WhatsApp : finalement, pas de blocage pour les rebelles

WhatsApp continue de faire la girouette concernant ses nouvelles conditions d’utilisation. Finalement, ne pas les accepter sera sans conséquence pour l’utilisateur.

Comme vous le savez probablement, WhatsApp a créé la polémique en janvier 2021 en annonçant une importante mise à jour de ses conditions d’utilisation. Avec ses nouvelles règles, la messagerie instantanée aux deux milliards d’utilisateurs s’arroge le droit de partager des données avec Facebook, sa maison-mère. Ces données, qui concernent principalement vos échanges avec des entreprises sur WhatsApp, serviront à améliorer le système des publicités ciblées du réseau social.

Bien entendu, la colère monte chez les utilisateurs, qui ont peur de voir d’autres données filer entre les mains de Facebook. Un exode massif des utilisateurs s’en suit vers la concurrence comme Signal ou Telegram. La communication de WhatsApp n’aide pas à calmer les choses, puisque l’application affirme qu’il y aura des conséquences graves si vous n’acceptez pas ces conditions d’ici leur entrée en vigueur le 15 mai 2021.

En effet, passé quelques semaines, vous ne pourrez plus recevoir d’appels entrants et des messages. En d’autres termes, l’appli sera bonne pour la poubelle. Une manière plutôt déloyale de mettre la pression aux utilisateurs récalcitrants, qui au final n’auraient pas eu vraiment le choix s’ils voulaient continuer à utiliser WhatsApp.

Nouveau rétropédalage chez WhatsApp

Mais finalement, WhatsApp a décidé une nouvelle fois de rétropédaler, comme on l’apprend ce mardi 1er juin 2021. Finalement, les utilisateurs qui souhaitent refuser cette nouvelle politique ne verront pas leur appli bridée. « Nous n’avons actuellement pas pour projet de limiter les fonctionnalités de WhatsApp pour ceux qui n’ont pas accepté la mise à jour », a déclaré un porte-parole de l’entreprise dans les colonnes du site américain The Next Web.

Alors que nous vaut ce énième revirement ? WhatsApp n’a pas donné de réponse à ce sujet, hormis le fait que « la majorité des utilisateurs ayant vu la mise à jour l’a acceptée ». Pour les utilisateurs qui n’auront toujours pas accepté ces nouvelles conditions d’utilisation, WhatsApp se contentera « de rappeler de temps en temps la mise à jour des CGU notamment au moment où les gens choisissent d’utiliser des fonctionnalités facultatives pertinentes, comme communiquer avec une entreprise qui reçoit le soutien de Facebook ». 

Il faut toutefois préciser que WhatsApp ne fait que retarder l’échéance. La messagerie instantanée assure qu’il faudra que les utilisateurs acceptent tous à un moment donné cette nouvelle politique. On a hâte de voir comment l’application va se débrouiller pour les convaincre. Pour rappel, la justice argentine a décidé de suspendre la modification des CGU de WhatsApp.

Source : Le Figaro