• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Tesla ouvre à nouveau sa Gigafactory pour fabriquer des respirateurs artificiels

Tesla ouvre à nouveau sa Gigafactory pour fabriquer des respirateurs artificiels

Crédits : Tesla

Elon Musk compte réouvrir les portes de sa super usine de New-York afin de fabriquer des respirateurs artificiels en masse.

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui fait rage aux Etats-Unis, plusieurs constructeurs automobiles avaient fait savoir qu’ils étaient prêtes à mettre leurs capacités de production à disposition pour fabriquer des respirateurs artificiels en cas de pénurie. Parmi les entreprises engagées, des grands noms comme Tesla, General Motors ou encore Ford.

Depuis ces annonces, les Etats-Unis sont malheureusement devenus l’épicentre de la pandémie et la situation, déjà catastrophique, pourrait encore fortement s’aggraver… De fait, pour endiguer la propagation du virus, toutes les usines non-essentielles au fonctionnement du pays ont fermé leurs portes. Tesla en faisait partie.

Seulement, la Gigafactory de New-York (l’une des super usines de Tesla) pourrait bien fonctionner à nouveau, pour participer à l’effort de guerre contre le virus. Elon Musk, le PDG de Tesla, va tenir sa promesse et ses équipes vont désormais fabriquer en masse des respirateurs artificiels pour aider les hôpitaux du pays.

« La Gigafactory de New-York rouvrira ses portes pour la production de ventilateurs dès que cela sera humainement possible. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les citoyens de New-York », affirmait le milliardaire sur Twitter le 25 mars. Afin de ne pas faire d’erreur de conception, Tesla s’est allié à Medtronic, l’un des leaders mondiaux de la fabrication des respirateurs artificiels.

Quoiqu’il en soit, l’action de Tesla et d’Elon Musk est à saluer. Toute aide est bonne à prendre pour combattre l’épidémie, et elle est d’autant plus importante quand elle vient d’entreprises puissantes et dotées de grands moyens. De son côté, la directrice de General Motors Mary Barra a déclaré ce mercredi 18 mars qu’elle voulait que « les espaces vides de ses usines servent à fabriquer des respirateurs artificiels, dans le cadre d’une mobilisation de type Seconde Guerre Mondiale ».

Les gouvernements de plusieurs pays touchés par la maladie ont appelé les entreprises de la Tech à leur venir en aide et à mettre leurs moyens au service de la lutte contre le Coronavirus. En France, le groupe LVMH va assurer la production en quantité industrielle de gel hydroalcoolique.

Source : Presse Citron


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez