WhatsApp a toujours menti : l’entreprise peut accéder à vos messages !

« WhatsApp » a toujours affirmé ne pas avoir accès aux messages de ses utilisateurs, mais tout ceci n’était qu’un mensonge.

En mars 2019, Mark Zuckerberg, un des maîtres de ce monde actuel qui donne de plus en plus envie d’aller vivre sur la Lune, s’était voulu rassurant quant à ses objectifs futurs de garantir de plus en plus de confidentialité aux personnes qui utilisent ses services. Il prenait alors WhatsApp en exemple et s’exprimait ainsi :

Je pense que l’avenir de la communication passera de plus en plus par des services privés et chiffrés où les gens peuvent être sûrs que ce qu’ils se disent reste sécurisé et que leurs messages et leur contenu ne resteront pas stockés éternellement. C’est l’avenir que j’espère que nous contribuerons à créer.

Un bien beau discours qui fait tout de même un peu rire venant de la personne qui a créé Facebook et fait fortune en revendant les données personnelles de milliards de personnes. Mais croyons en la rédemption et disons-nous que même le diable peut tenter de se racheter une conduite.

Depuis de nombreuses années, on nous a rabâchés en boucle que les messages que nous nous envoyons sur la messagerie étaient chiffrés de bout en bout. En gros, vous envoyez un message. Celui-ci est converti dans un format illisible, même par la société WhatsApp, et n’est déverrouillé que quand il arrive sur le terminal de votre correspondant. La messagerie nous le rappelle avec fierté dans ces fenêtres « Personne en dehors de ce chat, même WhatsApp, ne peut lire ou écouter vos messages ».

C’est beau. Sauf que c’est faux.

Capture d’écran ?

Nos confrères de ProPublica ont en effet mis en lumière que de nombreux messages sont en effet lus par les équipes de modération de WhatsApp, ce qui correspond tout de même à plusieurs milliers de personnes répandues entre Austin, Dublin et Singapour. Cette cellule est en charge des messages privés qui ont été signalés par les utilisateurs de la messagerie comme inappropriés et en violation avec les conditions d’utilisation de la plate-forme. Pour chaque signalement, WhatsApp reçoit alors le message pointé du doigt et les 4 précédents, dont les photos et vidéos.

En signalant une personne, WhatsApp a accès aux 5 derniers messages entre vous et ce correspondant…

Du spam à la pédopornographie en passant par les menaces terroristes, il existe donc bien des messages visibles par la société, ce qui constitue purement et simplement un mensonge par rapport aux promesses et aux arguments mis en avant par la société pour attirer le chaland en recherche de sécurité. Ce scandale est jusque-là passé sous silence même si certains ont décidé de s’attaquer au problème auprès des institutions compétentes.

Plainte les fouilles

Une plainte a en effet été déposée aux États-Unis en 2020 auprès de la Securities and Exchange Commission. On y retrouve en détails comment fonctionne la modération des messages de WhatsApp, mettant en lumière l’existence de sous-traitants externes et de systèmes d’analyse par des intelligences artificielles. La confidentialité est donc toute relative et on peut même dire 100% fausse ! Dans son enquête, ProPublica a même appris que des conversations tenues sur la messagerie avaient servi comme pièces à conviction dans un procès contre un employé du Trésor Public américain qui avait divulgué des documents confidentiels au site BuzzFeed News. Qui avait mis les preuves compromettantes entre les mains du juge ? La société WhatsApp elle-même. Un peu difficile à comprendre pour une application qui prône que « Personne en dehors de ce chat, même WhatsApp, ne peut lire ou écouter vos messages ». L’inventeur de Telegram, Pavel Dourov, se demandait il y a quelques mois sur Twitter pourquoi son application était interdite en Russie, en Chine et en Iran alors que WhatsApp n’avait aucun souci. Nous avons peut-être un début de réponse ici.

À lire également : ProtonMail balance l’IP d’activistes et perd la confiance de ses utilisateurs

Vous voulez vous échapper de cette application de menteurs ? Nous vous recommandons Olvid et Skred. Comme elles sont françaises, vous soutenez l’économie du pays en bonus.


Laisser un commentaire