News

Test de la Pebble Steel : smartwatch élégante, mais limitée

pebble steel
Annoncée au CES de Las Vegas, la Pebble Steel est désormais disponible. Une smartwatch élégante, aux fonctions assez basiques, mais qui a su séduire de nombreux développeurs. Cependant, la concurrence, mieux armée, peut venir assombrir les ambitions du jeune fabricant, grâce à des produits beaucoup plus polyvalents.

La montre Pebble, encore inconnue il y a 2 ans, s’est forgée une solide réputation sur le marché des montres connectées. Son histoire est atypique et a débuté sur le site de financement participatif Kickstarter. Début 2012, l’entreprise Pebble propose une montre dite connectée. Appairé à votre smartphone, l’appareil réagit comme un véritable écran déporté. Il affiche vos notifications, comporte une tripotée d’applications tierces et propose une vraie autonomie.

LES MEILLEURS PRIX

Le succès est immédiat et le projet obtient l’un des plus gros financements de la plateforme, 10,5 millions de dollars.

Une boite premium

Pebble annonce dès la boite que le contenu sera travaillé, le coffret fait très haut de gamme avec la marque inscrit en grand, mais discret puisque de la même couleur. Les câbles sont dissimulés et la montre accrochée à un coussinet. Le contenu est plutôt bon puisque nous avons la montre, son câble USB et le bracelet en métal. On regrettera l’absence du tournevis pour pouvoir changer de bracelet ou régler celui en métal.

Pebble Steel
La boite a également été travaillée, le tout respire le produit haut de gamme.

Pebble Steel la montre de la maturité

La première version était un coup d’essai réussi, avec un design simpliste et astucieux, car il offrait la possibilité de personnaliser son bracelet. Cette deuxième version est plus axée sur la maturité, le côté premium. Le plastique de la première version, laisse place à du métal (d’où le nom Steel, métal en anglais). la montre propose deux couleurs, argent et noir mat. Il y a également le choix du bracelet cuir ou métal. Sur les photos promotionnelles, la Pebble noir mat accordé au bracelet cuir faisait forte impression. La réalité est moins glorieuse puisque le cuir n’est pas de qualité.

Au niveau de la confection, nous sommes en présence d’un écran E-Paper monochrome qui équipe la plupart des liseuses. L’écran n’est pas tactile (Archos propose une smartwatch écran E-Paper tactile) et se pilote avec 4 boutons.

Pebble Steel
Pebble Steel La Pebble Steel est équipée d'un écran E-Paper non tactile et de quatres boutons physiques pour la piloter.

Pour ceux qui se pose la question, la montre n’est pas très épaisse, voici ses caractéristiques :

Caractéristique Pebble Steel

– Batterie : Lithium-ion polymer  autonomie annoncée 5 à 7 jours en fonction de l’utilisation.

– Ecran : 1.26 pouces résolution 144 x 168 pixels

– Dimensions : 46mm L x 34mm l x 10.5mm H

– Poids : 56 grammes

– Matériaux : acier inoxydable

– Capteur de luminosité et Gyroscope

– Waterproof 5 ATM

– Applications compatible toutes applications du store dédié

– Bracelet en cuir : 205 mm de long, en acier 215 mm réductible à 160 mm

Pebble Steel
La Pebble est une montre élégante et elle a un gabarit assez fin, même pour les petits poignets.

La Pebble dispose d’un port propriétaire pour recharger la montre avec un câble aimanté. Le port répond à une problématique, l’étanchéité. La Pebble est une montre étanche et dispose de la norme 5 ATM. Elle est étanche jusqu’à 50 mètres, en théorie. D’après les premiers retours, il ne faudra pas excéder les 20 mètres.

Pebble Steel
La Pebble avec son câble de recharge propriétaire et une LED d'état de la charge. Celle-ci passe en vert quand la recharge est complète.

La norme 5 ATM

5 ATM pour 5 atmosphères. Cette norme indique également qu’elle peut supporter l’eau salée de la mer et l’eau chlorée de la piscine. Après une certaine profondeur, l’objet est soumis à la pression, l’acidité. La Pebble, par exemple n’est pas faite pour la plongée.

Pebble Steel
La Pebble est bien waterproof, testé et validé par nos soins

Mauvais point pour ce nouveau modèle, il n’est pas possible (pour le moment ?) de personnaliser le bracelet. Un point assez fâcheux quand on sait que la première laissait cette possibilité et offrait une personnalisation mise en avant par les aficionados.

L’expérience montre connectée by Pebble

Bien que la Pebble Steel soit connectée à votre smartphone via la connexion Bluetooth, elle sait se montrer indépendante. Par exemple, il n’est pas obligatoire, d’avoir son smartphone pour consulter l’heure. Tant qu’elle n’est pas éteinte, elle garde en mémoire vos anciennes notifications. Comme dit plus haut, La Pebble vous permet donc de recevoir les notifications telles que les SMS, Emails, réseaux sociaux, les alertes Google now, etc.

Après quelques minutes, la smartwatch est finalement très intuitive et il ne sera pas difficile de l’apprivoiser. L’expérience ne s’arrête pas là. La société américaine a réussi à fédérer une communauté de développeurs. La sortie de la Pebble Steel a marqué l’arrivée de la version 2.0 de l’écosystème. Cette nouvelle version a apporté des nouveautés majeures, parmi lesquelles, l’apparition d’un store qui permet de centraliser un contenu riche en  « watchfaces » et en applications.

Pebble Steel
Pebble un conçu une application permettant aussi bien de gérer le contenu de la montre, que d'enrichir son contenu via un store dédié.

Attention tout de même, le stockage dans la montre est limité. Vous disposez de « 8 blocs mémoires », cela signifie que vous pourrez mettre en tout et pour tout 8 applications et watchfaces. Cela laisse peu de place à la fantaisie, il faudra bien mesurer le choix pour ces 8 emplacements.

Pebble Steel
Voici l'application qui permet de gérer le contenu de votre smartwatch. Vous pouvez voir que j'occupe 6 slots sur 8.

Concernant la fluidité dans les menus, elle est au rendez-vous. On peut observer quelques ralentissements lors du changement de watchfaces, surtout pour celle qui affiche la météo puisqu’elle interroge votre smartphone.

[youtube id= »0jKryMc3S7E »]

Conclusion

Doit-on craquer pour cette smartwatch ? Bien que le test aille dans ce sens, la réponse n’est pas si évidente. Lors de la sortie du premier modèle, la concurrence était quasi inexistante et la réponse était sans nul doute affirmative. Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Nous allons cependant devoir nous mouiller. Premièrement pour les personnes désireuses de disposer d’un « tracker de vie », passez votre chemin. Le form factor n’est pas adapté, la Pebble sur ce type d’utilisation est dépendante du smartphone et la concurrence a des propositions bien plus intéressantes (Gear Fit, Neo, Fitbit, Jawbone, etc.).

Pour les autres, si le temps ne presse pas, nous vous recommandons de patienter jusqu’à ce que nous disposions de plus de détails concernant Android Wear.  Pebble va se retrouver dans une position très délicate. Les concurrents (LG, HTC, etc.) disposent de moyens plus conséquents et d’un OS de Google qui promet beaucoup. Il faudra attendre de voir les possibilités logicielles, mais aussi matérielles et tarifaires. Avec la Moto 360 on voit que d’autres acteurs peuvent aussi créer des produits aussi réussis que cette Pebble Steel.

Vient maintenant le prix, 229 dollars (son prix était de 249 dollars), qui nous parait encore un peu élevé, surtout pour une smartwatch avec un écran E-paper. Si vous êtes malgré tout conquis, sachez que cette smartwatch fait l’essentiel et le fait bien, sans fioritures, pas de caméra ou de microphone. Son autonomie de 5 à 7 jours en fonction de votre utilisation est un atout considérable. La Pebble est une smartwatch pour les personnes désireuses de disposer d’un produit discret avec un écosystème qui n’a pas encore tout montré.

Pebble Steel
Petit bonus : un mannequin qui montre qu'une Pebble Steel se marie très bien avec un costume.