Wysips dévoile un écran photovoltaïque transparent pour recharger son smartphone !

Rencontrée au MWC de Barcelone, la jeune start-up Wysips joue gros en 2013 : si elle séduit les constructeurs, son système d’écran photovoltaïque transparent, permettant de recharger automatiquement son mobile ou sa tablette, pourrait se retrouver sur nos appareils dès 2014 et 2015.


Sur le papier, c’est un coup de génie : Wysips, filiale du français SunPartner,  présente à Barcelone un smartphone équipé d’un écran (rien que de très normal jusqu’à présent) auquel a été associé son composant Wysips Crystal. Ce dernier est un film transparent placé entre l’écran et la dalle tactile du téléphone. Ce film ne fait que 0,5 mm d’épaisseur et est bien sûr relié à la batterie. Exposé au soleil et même à lumière naturelle : votre mobile se recharge sans même que vous vous en rendiez compte grâce à Wysips.

ludovic deblois wysips recharcge solaire ecran mobile tablette film transparentn photovoltaique
Ludovic Deblois, co-fondateur de SunPartner, présente le Wysips Crystal, un film photovoltaïque transparent à placer sous l'écran d'un smartphone

Ce film est une suite de bandes photovoltaïques assemblées de telle manière que Wysips est parvenu à atteindre le Saint-Graal recherché par les constructeurs : un taux de transparence de 90%, soit le taux de transparence déjà proposé par la plupart des écrans du marché ! En clair, cette couche photovoltaïque est invisible pour l’utilisateur final. Pour l’avoir vu fonctionner sur un smartphone doté d’un écran TFT LCD standard de taille 3,7’’ et équipé de Windows Phone, nous avons cependant noté un léger affadissement des couleurs, mais le résultat reste bluffant.

ludovic deblois wysips recharcge solaire ecran mobile tablette film transparentn photovoltaique
Un smartphone sous Windows Phone avec le Wysips Crystal, présenté comme prototype lors du MWC de Barcelone.

Comment Wysips a réussi là où d’autres échouent toujours ?

« La plupart des entreprises du secteur ont misé sur une autre approche que la nôtre : essayer de rendre les cellules photovoltaïques transparentes. Mais cette technologie n’est pas encore au point. Nous, nous avons choisi de faire avec les cellules existantes… mais d’utiliser des procédés optiques de « camouflage » pour les rendre invisibles », nous explique Ludovic Deblois, président et co-fondateur de Sunpartner Group. « En clair, nous découpons des bandes très fines de cellules photovoltaïques que nous disposons de telle manière qu’elles n’interfèrent pas avec notre vision. »

wysips recharge solaire écran mobile tablettes transparent photovoltaique batterie 28 fev 2013 labo
La start-up aixoise ambitionne de multiplier son chiffre d'affaires par 50 en 4 ans si les constructeurs adoptent sa technologie !

Pour les constructeurs, cette stratégie a trois avantages selon Ludovic Deblois :
« Premièrement, nous le prouvons aujourd’hui, notre technologie est mature et opérationnelle dès demain, pas besoin d’attendre encore des années de développement ; nous utilisons les dernières générations de capteurs photovoltaïques pour plus de puissance générée et chaque nouvelle génération pourra être intégrée à Wysips Crystal. Ainsi, les constructeurs ne seront pas tributaires d’une seule technologie photovoltaïque propriétaire ; enfin, notre technologie optique peut être applicable à de nombreux domaines où la transparence recherchée peut différer : car moins de transparence, c’est aussi plus de puissance avec notre procédé. Par exemple, avec une transparence de 60 à 70%, on multiplie par quatre la puissance générée ! Chaque industriel placera le curseur où il le souhaite. »

En terme de recharge, ça donne quoi ?

La recharge fonctionne en lumière naturelle et artificielle. En imaginant une exposition à une lumière solaire forte et continue, les responsables techniques nous assurent qu’une recharge complète de la batterie sur un appareil standard prendra entre 5 et 10h. D’ici la fin 2014, Wysips a pour objectif de diviser encore par quatre le temps d’exposition pour 1 min de communication.

Actuellement, la puissance générée du composant pour un film à 90% de transparence atteint 2.5 mW/ cm2 au soleil (sous 1 sun), ce qui représente un gain de 2 à 4 minutes de communication en 3G pour 10 minutes d’exposition. Un appareil en veille ne se déchargera ainsi jamais grâce au film Crystal (enfin, si l’écran est en contact avec la lumière!) tandis qu’un appareil en fonctionnement intensif verra son autonomie augmentée.  Pour l’instant, la technologie ne permet pas encore de pallier la consommation d’énergie induite par un usage normal du téléphone (appels, Internet, vidéo, etc.), juste d’apporter un plus à la batterie. Cela sera déjà suffisant à beaucoup pour palier à certaines urgences en cas de batterie épuisée…

Et quand à la durée de vie du film Wysips Crystal, la garantie est de 7 ans sans perte de puissance générée : pas sûr que votre téléphone dure aussi longtemps.

Caractéristiques techniques du Wysips Crystal

> Taille de l’écran :

Actuellement disponible pour des écrans de 3,5 » à 5 » et jusqu’à 13,3 » fin 2013.

> Transparence :

De 90 à 95% selon les standards de l’industrie

> Angle de vue :

De 50 à 180° selon cahier des charges

> Compatibilité :

Tous écrans (LCD, OLED, E-PAPER, MEMS)

> Épaisseur :

500µm (300µm courant 2013)

> Puissance générée :

2.5mW/cm2 actuellement, jusqu’à 5mW/cm2 courant 2013, objectif de 10mW/ cm2 en 2014

> Température :

De -25°C à +70°C

wysips recharge solaire écran mobile tablettes transparent photovoltaique batterie 28 fev 2013 schema
Le film Wysips Crystal est placé entre l'écran et l'interface tactile de l'appareil

Qui est Wysips ?

Fondée en 2009, Wysips est une filiale de Sunpartner, groupe spécialisé dans la recherche, la mise au point et l’exploitation de solutions innovantes dans le domaine de l’énergie solaire basée à Aix-en-Provence (France). Aujourd’hui, le groupe Sunpartner compte 30 collaborateurs, entend doubler ses effectifs à court terme et réaliser un chiffre d’affaires cumulés de 100 millions d’euros à horizon 2016 (contre 2 millions en 2012).