• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► TikTok, prochaine cible du Sénat américain ?

TikTok, prochaine cible du Sénat américain ?

Sénat cible TikTok

Selon plusieurs élus, l’application chinoise pourrait être un instrument de surveillance pour Pékin. Ils demandent une enquête au plus vite.

Après Facebook, les autorités américaines pourraient bien s’intéresser de très près à TikTok. L’application chinoise ultra-populaire chez les préadolescents du monde entier est dans le giron de deux sénateurs américains : Chuck Schumer (parti Démocrate) et Tom Cotton (parti Républicain). Les deux hommes politiques ont conjointement demandé au gouvernement d’ouvrir une enquête afin mettre en lumière de potentiels actes d’espionnage. 

Avec plus de 110 millions de téléchargement rien qu’aux Etats-Unis, TikTok pose potentiellement une menace d’espionnage que nous ne pouvons pas ignorer. Au vu de ces inquiétudes, nous demandons une enquête sur les risques à la sécurité nationale posés par TikTok et d’autres plateformes chinoises de contenus opérant aux Etats-Unis”, argumentent-ils.

Des doutes après la censure des événements hongkongais

Pour rappel, TikTok est la propriété de Bytedance, une entreprise chinoise spécialisée dans la création de contenus assistés par une intelligence artificielle. En réalité, l’application musicale est en quelque sorte une version internationale d’une autre appli appelée Douyin, appli exclusivement disponible dans l’Empire du Milieu. D’après la maison mère, les deux logiciels et leurs équipes sont totalement indépendantes, tout comme leur fonctionnement et politique interne.

Sauf que dernièrement, comme le précise Le Figaro, deux enquêtes du Guardian ont soulevé quelques doutes sur les dires de Bytedance. D’après le journal britannique, l’application aurait volontairement censuré des vidéos qui soutiennent l’action des prodémocratiques à HongKong. 

La pression politique a fait son office, contraignant TikTok à faire une déclaration : “Soyons clairs : TikTok ne retire aucun contenu portant sur des sujets sensibles pour la Chine. Le gouvernement chinois ne nous jamais demandé de le faire, et nous refuserions de le faire si c’était le cas. Notre équipe de modération américaine, qui est en Californie, contrôle les contenus en application de nos règles pour les utilisateurs américains, comme n’importe quelle autre entreprise américaine”, clame haut et forme l’entreprise chinoise.

Malheureusement certains événements récents prouvent bel et bien que la modération de TikTok est fragile, pour ne pas dire cassée. Il y a quelques jours, l’application avait été épinglée pour avoir hébergé des comptes pro-Daesh…


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez