• Rechercher
Accueil ► News ► Test scanner Android : ScanSnap iX500 de Fujitsu

Test scanner Android : ScanSnap iX500 de Fujitsu

Le scanner ScanSnap iX500 est la dernière solution de Fujitsu en termes de scanner connecté. Compatible avec les terminaux Android, le iX500 est une évolution du S1300i sorti à la fin de l’année dernière. Les caractéristiques techniques et le prix ont été revus à la hausse pour améliorer la productivité du scanner.

Le ScanSnap iX500, contrairement à son prédécesseur le S1300i, ne se présente pas comme un scanner nomade. Le gabarit n’est plus le même, l’appareil s’est musclé et accuse quelques kilos en plus (1,4 kg pour le S1300i contre 3 kg pour le iX500). Malgré cette prise de poids, l’appareil reste transportable, d’un bureau à l’autre ou même dans un sac à dos. Ce scanner se revendique comme un véritable outil professionnel censé faciliter la numérisation de tout type de documents. Il rend possible la numérisation (en PDF ou JPEG) d’un document vers un PC, Mac ou, ce qui nous intéresse ici, un appareil mobile Android.

Le scanner a un design sobre et classe. Lorsque tous les compartiments sont refermés, il attire la curiosité. Mais quel est donc ce gadget hi-tech ?

Le ScanSnap iX500 : une évolution du S1300i

Le fonctionnement de l’appareil est le même que celui du S1300i. Avant de pouvoir lancer toute numérisation depuis votre smartphone, vous aurez besoin d’une connexion Wi-Fi à laquelle seront reliés votre PC et votre appareil Android. Après une phase d’installation (à l’aide d’un CD), vous pourrez utiliser votre smartphone pour lancer des numérisations et consulter ces dernières depuis votre appareil mobile. Votre Androphone vous donne la possibilité de les envoyer dans le Cloud (Dropbox, GoogleDrive), depuis l’application de pilotage du scanner ScanSnap Connect Application. Sur votre PC, le Quick Menu est toujours de la partie. Ce dernier permet de sélectionner les logiciels à ouvrir lorsque vous consulterez vos numérisations. Utile si vous souhaitez les retoucher depuis votre PC.

L'installation prend environ 10 minutes

Le scanner numérise recto verso (par défaut) les documents volants de différents formats (carte de visite, feuille A5, A4…). Pour lancer l’opération, pressez le bouton Scan (le seul présent sur l’appareil, dans l’appli il suffit de toucher Scan). Le papier plastifié n’est pas un frein, vous pouvez charger jusqu’à 50 pages dans l’appareil (contre 10 pour le S1300i), ce qui fixe la limite de 50 numérisations (recto verso) par session de scan. Le scanner iX500 affiche un rendement de 25 pages par minute (contre 6 pour le S1300i). La finesse de numérisation (qui s’élève à 1200 dpi, avec les réglages qualité au maximum), reste la même que sur le modèle S1300i.

L'interface de ScanSnap Connect Application. D'ici, vous pouvez piloter le scan et consulter les pdf sur votre mobile

En conclusion le nouveau ScanSnap n’est pas la révolution du scanner connecté que l’on attendait. Si le rendement et les possibilités de numérisations sont plus élevés que sur le S1300i, il n’est toujours pas possible de numériser, par exemple, la page centrale d’un livre ou d’un magazine. Le système de fonctionnement reste le même. Le ScanSnap “avale” votre document pour le numériser. Fujitsu a décidé de mettre de côté l’aspect scanner “nomade” de par l’envergure qu’affiche ce nouveau scanner. Le prix reste toujours élevé (499 €) pour un appareil qui n’offre pas toutes les possibilités que l’on pourrait retrouver sur un scanner de bureau plus abordable. Il faut cependant retenir la connectivité avec les appareils Android et le scan des feuilles à la volée qui reste rapide et de qualité.

ScanSnap Connect Application :

Gratuit // Français // 11,73 Mo // SD : Non

Télécharger

Plus d’infos ICI

ScanSnap iX500 de Fujitsu :

Dimensions : 292 X 159 X 168 mm

Poids : 3 kg

Résolution optique : 600 dpi X 1200 dpi

Modes de numérisation : Couleur / Niveaux de gris / Monochrome / Détection automatique

Alimentation : uniquement sur secteur

La liste des appareils Android compatibles, c’est par ICI


Auteur
Yann Peyrot

Mon téléphone : Samsung Galaxy Nexus
Ma tablette Android : La Samsung Galaxy Tab 7.7 parce qu'elle est petite
Mon jeu préféré : Temple Run
Mon appli préférée : 9gag ça fait passer le temps
Mon robot préféré : Bishop dans Alien 2 (j'avoue il y a mieux)
Mon objet fétiche : Ma clef USB, toujours sur moi.
Citation : « Smokey on est pas au Vietnam, on est au Bowling, on joue selon les règles » Walter, the Big Lebowsky.

Tous les articles
Auteur Yann Peyrot