• Rechercher
Accueil ► News ► Applis ► Zoom s’est enfin décidé à sécuriser vos appels

Zoom s’est enfin décidé à sécuriser vos appels

Après l’explosion du nombre d’utilisateurs et une vague de scandales liés à des problèmes de sécurité, Zoom a décidé d’agir pour améliorer la situation.

À cause des mesures de confinement prises dans de nombreux pays, les réseaux sociaux, les plateformes de streaming et les outils de communication et de travail collaboratif n’ont jamais été aussi fréquentés. C’est le cas par exemple de l’application Zoom, qui a vu ses utilisateurs se multiplier très vite en quelques jours.

Pour rappel, Zoom est une appli de visioconférence particulièrement appréciée par les professionnels. Seulement, cette soudaine popularité a révélé plusieurs faiblesses chez Zoom. En premier lieu, la sécurité des appels était loin d’être assurée. Preuve en est, avec cette vague de ZoomBombings” survenue sur la plateforme. Le “ZoomBombings” est une pratique (amusante au demeurant) qui consiste à parasiter une réunion, des cours, des cérémonies religieuses en s’invitant dans le chat et en y diffusant du contenu pornographique ou insultant.

Bien entendu, le bouche à oreille a fait son affaire et ses multiples problèmes ont eu raison de la réputation de Zoom. De nombreuses entreprises et agences étatiques ont demandé à leurs salariés de ne plus utiliser l’application. Ce fut le cas de la Croix Rouge, de la direction interministérielle du numérique ou encore de Google.

Aux Etats-Unis, trois procureurs ont décidé d’enquêter sur les pratiques de Zoom en terme de protection de la vie privée et de la sécurité. En guise de coup de grâce, le site Vice a publié un article détaillé qui prouve par A+B que Zoom fournissait les données personnelles des utilisateurs à des entreprises tierces, comme Facebook.

À lire également : Coronavirus – Christophe Castaner assure que les Français vont soutenir “le tracking”

Redorer le blason

Pour reconquérir les utilisateurs, les équipes de Zoom ont amélioré la sécurité du service. Les animateurs/administrateurs d’une visioconférence ont désormais accès à un onglet appelé “Security”, grâce auquel ils peuvent éjecter des participants, limiter leur nombre, les mettre en attente ou leur interdire de partager du contenu.

L’identifiant des conversations n’est plus visible aux yeux de tous, ce qui empêche les tentatives de ZoomBombings. En outre, les administrateurs peuvent imposer un mot de passe pour accéder à un chat vidéo. Toujours dans cette optique de reconquête, Eric Yuan le PDG de Zoom, a pris part à une séance de questions/réponses sur sa plateforme. Il a tenu à revenir sur “l’engagement de Zoom à aider les usagers à rester connectés pendant cette période de crise sanitaire et sur les efforts de Zoom pour renforcer le niveau de protection de la vie privée et la sécurité des utilisateurs”. 

À lire également : Coronavirus- le télétravail offre des opportunités en or aux pirates

Source : Huffington Post


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez