Decryptage News Réseaux Sociaux

TikTok topée en plein vol

amende tiktok
Cette application chinoise créée en 2016, dont le nombre de téléchargements explose littéralement permet notamment aux utilisateurs de publier leurs prouesses artistiques de chanteur et danseur. Accessible aux mineurs et particulièrement appréciée chez les moins de 14 ans, elle a été interpellée et contrainte par les Etats-Unis de payer une amende record de 5,7 millions de dollars pour avoir collecté sans autorisation les données personnelles d’enfants de moins de 12 ans.

C’est la Federal Trade Commission (FTC) qui a été avertie par le CARU (Agence de veille des médias à destination des enfants) au printemps 2018 des activités illégales de TikTok. Une plainte a été déposée par ladite FTC auprès de la COPPA (Agence de protection des données personnelles des enfants). En effet, cette dernière oblige chaque développeur d’application ou de site web à demander l’autorisation des parents pour exploiter les données personnelles type adresse e-mail, adresse IP, informations liées à la géolocalisation, d’utilisateurs de moins de 13 ans.

En plus d’une amende, l’application s’est vue contrainte de supprimer toutes les vidéos du site ne répondant pas aux règles de la FTC. Déjà repérée pour avoir laissé des contenus de mouvements d’extrême droite américains et soupçonnée de laisser des pédophiles s’exprimer sur sa plateforme via de faux profils, TikTok a annoncé qu’elle allait augmenter de plus de 65% le nombre de modérateurs, atteignant ainsi les 10.000 personnes.

Le propriétaire Beijing ByteDance Technology qui a racheté une application similaire Musical.ly pour 800 millions de dollars en 2017 n’a pas rechigné à répondre aux demandes de la justice américaine et éviter un procès coûteux pouvant ternir l’usage de l’application.

Et pour cause, située au 4ème rang des applications les plus téléchargées, un milliard au 1er mars, sans compter la Chine, il a tout intérêt à conserver une image positive auprès du public.