WeChat : génie ou dragon ? La super-application chinoise en question

Peu connue chez nous, WeChat est un média social polyvalent devenu partie intégrante de la vie quotidienne de plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde. Loin d’être un simple clone WhatsApp, cet OVNI propose énormément de services intégrés et est au centre du monde numérique d’un pays entier. Un concept aussi séduisant que dangereux…

WeChat, connu sous le nom de Weixin (prononcez oui-shin) en Chine, et une application de messagerie développée par Tencent, le géant mondial du jeu vidéo. On ne se rend pas bien compte, mais cette compagnie pèse 6 fois plus que Nike et investit en masse dans des secteurs d’activité très variés (Spotify, Universal, Tesla, Rakuten, etc.)

WeChat : une application qui cache plusieurs applications

Si chez nous elle n’est très utilisée, WeChat est en Chine bien plus qu’une simple application de messagerie. Elle combine là-bas les fonctionnalités de Facebook, WhatsApp, Instagram, Twitter, Tinder, Uber, Doctolib et PayPal en une seule plateforme. Il faut dire que toutes ces applications occidentales sont absentes en Chine. Avec WeChat, les utilisateurs peuvent envoyer des messages, passer des appels vocaux et vidéo, partager des moments, publier des mises à jour, faire des achats en ligne, réserver des vols et des hôtels, payer des factures et même prendre des rendez-vous médicaux. Il suffit de télécharger le « Mini program » adéquat, une sorte d’application dans l’application. WeChat c’est en quelque sorte un mini Play Store. Les fonctionnalités de WeChat en fait un élément indispensable de la vie quotidienne pour de nombreux utilisateurs en Chine. Sans WeChat, vous allez avoir bien des difficultés à faire des choses très simples. Le concept est tellement séduisant que Elon Musk aimerait s’inspirer du concept pour sa plate-forme X.

Les Mini Programs de WeChat sont des applis dans l’appli. WeChat est le point de convergence de toute la vie numérique des Chinois…

Une énorme base d’utilisateurs derrière la grande muraille numérique

Car les possibilités sont infinies. Selon les dernières données disponibles, WeChat compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs mensuels. Ce chiffre impressionnant souligne la portée et l’influence mondiale de l’application. Il s’agit d’un moyen de communication et d’interaction privilégié pour les citoyens chinois, la diaspora chinoise et les personnes intéressées par les activités liées à la Chine. Pour faire simple : tous les Chinois avec un smartphone utilisent quotidiennement l’appli et ses différents modules.

wechat

Si WeChat offre commodité et connectivité, il fonctionne également dans le cadre de l’écosystème numérique complexe de la Chine. Le gouvernement chinois applique des règles strictes en matière d’internet, souvent appelées le « Grand Firewall de Chine ». WeChat n’échappe pas à cet environnement unique au monde. Les autorités chinoises surveillent et censurent les conversations et le contenu de la plateforme. N’imaginez pas prendre position pour les manifestants de Hong Kong ou pour rappeler l’anniversaire de Tian’anmen : ce ne serait pas très bon pour votre crédit social… Cette situation soulève des inquiétudes quant à la liberté d’expression et à la protection de la vie privée des utilisateurs en Chine, car leur empreinte numérique peut être surveillée et examinée de près. Si vous trouvez que les GAFAM sont invasifs, WeChat est un véritable cauchemar de ce côté puisque toutes vos données sont centralisées et bien sûr analysées…

WeChat
Depuis le site officiel, il est possible de télécharger la version chinoise pour les expatriés ou les touristes.

Confidentialité des données ? Zéro.

La vaste collecte de données d’utilisateurs par WeChat, combinée aux lois du gouvernement chinois sur la conservation des données, pose d’importants problèmes en matière de protection de la vie privée. Les informations personnelles des utilisateurs, y compris les messages, les données de localisation et les transactions financières, sont potentiellement accessibles aux autorités gouvernementales. Cette situation a soulevé des questions sur la sécurité et la confidentialité des données des utilisateurs, en particulier pour les citoyens chinois qui peuvent être plus vulnérables à la surveillance de l’État. Pour les citoyens chinois, WeChat peut être à la fois une bouée de sauvetage et une source potentielle d’anxiété. S’il offre commodité et connectivité, il fonctionne dans un environnement numérique contrôlé. Les utilisateurs chinois doivent trouver un équilibre délicat entre les avantages de l’application et l’autocensure, car les conséquences de la discussion de sujets sensibles peuvent être graves.

Il faudra bien lire les CGU avant de vendre votre âme à Xi Jinping !

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Articles populaires