Xiaomi triche : le Chinois ment sur la puissance de ses smartphones ?

Xiaomi a fait son trou sur le marché des téléphones portables, mais il semblerait que la société chinoise « triche » sur la puissance de ses appareils.

Xiaomi est devenu en à peine plus d’une décennie le deuxième vendeur de téléphone portable au monde, derrière Samsung mais devant Apple. Petit à petit, le Chinois a fait son nid et a aujourd’hui la réputation de proposer des appareils compétitifs et souvent moins chers que ce que la concurrence propose à puissance comparable. Il y a quelques jours, la marque a mis sur le marché son Xiaomi 12 Pro à la fiche technique impressionnante. Un SoC Snapdragon 8 Gen 1, 12 Go de RAM, un module photo de 50 mégapixels… De quoi séduire le chaland en recherche d’une machine solide. Sauf que, tout ça n’est pas si réel que l’on pourrait le croire.

Xiaomi : la foudre aux yeux

C’est en effet ce qu’ont annoncé nos confrères d’Android Police. Ces derniers ont fait passer des tests aux Xiaomi 12 Pro et 12X et les résultats soulèvent de gros soupçons de fraude aux performances. Selon eux, les appareils n’offrent pas les mêmes performances suivant l’application qui est ouverte. Comme preuve, ils ont déguisé l’application Geekbench en une différente et ont analysé la puissance mensurée à chaque fois. Là, surprise, les smartphones ne donnent pas les mêmes données. Si elle se fait passer pour un app de benchmarking ou de jeu (comme Genshin Impact), les résultats sont hauts. À l’opposée,  vous lancez Chrome ou Netflix et les chiffres chutent, montrant bien que Xiaomi triche sur ce qui est annoncé sur la fiche technique. John Poole, le fondateur de Geekbench, l’a confirmé sur son compte Tweeter, pointant même du doigt d’autres modèles de la marque.

On dirait que Xiaomi prend également des décisions en matière de performances en fonction des applications identifiées. Voici les résultats d’un Xiaomi Mi 11 exécutant Geekbench et exécutant Geekbench déguisé en Fortnite. Les scores monocœur sont inférieurs de 30% et les scores multicœurs sont inférieurs de 15% dans la version Fortnite.

Des sanctions ont été annoncées en conséquence, mais on peut se demander pourquoi Xiaomi « triche » de la sorte. Le fait d’utiliser moins de ressources pour des applications qui ne nécessitent pas une énorme puissance de calcul est logique, mais elle ne doit pas se faire « à la tête du client » comme on peut le voir avec les expérimentations d’Android Police. Normalement, les cœurs se répartissent la tâche en fonction de la charge de travail. Ce qui est reproché à Xiaomi ici c’est que la société fait en sorte de mettre « le turbo » dès qu’un benchmark est détecté pour surévaluer le classement des smartphones par rapport à la concurrence. Et si vous vous demandez pourquoi les appareils Xiaomi évitent de mettre le paquet sur des applis comme Netflix ou Chrome c’est tout simplement parce qu’une puce comme la Snapdragon 8 Gen 1 est extrêmement gourmande en énergie. Et là il faut choisir entre bons chiffres et endurance… Bref, les Xiaomi 12 Pro et 12X sont puissants, mais leurs chiffres sont surévalués par rapport à la concurrence parce qu’il choisissent leur moment pour être performants.

Carton rouge pour le Chinois !

La même mésaventure est arrivée il y a quelques semaines à Samsung épinglé pour la même manipulation de performance pour ses modèles Galaxy S22, S21, S20 et S10. Les appareils avaient été exclus du classement sur Geekbench avant que le constructeur annonce qu’un correctif devrait régler le problème. Même faute, même sanction pour Xiaomi qui verra ses derniers smartphones disparaître des colonnes du site en fin de semaine.

Il est décevant de voir un autre fabricant d’appareils induire les consommateurs en erreur en réduisant les performances des applications, mais pas en comparant les performances. Nous étudions quels téléphones Xiaomi sont affectés et nous nous allons retirer les appareils.

Cela affectera les 12 Pro et 12X à n’en pas douter, mais peut-être également d’autres téléphones plus anciens. Cela pourrait ternir fortement l’image de marque de Xiaomi alors que le Mi 11 est sur la troisième marche des charts des Single Core et que le Poco F2 Pro est deuxième chez les Multi-Core.

On dit souvent que toute publicité est de la bonne publicité. On est peut-être ici face à une belle exception.


Laisser un commentaire