télécharger
1# - Identifiez votre téléphone

Avant de commencer à rooter votre tout nouveau Samsung Galaxy S II, il vous faut le connaître un peu mieux. Allez sur le pavé numérique du téléphone et tapez *#1234#. Cette commande affiche la version de votre firmware. Pour connaître votre version, regardez en face du champ PDA. Ici, il s'agit de la I9199XWKG1 aussi connue sous le nom de KG1. Notez bien ces informations, car elles vous serviront lors de l'étape 4.

2# - Lancez Odin

Commencez par vérifier que le logiciel Kies est fermé, même dans la barre des tâches. Pour cela, faites Ctrl+Alt+Suppr et Ouvrir le gestionnaire des tâches. Arrêtez tout ce qui commence par Kies. Double cliquez ensuite sur l'application Odin (Odin3 v1.85). Si vous êtes sous Seven, faites un clic droit et Exécuter en tant qu'administrateur. Seules les cases Auto Reboot et F. Reset Time doivent être cochées. Cliquez ensuite sur PDA et parcourez vos fichiers pour ouvrir Supercurio (GT-I9100_Kernel_Gingerbread-supercurio-3.tar).

3# - Connectez le Galaxy S II

Vous devrez ensuite démarrer votre téléphone en mode download. Pour cela, éteignez votre téléphone (débranché) et pressez les touches Power, Volume vers le bas et Home simultanément. Passez l'écran d'avertissement en pressant le bouton Volume vers le haut. Branchez ensuite votre téléphone sur votre ordinateur. Le logiciel Odin doit le reconnaître (case colorée en jaune sous le label ID:COM). Cliquez enfin sur Start et laissez tourner. Lorsque le processus est terminé, votre téléphone est rooté !

4# - Restauration du kernel d'origine

Lorsque vous démarrez votre téléphone, vous pouvez constater qu'un triangle jaune avec un point d'exclamation a fait son apparition. Il s'agit d'un avertissement à cause du firmware «piraté» que vous avez utilisé. Il est possible de revenir à votre noyau initial tout en restant en mode root (conseillé). Dézippez le fichier kernels stock et recommencez les étapes 2 et 3 en indiquant, cette fois, votre firmware d'origine dans le champ PDA (cf. étape 1).

Les 4 trucs cools à faire avec un téléphone rooté!

Expert
#1 - Super-utilisateur

Si vous avez suivi notre pas-à-pas, cette application devrait se retrouver automatiquement dans votre liste d'applications. En plus d'afficher une tête de mort plutôt cool, cette petite appli vous permet de gérer les droits d'utilisateurs du téléphone. Puisque vous êtes le «root», le pilotage automatique n'est plus en marche, Super-utilisateur vous aide donc à prendre des décisions. Vous pourrez, par exemple, demander une notification à chaque fois qu'une application tente d'accéder aux droits d'utilisateurs ou gérer les autorisations de connexion manuellement pour chaque application. Un indispensable pour tout téléphone rooté !

#2 - Sauvegarde

Les différentes méthodes existantes pour sauvegarder ses données sont limitées. En effet, il est difficile de sauvegarder intégralement toute sa configuration (contacts, application, configuration des bureaux, etc.). Titanium backup permet d'accéder (grâce au Root) aux applications system qui sont installées d'office, afin de les supprimer ou d'en sauvegarder la configuration.

#3 - Pas de pub !

Flash sur Android c'est bien pour les vidéos, en revanche, pour la publicité, c'est autre chose. Avec des droits de super-utilisateur, vous pourrez spécifier le blocage des publicités. Pour vous y aider, vous pourrez utiliser AdFree. Cette application bloque les pubs qui se trouvent sur certaines pages Web. Entrez simplement l'adresse de cette page pour bloquer les publicités.

#4 - Gérer les ROMs

L'application ROM manager est indispensable pour ceux qui ne savent pas quelle ROM choisir. Avec cette application, vous pourrez partitionner votre carte SD, Installer le ClockWorkMod Recovery, faire des sauvegardes ou encore installer d'autres ROMs. Vous pourrez ainsi gérer votre smartphone rooté sans passer par un ordinateur.

Etiquettes