Windows 11 sera gratuit avec une touche d’Android

Windows 11 sort en fin d’année et lors de cette présentation du 24 juin 2021, on a pu voir pas mal de changement et de remaniement. Mais celui qui nous a le plus marqué, à part la gratuité, c’est le rapprochement de plus en plus intéressant avec le monde Android…

Tout puissant dans les années 90 jusqu’au début des années 2000, Microsoft a raté le virage du mobile. Enfin pas vraiment. On va dire qu’il n’a pas bien su le gérer. Il faut se rappeler que Windows Mobile date de 2000 (Android ne sortira que huit ans plus tard) et que même avant ça, la firme au papillon s’intéressait déjà aux OS embarqués avec Windows CE. Un peu comme avec les tablettes qu’elle a inventées (eh oui !), Microsoft était peut-être trop en avance sur son temps.

La suite on la connait : un Windows Mobile qui ne séduit pas, un Windows Phone/10 Mobile sympa, mais qui arrive trop tard. Depuis 2017, Microsoft s’ouvre donc peu à peu à Android. Impensable il y a encore quelques années quand Steve Balmer, PDG de Microsoft, comparait Linux à un cancer ou quand il voulait « enterrer Eric Schmidt » et « tuer Google« .

La hache de guerre est donc enterrée et on a même vu un rapprochement timide l’année dernière avec l’application Assistant Votre téléphone – Lien avec Windows qui permet de récupérer ses photos, accéder à ses applis et même de passer un coup de fil depuis son PC sans sortir son smartphone de la poche.

windows11
Des applications Android sur Windows, c’est comme de voir un jeu Pokémon sur une PlayStation…

Android s’invite chez Windows

Mais lors de la présentation officielle de Windows qui a eu lieu hier, Microsoft a dévoilé une fonctionnalité intéressante : le Microsoft Store va intégrer des applications Android via un partenariat avec le Amazon App Store. Ce dernier dispose d’un très bon catalogue d’applications qui fonctionnent sans les GApps, les applications propriétaires de Google.

Ces différentes applis créées pour fonctionner sur des systèmes ARM, tourneront sur x86 sans toucher au code grâce à la technologie d’un partenaire de longue date, le Intel Bridge. Reste encore quelques points à éclaircir. Comment vont réagir les applis qui nécessitent un gyroscope ou même une puce de géolocalisation ? Pourra-t-on installer des APK ? Mais où est donc Ornicar ? Nous aurons bientôt la réponse puisque l’OS qui sort à la fin de l’année sera accessible ce lundi 28 juin via une version « Preview » téléchargeable en s’inscrivant au programme Windows Insider.

À lire également : Le système Android /e/ : comment exclure Google de votre vie privée

Et les autres nouveautés ?

La nouvelle qui fait plaisir c’est que l’OS sera gratuit, comme l’était Windows 10 pour les détenteurs d’une licence Windows 7. Jusqu’à quand cette gratuité ? Nous n’en savons encore rien, mais Microsoft met à disposition un programme pour savoir si votre machine sera en mesure de la faire tourner.

Le look de Windows 11 sera aussi complètement revu. Il faut dire qu’entre l’héritage de Windows 7, les icônes de Microsoft Office et les tuiles de Windows 8, Windows 10 ressemble plus à un produit de contrefaçon qu’à un vrai OS moderne. On aura donc le droit à de la transparence, des fenêtres arrondies et une barre des tâches centrée comme sur MacOS ou certaines distributions Linux. Comme pour la sortie de Windows 8, ça s’active déjà pour trouver un moyen de trouver un menu Démarer « normal et à gauche ». Notons aussi l’intégration native de Teams pour de la visio multi-plate-forme avec les versions iOS et Android. Enfin le gaming prend une place de plus en plus importante chez Microsoft avec l’intégration du « jeu dans le Cloud » (anciennement xCloud) et du Xbox Game Pass dans l’application Xbox.

À lire également : Samsung «Lien avec Windows» : affichez et contrôlez votre téléphone depuis votre PC !
windows11
Bon la barre des tâches à la MacOS c’est pas top, mais merci d’avoir enfin uniformisé les icônes et viré ces maudites tuiles. On a moins l’impression d’avoir choppé un adware