WhatsApp détaille ENFIN ce qu’il partage avec Facebook

Face à l’exode massif des utilisateurs vers la concurrence après des changements dans ses conditions d’utilisations, WhatsApp a pris la parole pour enfin détailler les données partagées avec Facebook. Selon WhatsApp, seules vos conversations avec des entreprises seront transférées à Facebook.

Voici un nouveau chapitre dans l’affaire WhatsApp. Si vous suivez l’actualité sur Android MT, vous savez probablement que WhatsApp a récemment modifié ses conditions d’utilisation. Pour résumer, ces nouvelles règles prévoient de partager vos données personnelles récoltées sur WhatsApp avec Facebook, qui n’est autre que la maison-mère du service de messagerie depuis 2014.

Après un premier raz-de-marée, WhatsApp a voulu calmer le jeu. Le service a rappelé qu’en vertu du RGPD les utilisateurs européens et français se sont pas concernés par cette collecte. Visiblement, ce n’était pas suffisant puisque les utilisateurs de WhatsApp ont continué de migrer vers la concurrence, et notamment un certain Signal.

Difficile de leur donner tort, Signal étant une application bien plus respectueuse de la vie privée et de la confidentialité que Facebook et WhatsApp. Signal est surtout nettement moins gourmand en données, puisque seul votre numéro de téléphones est collecté lors de l’inscription.

WhatsApp détaille enfin ce qui se cache derrière cette nouvelle politique

Dans une ultime tentative de stopper l’hémorragie, WhatsApp a publié un communiqué ce mercredi 13 janvier dans lequel il détaille les données partagées avec Facebook. En premier lieu, le service rappelle qu’il n’a pas accès aux messages, appels et aux groupes de discussion. Il poursuit en assurant qu’il ne collecte pas non plus les données de localisation et de contact.

« Ni WhatsApp ni Facebook ne peuvent lire vos messages ou écouter vos appels sur WhatsApp avec vos amis, votre famille et vos collègues de travail. Peu importe ce que vous partagez, cela reste entre vous et les personnes avec qui vous souhaitez le partager », écrit l’entreprise dans son communiqué.

whatsapp collecte
Crédits : WhatsApp

Dans la suite de sa déclaration, WhatsApp s’attarde sur la messagerie commerciale et sa collaboration avec Facebook. Après la lecture de cette partie, on comprend mieux ces nouvelles conditions d’utilisations. En vérité, WhatsApp accède et partage uniquement les conversations que vous pouvez avoir avec des entreprises, et c’est tout.

« Que vous communiquiez avec une entreprise par téléphone, par mail ou WhatsApp, celle-ci peut voir ce que vous dites et utiliser ces informations pour ses propres fins marketing, qui peuvent comprendre des publicités sur Facebook. Pour nous assurer que vous en êtes bien informé(e), nous affichons clairement sur les conversations avec des entreprises si ces dernières choisissent d’utiliser les services d’hébergement de Facebook ». 

En d’autres termes, on comprend mieux que WhatsApp cherche simplement à faciliter les interactions entre son service, les utilisateurs et les entreprises présentes sur Facebook. Il faut dire que c’était loin d’être clair au départ. Comme quoi, un manque de clarté suffit à déclencher des polémiques et à motiver des milliers d’utilisateurs à aller voir ailleurs.

Mais si vous en avez marre de devoir faire le tri entre les applis qui récupèrent vos données et celles qui vous laissent tranquille, la solution ultime consiste à passer par un VPN. Notre chouchou du moment c’est CyberGhost à 2 €/mois, mais sachez que Surfshark à 2,05 €/mois propose en plus un « GPS spoofer » sur son appli mobile. Non seulement vous pouvez obtenir une IP étrangère avec un chiffrement complet de vos données, mais les petits curieux qui voudront connaître votre emplacement vous verrons au Pérou, au Maroc ou à Singapour…

Source : WhatsApp