Tracker Detect sur Android, l’appli anti AirTags d’Apple !

Apple veut faire la chasse aux voleurs qui se servent d’AirTags pour suivre leurs proies et étend son terrain aux téléphones Android.

Apple a lancé ses AirTags en avril 2021 afin d’élargir encore et toujours son écosystème de produits au service de ses fidèles consommateurs toujours aux aguets de la moindre nouveauté. Sous des airs de porte-clés qui n’ont l’air de rien, vous ne trouverez rien de moins ici que des balises Bluetooth connectées au réseau Localiser et que vous pourrez suivre sur vos iPhones. Très pratiques si vous avez peur de perdre vos clés, votre sac à main, le doudou de la petite dernière ou tout autre objet qui vous semble digne d’être retrouvé si vous le perdez. Muni d’un haut-parleur, votre AirTag émettra un son pour vous guider jusqu’à lui. Bien sûr, il est customisable avec votre propre gravure ou dans des porte-clés de différentes colories, parce que, sinon, ce ne serait pas « fashion ». Enfin, il ne stocke aucune donnée et garantit la confidentialité de chaque produit à son propriétaire. Sauf que son utilisation a été, justement grâce à ça, complétement détournée.

Un verre dans l’Apple

Il a en effet été très simple pour les voleurs et les pervers parano de comprendre que les AirTags pouvaient devenir des mouchards très bon marché puisqu’ils ne coûtent « que » 35 €. Rien ne vous empêche donc d’en placer un discrètement dans le manteau de quelqu’un pour savoir s’il est chez lu. Puisque la portée de ces petits appareils est de 100 mètres maximum. Vous pouvez savoir si l’AirTag est dans l’appartement ou la maison en restant sur le palier. On a même vu des voleurs de voiture utiliser ce stratagème pour retrouver avec précision des voitures de luxe dans la propriété de leurs possesseurs. Car même si la portée est limitée, si un autre iPhone passe à côté de votre AirTag, vous serez informé de sa position sur votre smartphone ! Les possibilités sont infinies pour qui veut en faire une utilisation crapuleuse. Bien conscient du problème, l’application AirTag possède une option qui vous permet de savoir si vous êtes à proximité d’une de ces balises qui est elle-même éloignée de son propriétaire officiel. Sauf que cette application n’était jusqu’à présent disponible que sur les iPhones. Quid des potentielles victimes Android ?

Apple protège l’ennemi

La marque à la pomme était déjà présente sur le Play Store de Google avec les applications Beats, Migrer vers iOS et Apple Music. Aujourd’hui, l’offre s’étoffe avec une quatrième appelée Tracker Detect. Elle fonctionne sur le réseau Find My et scanne autour de l’utilisateur pour rechercher des AirTags qui, s’ils sont trouvés, apparaîtront comme Unknown sur l’écran de votre téléphone.

Ensuite, un nouveau scan est effectué au bout de 10 minutes pour voir si le dispositif s’est déplacé ou non. Dans la mesure où il n’a pas bougé d’un iota, des instructions à suivre vous seront confiées pour lui faire émettre un son afin que vous puissiez le trouver par vous-même. Une fois entre vos mains, vous pourrez en découvrir des informations en plaçant votre téléphone dessus par NFC. Enfin, vous n’aurez plus qu’à en enlever la batterie pour le désactiver totalement. Vous avez après cela tout à fait le droit de contacter la police si vous vous sentez traqué et en danger.

Apple permet donc aujourd’hui à tous les possesseurs de smartphone, sous iOS ou Android, de savoir s’ils sont pistés par leur propre produit. Sur le Google Play Store, l’appli Tracker Detect a déjà été téléchargée plus de 50 000 fois en une semaine. Elle n’est par contre à l’heure actuelle disponible qu’en anglais.

Sur le Play Store, un commentaire nous a fait sourire : « Obligé d’installer une appli pour se protéger des voleurs utilisant les produits Apple… Bien joué Apple ! » Effectivement c’est ballot, mais il faut souligner que des trackers GPS plus performants, et à peine plus chers et encombrants existent sur le marché…


Laisser un commentaire