The Mandalorian : Gina Carano se fait virer par l’Empire. Une honte.

La belle Gina Carano, interprète de Cara Dune dans les saisons 1 et 2 de The Mandalorian a été virée par Disney. Elle qui devait faire partie de la saison 3 et avait même une autre série Star Wars en préparation a été victime de 3 petites frappes bien connues : les SJW, les réseaux sociaux et la bien-pensance…

Vous connaissez cette nouvelle mode du « cancel » ? Quand vous n’êtes pas dans la bien-pensance gauchiste, le « camp du bien » peut vous « annuler ». Pouf, vous n’existez plus ! C’est ce qui est arrivé à Gina Carano, artiste martiale combattante MMA et actrice. Rappelons qu’elle est l’interprète du personnage de CaraSynthia Dune, une ancienne Shock Trooper de l’alliance rebelle native d’Alderaan dans la série The Mandalorian.

Complotiste, fasciste, anti-masque, elle fait des croche-pieds aux grands-mères et mange des enfants

Ouvertement républicaine, Gina est présente sur les réseaux sociaux où selon l’opinion de Twitter (0,5% de la population donc) elle distillerait des propos complotistes et haineux. Ce qu’on lui reproche ? Avoir fait un tweet demandant qu’on filme les bureaux de vote pendant les élections présidentielles américaines, qu’on demande une pièce d’identité aux votants et qu’on procède à des enquêtes pour éviter les fraudes.

Vous vous rendez compte ? Non, mais quelle fasciste !

On lui reproche aussi d’être « anti-masque ». Il faut dire qu’elle est allée très loin en publiant un mème où elle se moque des élus démocrates qui ne savent pas mettre un masque. Scandale ! Au bûcher !

Depuis l’hiver dernier, le hashtasg #FireGinaCarano a donc été lancé pour faire virer la native de Dallas. Normal. Ces Social Justice Warriors qui se croient de gauche alors que ce sont des mini-Mussolini aigris de 50 kg ont réussi leur coup.

Et la liberté d’expression ?

Disney a communiqué : « Gina Carano n’est plus une employée de Lucasfilm et il n’y a plus d’avenir dans la société pour elle. Néanmoins, ses posts sur les réseaux sociaux dénigrant les gens concernant leur identité religieuse et culturelle sont odieux et inacceptables« . La goutte d’eau qui a fait déborder le vase ? Un message sur Instagram (supprimé depuis) où l’athlète comparait le fait d’être républicain aux USA de nos jours au fait d’être juif sous l’Allemagne nazie. Une comparaison pas vraiment heureuse certes, mais cela méritait donc de se faire mettre à la porte de la sorte ? D’autant que le camp du bien ne se gêne pas pour atteindre le point Godwin quand ça leur chante. Et quid de la liberté d’expression si chère aux USA, « The land of the free » ? Notons aussi que l’agence qui s’occupe de sa carrière, United Talent Agency, l’a aussi foutue dehors. « Cancelled ».