• Rechercher
Accueil ► News ► Applis ► WhatsApp limite le transfert de messages pour lutter contre les fake news

WhatsApp limite le transfert de messages pour lutter contre les fake news

Crédits : Pixabay

Pour éviter la propagation de fausses informations, WhatsApp va limiter le partage de messages à une seule personne à la fois.

Si les soignants font tout leur possible pour sauver les malades du Covid-19, les entreprises ont de leur côté certaines responsabilités. La lutte contre la désinformation en fait partie. Les géants du web multiplient les outils pour endiguer la propagation des fake news, à l’instar de WhatsApp par exemple.

L’application de messagerie instantanée a d’ores et déjà testé et intégré un nouvel outil pour combattre les fake news. Il permet de vérifier la source de la moindre information partagée sur WhatsApp. Et en ce mardi 7 avril, l’entreprise dévoile une autre fonctionnalité inédite. En vigueur dès aujourd’hui, cette feature a pour but d’empêcher le transfert d’un message vers un nombre massif d’utilisateurs.

Dans les faits, il sera désormais impossible de partager un message, une vidéo ou une image à plus de 5 contacts. “Le transfert de message est-il mauvais ? Certainement pas. Cependant, nous avons constaté une augmentation significative du nombre de redirections qui, selon les utilisateurs, peuvent être ressenties comme écrasantes et peuvent contribuer à la diffusion de la désinformation. Nous pensons qu’il est important de ralentir la diffusion de ces messages pour que WhatsApp reste un lieu de conversation personnelle”, expliquait WhatsApp dans un billet partagé sur son blog.

À lire également : Coronavirus – WhatsApp combat sur deux fronts

WhatsApp n’est pas seule à lutter

Pour rappel, WhatsApp n’est pas la seule entreprise à œuvrer dans la lutte contre les fausses informations. De son côté, Youtube a décidé de supprimer toutes les vidéos conspirationnistes en lien avec la 5G et le Covid-19. Une action jugée nécessaire par la plateforme vidéo, inquiétée par la recrudescence des thèses complotistes sur la 5G et l’épidémie de Coronavirus.

Google et Facebook ont décidé quant à eux de bannir les publicités pour des masques médicaux. Les deux géants du web veulent empêcher les utilisateurs les moins scrupuleux de profiter de la crise sanitaire pour faire du business. « Par prudence, nous avons décidé d’interdire temporairement toutes les annonces de masques médicaux. Nous surveillons activement la situation et continuerons de prendre les mesures nécessaires pour protéger les utilisateurs », précisait la firme de Mountain View dans un communiqué officiel.

Source : Presse Citron


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez