• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► TikTok : Daesh fait sa promo sur l’application

TikTok : Daesh fait sa promo sur l’application

Des vidéos de l’EI ont été repérées sur TikTok. L’organisation terroriste s’adapte pour tenter de séduire les préadolescents, cœur de cible de l’application.

TikTok est aujourd’hui la troisième application la plus téléchargée au monde, derrière Facebook Messenger et WhatsApp (vous savez le service de messagerie où des GIFs peuvent vous pirater…). Difficile pour l’Etat islamique de passer à côté de ce bel outil de propagande. L’organisation terroriste a investi depuis peu le réseau social préféré des préadolescents. Ils se sont d’ailleurs adaptés avec “brio” aux codes de l’appli chinoise : des scènes de guerre atroces certes, mais avec un fond musical. Des démembrements et des exécutions certes, mais habillés avec des petits cœurs. Et des clips de chansons écrites à la gloire de l’EI.

Selon le Wall Street Journal, une dizaine de comptes affiliés à l’Etat islamique ont été repéré sur la plateforme par StoryFul, une agence de presse spécialisée dans la veille des médias sociaux.

De la séduction plus que du recrutement

Depuis leurs découvertes, tous ces profits pro-Daesh ont été supprimés par TikTok. Bien heureusement, ils n’affichaient pas des scores de popularité exceptionnels, les plus gros d’entre eux dépassant péniblement le millier de followers (ce qui reste encore trop non ?). Certains de ces comptes sortaient du lot, en évitant la grosse propagande qui tâche, et l’appel au recrutement clair, net et direct. Comme l’explique Elisabeth Kendall, chercheuse spécialisée dans les organisations extrémistes à Oxford, ces clips à la gloire de l’EI ont été pensés pour créer de l’enthousiasme chez le spectateur, de l’empathie, un sentiment d’appartenance. “Cette méthode accrocheuse de propagande de l’idéologie de l’EI signifie qu’elle se propage rapidement et reste gravée dans la mémoire collective. Elle a tendance à être beaucoup plus efficace que les sermons ou les débats ou traités théologiques”.

Sans l’action de l’agence StoryFul, ces comptes seraient toujours actifs. Constat d’échec cuisant pour les algorithmes de modération de TikTok, incapables pour l’instant de signaler ce genre de contenus. Les équipes de l’appli assument leurs erreurs, et assurent mettre toutes leurs forces dans ce nouveau combat : “Tout contenus faisant l’apologie d’organisations terroristes n’ont pas leur place sur TikTok. Nous supprimons les comptes et accès depuis les périphériques concernés dès qu’ils sont identifiés, et nous développons et mettons en place des systèmes de contrôle toujours plus poussés afin de détecter de façon proactive toute activité suspecte. Il s’agit d’un défi pour l’ensemble de notre industrie qui doit faire face à des individus malintentionnés qui cherchent à contourner les mesures de protection mises en place”, explique l’un des porte-paroles de de l’application.

Si seulement Daesh ne cherchait qu’à contournait les mesures de protection de TikTok…


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez