Test de la Xiaomi Yi : la « GoPro » à moins de 100 euros

Xiaomi est sur tous les fronts, smartphones, tablettes, bracelets connectés. C’est au tour de la Xiaomi Yi, son « action cam » de passer entre nos mains. Que vaut cette caméra en dessous de 100 euros qui souhaite concurrencer les HTC RE et autres Go Pro ? Réponse dans ce test.

Xiaomi s’est déjà attaqué aux produits de la maison avec le Mi Air Purifier ou le Mi Water Purifier ainsi qu’aux smartphonestablettes et bracelets connectés. Voici le dernier essai de la marque chinoise, la caméra sport : Xiaomi Yi.

Design : Non ! La Xiaomi Yi n’est pas une GoPro

S’il est difficile de réinventer le design d’une caméra sport, la firme aurait pu faire un effort sur la Xiaomi Yi. Difficile de ne pas voir l’influence d’une Hero 3, notamment quand on voit la position du bouton d’alimentation. Pour le coup, difficile d’excuser Xiaomi surtout quand on la met à côté d’une HTC RE qui, elle, a le mérite d’un design différent, atypique (sans doute un peu trop). La Xiaomi Yi se présente avec un boîtier blanc ou vert. Sur la face avant on trouve le capteur à gauche le bouton d’alimentation bien visible, ainsi que les icônes photo et caméras.

Sur la face de droite, le bouton qui permet d’activer la connectivité Wi-Fi direct avec un appareil iOS ou Android. À gauche rien, si ce n’est l’effet parquet blanc en mosaïque. Au-dessus, le bouton de prise de déclenchement et une diode. En dessous, le pas de vis offre la possibilité de lui associer un trépied ou une perche à selfie. Sur la face arrière deux trappes, une pour accéder à la batterie et une autre comportant toute la connectique. On y trouve un port mico Hdmi, micro USB et un emplacement pour la carte micro SD. Cette dernière dispose d’un cache amovible qui peut facilement se perdre si vous ne faites pas attention.

Xiaomi Yi
La Xiaomi Yi se présente comme une petite caméra et dispose d'une connectivité assez complète. Le design est sobre sans être classe non plus.

L’appareil est doté d’un design sobre, mais dénué de personnalité, trop proche de la GoPro, mais qui a le mérite d’être fonctionnel. La connectivité est plutôt bonne, même si on aurait voulu y trouver une prise micro.

Des accessoires pas chers avec la possibilité de regarder du côté de la concurrence

La Xiaomi Yi n’est de base ni résistante à l’eau, ni à la poussière, ni aux chocs. Pour cela il faudra investir dans des accessoires. Le fabricant en propose une flopée qui va du boîtier étanche aux fixations diverses (poignet, poitrine, tête). Certains accessoires de sa concurrente la GoPro sont même compatibles avec la Xiaomi Yi. Xiaomi dispose également de ses propres accessoires.

Xiaomi Yi
Voici des accessoires officiels ou pas. L'avantage c'est que les prix sont très abordables par rapport au concurrent GoPro.

Prise en main de la Xiaomi Yi

Le premier contact avec la Xiaomi n’est pas simple beaucoup de boutons, mais surtout pas d’écran. Il est possible de se passer de l’application, mais celui-ci demandera un petit temps d’apprentissage. Les scénarios possibles :

Photo :

– Un appui long sur le bouton d’alimentation allume la caméra

– Un appui court sur le bouton du haut déclenche la photo

Vidéo :

– Un appui long sur le bouton d’alimentation allume la caméra

– Un second appui court sur le bouton d’alimentation passe la Xiaomi Yi en mode vidéo

– Un appui sur le bouton du haut déclenche la vidéo

Le bouton sur le côté permet à la Yi d’activer le Wi-Fi pour établir une connexion avec le smartphone.

  

Prise en main de l’application Yi camera

L’application compagnon de la caméra est assez simple à utiliser. Premier bon point, celle-ci est en français. Il n’est donc pas nécessaire de maîtriser l’anglais pour l’utiliser. Elle commence par un portail de vidéos réalisées par des utilisateurs de Xiaomi Yi. Il existe un onglet mon profil qui permet de voir les vidéos uploadées sur le portail dédié ou sur le Cloud de Xiaomi. Pour rappel, il ne faut pas oublier d’activer le Wi-Fi sur la caméra pour pouvoir accéder aux paramètres de la Xiaomi Yi via l’application.

Pour la partie photo :

– Déclencher via un retardateur

– Faire des Time-lapse

– Un mode rafale

Pour la partie vidéo :

– Le mode quickshot permet de faire une petite vidéo avec la possibilité d’appliquer un filtre et une musique proposée par Xiaomi

– Le mode Time-Lapse

On regrette qu’il ne soit pas possible de faire du slow motion, un mode qui permet de créer des scènes au ralenti. L’application est simple d’utilisation, mais n’est pas très riche en fonctionnalités. Si vous désirez en faire plus il faudra vous tournez chez la concurrence ou passer par le montage sur ordinateur.

Photos/vidéo : le rapport qualité-prix aussi sur la photo et la vidéo

La Xiaomi Yi est capable de filmer dans plusieurs résolutions

Xiaomi Yi
Les différentes résolutions possibles sur la Xiaomi Yi.

Pour du Time Lapse il est possible de faire 1/2, 1, 2, 5, 10, 30 ou 60 secondes. Il est possible également d’activer un retardateur qui propose un démarrage à 3, 5, 10 ou 15 secondes. Vous pouvez aussi faire un clip de 10 secondes en basse qualité (VGA) et appliquer différents thèmes vidéo et musicaux proposés par Xiaomi.

Xiaomi Yi
La Xiaomi Yi propose un capteur CMOS de 16 mégapixels
Xiaomi Yi
Photo prise en fin de journée lorsque le soleil se couche.
Xiaomi Yi
Xiaomi Yi à gauche et HTC Re à droite.
Xiaomi Yi
Xiaomi Yi à gauche et HTC RE à droite dans les mêmes conditions à la même heure.
Xiaomi Yi
Xiaomi Yi Vs OnePlus One Vs HTC RE

La Xiaomi fait aussi bien que son concurrent HTC, les clichés sont de bonnes qualités même si nous sommes loin d’un appareil photo hybride. Pour la partie vidéo, les résultats sont convaincants. En comparant avec la GoPro Hero3 nous avons constaté des couleurs un peu trop vives et moins naturelles. Un défaut qui ne devrait pas freiner l’enthousiasme des utilisateurs non professionnels puisque la GoPro Hero 3 se trouve aux alentours de 245€ neuves et 150€ en occasion. Pas de problème à relever pour la prise de son qui est claire, même si la HTC Re nous a semblé meilleure sur ce point. Selon nous, il n’est pas indispensable de pousser la Xiaomi Yi en 2K, la Full HD suffit amplement et l’autonomie s’en ressentira.

Autonomie la concurrence peut souffler

Il fallait bien lui trouver des défauts et au-delà de sa colorimétrie un peu moins naturelle, l’autonomie est sans doute le plus gros point faible de cette caméra. Avec une batterie de 1010 mAh celle-ci offre 1H40 en 1080p 30 images/sec et 51 minutes si on monte à 60 images/sec et 40 min en résolution 2k. La HTC RE et la GoPro atteignent les 2 heures d’utilisation. La consolation rside dans la possibilité de changer de batterie quand celle-ci est vide.

Conclusion la Xiaomi l’action cam pour tous les budgets

Alors pour environ 80 euros, Xiaomi offre un produit redoutablement efficace. La concurrence peut être soulagée que la Xiaomi Yi reste un produit difficile à se procurer pour le grand public. Les personnes désireuses de disposer d’un appareil photo et d’une caméra d’appoint pour capturer des moments intenses peuvent se tourner vers cet appareil. C’est également une excellente idée pour qui veut équiper un drone capable de gérer son poids. S’il est difficile de croire que Xiaomi puisse inquiéter le monde professionnel, il a tout à craindre pour le grand public, si celle-ci venait à être distribuée à plus grande échelle.