News

Wiko libère ses codes sources

Le fabricant français de smartphones, Wiko, a annoncé vendredi avoir mis à disposition des internautes les codes sources des noyaux de ses derniers appareils. Un premier pas vers les ROM customs et autres bidouillages pour la communauté Android.
Après avoir séduit le grand public avec des smartphones au rapport qualité-prix défiant la raison, Wiko s’attaque aux geeks. Depuis vendredi, le constructeur français a en effet mis en oeuvre une vieille promesse : libérer le code source de ses appareils.Trois d’entre eux sont ainsi concernés, le Cink Slim, le Cink King et le Cink Peax (ordre croissant d’ancienneté). Les bidouilleurs et développeurs pourront ainsi trouver les codes sources des kernels de ces smartphones sur un site dédié, le bien nommé WikoGeek.com.

Wiko libére le code source ! À quoi ça sert ?

Si vous êtes étranger à tout ce qui est ROM Customs ou que Cyanogenmod vous fait plus penser à une ville du fin fond de la Sibérie, alors cela ne vous servira à rien. En revanche, si vous aimez personnaliser votre appareil, vous comprendrez que Wiko a fait un geste envers la communauté Android. Une communauté bâtie par les geeks et développeurs.

Les Cink Peax et Cink King sont libres !

Le fait de rendre public et libre le code source de ces appareils permettra aux plus bricoleurs de créer des ROMS Customs, autrement dit, des systèmes personnalisés. Cela permettra, par exemple, des portages des systèmes les plus récents, comme Jelly Bean et pourquoi pas Android 5.0 Key Lime Pie lorsqu’il sera sorti.

Avec cette décision, Wiko répond à une véritable demande et pourrait décider de nombreuses personnes, en quête de flexibilité, à se tourner vers les appareils de la compagnie marseillaise. On peut y déceler aussi, l’envie pour Wiko de devenir la nouvelle marque préférée des geeks. Place laissée vacante depuis peu par HTC, qui commence à faire le chemin inverse.

Etiquettes