• Search
Android MT ► Tutoriels ► Astuces ► 5 astuces pour réussir ses selfies

5 astuces pour réussir ses selfies

Saviez-vous qu’une des premières photos d’un être humain en 1839 était déjà un selfie ? N’en déplaise à Paris Hilton et Britney Spears, les autoportraits ne datent pas d’hier, mais ils se sont bien sûr popularisés avec les réseaux sociaux. Nos smartphones peuvent maintenant prendre des selfies de qualité très facilement, mais si vous vous trouvez moche sur vos photos, il existe quelques petites astuces que nous allons vous livrer…

1. Bien connaître son matériel

C’est primordial ! On ne va pas prendre les mêmes photos avec un Xiaomi à 99 € qu’avec un Galaxy Note 10+. Tous les appareils ont un capteur en façade pour les autoportraits, mais la qualité diffère bien sûr. Sur le Pixel 3 XL on dispose d’une sorte de « grand-angle » pour faciliter les selfies de groupe, le HTC U12+ propose une sorte de mode panorama très malin, mais quand on n’a rien de tout ça, il faut se débrouiller avec les moyens du bord. Faites un tour dans les réglages, vous pourriez découvrir des options que vous ne soupçonnez pas… Une perche à selfie ? OK, mais faites en sorte qu’elle n’apparaisse pas sur le cliché : c’est plus naturel. Si vos clichés ont pour vocation d’aller sur Instagram par exemple, choisissez le format 1:1 (carré) au lieu du 4:3 pour éviter d’avoir à recadrer l’image.

Avec le Pixel 3 (ou 3 XL), on peut profiter d’un angle un peu plus grand pour ses selfies… Vous pouvez passer à côté de ce genre de fonctionnalités si vous n’y faites pas attention !

2. Un vieux smartphone ? Trichez !

Si vous avez un smartphone premier prix ou trop vieux, vous allez peut-être être déçu des résultats. La solution consiste alors à prendre les photos avec le ou les capteurs au dos qui sont plus performants. Le problème c’est que vous ne vous verrez pas dans l’écran : il faudra faire quelques contorsions, peut-être recadrer l’image ou faire plusieurs essais, mais les résultats seront meilleurs qu’avec un capteur sans flash de 2 mégapixels. Notez d’ailleurs que, si les flashs en façade sont très rares, les appareils «trichent» en allumant l’écran avec le maximum de luminosité pour apporter un peu de lumière. C’est une option qu’il faut parfois activer ou affiner dans les réglages.

super selfie
Si le selfie est pris d’assez près, l’astuce de « l’écran blanc » fonctionne à merveille…

3. Un bon éclairage

Nous vous l’avons déjà dit dans notre article en deux parties sur « Comment réussir ses photos sur smartphone » (partie 1 et partie 2), mais la lumière est la clé de voûte de cet art si particulier. Plus il y a de lumière et mieux c’est : pas compliqué donc. Il y a cependant des petites choses à savoir… Évitez par exemple les contre-jour sauf si c’est l’effet recherché (un visage très sombre et un fond très lumineux), n’hésitez pas à multiplier les sources lumineuses dans plusieurs angles pour éviter les ombres portées sur votre visage. Le flash d’un smartphone est peu puissant et vous pouvez « boucher les ombres » avec une lampe supplémentaire.

selfie
Une simple lampe torche suffit parfois à déboucher les ombres. Mais avoir des ombres portées peut aussi être artistiquement intéressant…

4. Utiliser le filtre beauté de votre appareil… avec parcimonie

Les smartphones récents disposent de différents filtres pour modifier un peu votre visage ou supprimer des petits défauts. On peut par exemple utiliser un filtre pour supprimer des aspérités de votre peau, gommer une tâche, mais sur certains modèles (même d’entrée de gamme) on peut affiner votre visage si vous trouvez que celui-ci est trop anguleux. On peut aussi augmenter la taille des yeux, rougir vos lèvres, lisser vos traits, etc. Ces options ont la forme d’une baguette magique ou d’un visage sur l’écran. Attention, trop d’IA tue l’IA et cette intelligence artificielle aura vite fait de vous rendre méconnaissable si vous forcez la dose. Notons aussi que, sur les smartphones chinois, la plupart de ces artifices sont à destination des visages asiatiques. Sur les smartphones Xiaomi par exemple, il est possible d’agrandir la taille des yeux, car en Chine, les yeux trop « bridés » sont perçus comme disgracieux. Appliquer ce filtre avec une tête de Normand ou de Congolais n’aura donc que très peu d’impact… Essayez les options qui s’offrent à vous en essayant d’équilibrer : en cas de selfie à plusieurs, les paramètres seront appliqués à l’ensemble des participants…

top selfie
Pas besoin de tricher pour Camille : elle est très jolie comme ça…

5. Utiliser le bokeh

C’est encore une fonctionnalité assez récente, mais elle est maintenant présente sur pratiquement tous les appareils depuis 2018 : le bokeh. Il s’agit d’imiter une grande ouverture (voir nos explication vers le milieu de cet article) en faisant apparaître un flou artistique d’arrière-plan. Le but est de mettre en valeur le sujet, mais cela ne veut pas dire que l’arrière-plan est oublié ! Avec la mer ou une forêt dans le fond, on sait où se trouve le sujet sans pour autant focaliser dessus. Pour l’activer, il faudra choisir le mode Portrait et sur certains appareils on peut même régler la « force » du flou. Pour les Google Pixel (et d’autres), deux clichés seront pris : un avec et un sans ce fameux bokeh : pratique. Selon la gamme de votre smartphone, ce flou sera plus ou moins bien restitué : il s’agit la plupart du temps d’une imitation et pas d’un vrai bokeh qu’on peut obtenir avec un appareil reflex. Vous pourrez alors vous retrouver avec une mauvaise découpe de vos cheveux par exemple. Là encore, il faudra faire des essais. Plus il y a de lumière et plus vous aurez de bons résultats.

bokeh selfie
Le bokeh peut très bien servir à « masquer » un peu l’arrière-plan, même si ce n’est pas le but. Sur ce cliché, on voit bien Hadrien et on en oublierait presque le très disgracieux étendoir derrière lui…
Written by Benoît Bailleul