Tutoriels Utilitaires

Dossier tutoriel : GPS sur Android, suivez le guide !

Quelques jours après la sortie de TomTom sur Android et alors que Google Maps Navigation n'en finit pas de se perfectionner, il est temps de résoudre quelques mystères concernant la navigation par GPS. Comment ça marche, combien ça coûte, quel GPS choisir ? Dossier.
Avec la démocratisation des smartphones, les systèmes de navigation GPS ont du plomb dans l’aile. En effet, pourquoi investir dans un TomTom ou un Navigon quand notre téléphone remplit les mêmes fonctions (et bien d’autres), qu’il peut nous orienter même à pied, et qu’il peut même contenir plusieurs applications de navigation, pour comparer ou simplement sauter de l’une à l’autre selon nos besoins et leurs spécificités ? On se le demande !

De nombreux utilisateurs pourtant hésitent à franchir le pas, en raison du trop grand choix d’applications et d’une méconnaissance de cette technologie. Nous allons tenter d’éclaircir tout ça.

Le GPS sans 3G, c’est possible ?

Le GPS, ou Global Positioning System, est un système de localisation impliquant 30 satellites tournant autour de la Terre. Les terminaux équipés d’une puce GPS reçoivent des informations de ces satellites, les croisent et peuvent ainsi déterminer leur position. Le GPS est donc totalement indépendant du Wi-Fi, de la 3G ou de n’importe quel autre réseau et vous pouvez l’utiliser sur votre smartphone sans craindre de griller votre forfait Internet.

Où est le piège ?

Le piège, c’est que le GPS se contente de vous donner votre position. Toutes les autres informations dépendent de l’application, y compris ce qui fait tout l’intérêt d’une appli GPS : les cartes. Sur Google Maps Navigation, par exemple, installée par défaut, les cartes proviennent d’Internet et une connexion est donc nécessaire pour les charger. Si vous comptez utiliser le GPS sans 3G, orientez-vous donc plutôt vers une application «on-board», c’est-à-dire avec les cartes installées sur votre appareil (voir p. 33)

GPS, A-GPS, GPRS…quelles différences ?

Les satellites se relayant, ils doivent parfois recalculer votre position. C’est pour cette raison que les GPS ont parfois des absences ou qu’ils sont longs à démarrer. L’A-GPS, ou GPS assisté, est une technologie visant à fluidifier tout ça par le biais d’Internet en téléchargeant sur votre mobile les informations devant normalement transiter par les satellites. En gros : ça va plus vite.

Le GPRS, lui, n’a rien à voir. Il s’agit simplement du nom donné aux connexions Internet 2,5G. Si l’on vous parle d’un GPS utilisant le GPRS, il s’agit alors sans doute d’un A-GPS…simple, non ?

Etiquettes