Sunday, Neveo, Famileo : les applis pour rester en contact avec la famille explosent

Les applications qui permettent de rester en contact avec nos grand-parents et notre famille comme Sunday ou Neveo explosent à cause des restrictions liées à la pandémie.

En cette période de crise sanitaire, de nombreuses start-up se sont lancées dans la création d’applications et de services dédiés au maintient du lien social, notamment avec nos ainés, contraints de rester isolés pour la plupart. Vous vous en doutez, ces applications connaissent un succès sans précédent. Prenons le cas de Neveo.

Cette start-up belge fondée en 2016 permet de concevoir un journal avec des photos et des messages personnalisés. Chaque mois, ce journal est envoyé par la poste à la personne de votre choix. Comme l’explique Josette, 89 ans, dans les colonnes de France Soir il s’agit « d’une excellente idée, ça me permet de garder contact avec ma famille alors qu’en ce moment on ne peut pas se réunir ».  D’autant que la réalisation du journal se veut particulièrement simple : les membres de la famille envoient les photos de leur choix via une application, et le site prend ensuite le relais pour mettre en page, imprimer et envoyer le journal à destination.

famileo
Famileo propose de créer un journal familial comme Neveo / Crédits : Capture Famileo

Famileo propose un concept similaire, à savoir la création d’un journal familiale. La mise en page est légèrement différente, ressemblant davantage à une gazette avec un ours en début de journal (page qui recense ceux qui ont participer à l’élaboration du journal), et des photos accompagnées de messages personnalisées.

Sunday propose une autre approche. À l’instar d’un Facebook Portal (les visioconférences en live en moins), Sunday permet aux grand-parents de recevoir les photos et vidéos de leur famille directement sur leur TV, via un petit boitier connecté relié en HDMI. Ici encore, la simplicité prime. Il suffit d’envoyer son contenu sur une application mobile dédiée et le tour est joué. Les grand-parents peuvent naviguer entre les différentes photos et vidéos à la volée grâce à une télécommande fournie avec le boitier. Sunday cartonne depuis sa création en 2018, avec plus de 100 000 utilisateurs réguliers.

À lire également : Covid-19 – les ventes d’accessoires connectés explosent

Des services qui ne sont pas adaptés à tout le monde

« Ces services permettent de maintenir un lien qui est une ressource très importante pour les personnes âgées, surtout celles qui vivent en établissement », rappelle dans les colonnes de FranceSoir Valentine Trépied, sociologue spécialiste du vieillissement. Néanmoins et comme le précise cette experte, ces solutions ne sont pas adaptées à tout le monde. Difficile de lire un magazine ou de voir des photos sur un écran lorsqu’on a des problèmes auditifs ou de vue. 

Autre point à prendre en compte, ces applications et services restent soumises à une maîtrise relative des outils numériques (un PC, un smartphone, une TV connectée, etc.). Or et d’après l’association Les petits frères des pauvres, 4,1 millions de Français âgés de plus de 60 ans « n’utilisent jamais Internet ». Il reste donc des efforts à fournir pour atteindre cette population laissée sur le bas-côté par ces solutions numériques.

Source : FranceSoir


Laisser un commentaire