WhatsApp : le message qui pirate les téléphones n’existe pas !

Un message viral sur WhatsApp invite les internautes à se méfier d’un fichier capable de pirater les smartphones des utilisateurs. Ce fameux fichier est en lien avec le Covid-19. Rassurez-vous, tout cela est faux.

Peut-être êtes-vous tombés sur ce message plutôt anxiogène sur WhatsApp. Ce texte, devenu viral, prévient les utilisateurs qu’ils vont bientôt recevoir une vidéo appelée « L’Argentine le fait ». Selon l’émetteur du message, ce clip en lien avec la courbe de progression du Covid-19 dans le pays sud-américain, contient un malware capable de « pirater votre smartphone en dix secondes ». 

Les utilisateurs sont invités à ne pas ouvrir ce fameux fichier, et sont encouragés à « transmettre les informations à leur famille et leurs amis ». Histoire de légitimer un peu cette histoire avec ni queue ni tête, les émetteurs de ce message anonyme précisent que la chaîne américaine CNN a réalisé un reportage sur le sujet.

Cessons le suspens, tout cela est faux. À l’heure actuelle, aucun fichier vidéo baptisé « L’Argentine le fait » ne circule sur la toile. En revanche, on retrouve ce genre de messager anonyme similaire dans différents pays. C’est le cas notamment en Espagne, où les forces de l’ordre ont été contraintes de faire un démenti. Comme le précisent nos confrères du site 20minutes, Claudio Caraciallolo le chef de la cybersécurité de l’opérateur téléphonique Telefonica Movistar affirme que cette diffusion du malware en « dix secondes » est un non-sens, les maliciels infectant les smartphones de manière instantanée, à l’ouverture du fichier.

whatsapp message
Crédits : Capture WhatsApp

Outre-Atlantique, la chaîne CNN a également réagi officiellement : « C’est faux, il n’y a rien sur les plates-formes de CNN avec ce message », a confirmé un porte-parole de la chaîne. Pour rappel, ces messages avertissant d’un piratage en quelques secondes ne sont pas nouveaux. Certains circulaient déjà en janvier 2020.

De son côté, l’application de messagerie instantanée prévient ses utilisateurs de la dangerosité de ces messages. Si le contenu du message contient des indications pour le transféreril faut se montrer extrêmement prudent. En effet, ces campagnes centrées autour de messages anxiogènes sont conçues pour diffuser des malwares à grande échelle. Pour rappel, durant le confinement WhatsApp a instauré plusieurs mesures fortes pour endiguer la propagation des fakes news et de la désinformation. L’application a par exemple limité le transfert des messages à 5 personnes maximum, afin d’éviter les partages en masse.

Source : 20minutes