WhatsApp Premium : l’application va bientôt devenir payante ?

Rachetée par Facebook en 2014, l’application de messagerie serait en passe de devenir payante. En quête de nouvelles ressources, Meta se préparerait à lancer un abonnement destiné aux professionnels.

WhatsApp Premium, un abonnement pour les professionnels

La semaine dernière, WABetainfo, site centré sur WhatsApp, ses fonctionnalités et ses mises à jour, annonçait de source sûre l’arrivée d’une version Premium de l’application. Destinée aux professionnels, cette solution étend les fonctionnalités à disposition des utilisateurs Business. Pour l’instant, cette mise à jour n’est disponible que dans une version bêta.

Principal avantage dévoilé ? Le nombre d’appareils pouvant utiliser un même compte en simultané. De 4, il passera à 10. Cela permettra à un plus grand nombre d’équipiers de gérer la relation client depuis le même compte. Une solution pertinente tant WhatsApp est devenu un outil au cœur du S.A.V. et de l’information client, notamment pour les entreprises de e-commerce. Il sera aussi possible de personnaliser son adresse de contact ou de faire des appels vidéo avec 32 participants.

Rappelons qu’avant son rachat par Facebook / Meta, la version standard de WhatsApp proposait une année gratuite suivie d’un abonnement annuel. Le changement de propriétaire avait introduit la gratuité totale pour tous les utilisateurs et favorisé la popularisation de la messagerie.

whatsapp-payant
WABetainfo.com

Aucun changement pour les utilisateurs ?

Si Meta cherche à monétiser sa messagerie, l’application restera gratuite pour l’immense majorité des utilisateurs : les particuliers. Selon les informations, WhatsApp Premium ne sera de toute façon accessible que depuis la partie Business de l’application.

Une nouvelle bienvenue, au regard des polémiques qui agitent l’application depuis ces dernières années. Piratages, applications clonées, siphonnages de données personnelles, rumeurs de monétisation…

Une monétisation qui ne concerne donc que les professionnels, sur un secteur des messageries de relation client extrêmement saturé. Face aux multiples concurrents, la question se pose : ce projet de Meta va-t-il trouver son audience ? Tout dépendra du prix du service qui reste encore inconnu…


Laisser un commentaire