• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► StopCovid : après un échec cuisant en France, l’application de traçage se fait recaler par l’UE

StopCovid : après un échec cuisant en France, l’application de traçage se fait recaler par l’UE

Crédits: Pixabay

La Commission européenne souhaite harmoniser toutes les applications de traçage de contacts développées en Europe et les rendre compatibles. Seulement, la France se retrouve exclue du projet, pour avoir préféré faire cavalier seul avec StopCovid. On récolte ce que l’on sème c’est ça ?

C’était prévisible. Tellement prévisible. Sans surprise, la Commission européenne a lancé un projet pour harmoniser et rendre compatible toutes les applications de contact tracing développées dans la zone euro. Toutes ? Pas à tout fait. L’institution a décidé de se passer de StopCovid. 

Retour de bâton logique pour la France

On ne peut pas vraiment lui donner tort. Le gouvernement français paie sa politique unilatéraliste. Souvenez-vous, au moment où la question des applications de traçage se posait, la France a choisi de fonctionner avec un protocole centralisé franco-français, alors que la grande majorité des pays européens avait opté pour une solution décentralisée, basée notamment sur l’API développée par Google et Apple.

Résultat des courses, StopCovid est un gouffre financier, qui coûte 100 000 € par mois à l’État depuis son lancement. Le nombre d’utilisateurs ne cesse de baisser. L’application atteint péniblement les 2 millions de téléchargements, et son utilité dans la lutte contre le Covid-19 est de fait quasi nulle. En effet, il faudrait qu’au moins 60% de la population l’utilise pour que son action se ressente.

Il faut maintenant rajouter à cet échec la gifle infligée par la Commission européenne, qui met la France sur le banc de touche. D’après les déclarations officielles de l’institution, ce sont les entreprises allemandes SAP et T-Systems qui vont être en charge de développer une plateforme “passerelle” capable de recueillir les données des applications de traçage de différents pays.

À lire également : StopCovid mise en demeure par la CNIL

courbe stop covid
Crédits : Ministère de l’Économie

Dans une UE à nouveau ouverte, StopCovid n’a aucun sens

À l’heure où les pays ouvrent à nouveau leurs frontières et où le tourisme reprend peu à peu, détenir une application de traçage commune est capital. Il est nécessaire de se partager les informations entre pays, afin de savoir si tel ou tel visiteur est potentiellement un risque sanitaire. Seulement, si Cédric O et Emmanuel Macron s’entêtent et persistent avec StopCovid, l’application deviendra encore plus inutile qu’elle ne l’est déjà.

Par exemple, StopCovid ne vous apportera rien si vous vous trouvez sur une plage du sud de la France avec des Allemands, des Hollandais et des Italiens qui utilisent tous leur propre application de traçage. Même idée sur les aires d’autoroutes, les sites touristiques, en bref toutes les zones où des citoyens de différents pays européens peuvent se croiser. 

À lire également : StopCovid – Cédric O se couvre de ridicule et nous avec

StopCovid : un beau raté à la Française

Pour conclure, StopCovid illustre parfaitement l’échec de la politique française. En plus d’être inefficace à l’heure actuelle, StopCovid n’a pas réussi à rassembler les citoyens français sous sa bannière, à utiliser les bons outils (l’API d’Apple et Google) et à se rendre utile dans le cadre d’une Europe où les frontières sont à nouveau ouvertes.

Devant un tel fiasco, il aurait été logique que Cédric O cède sa place de secrétaire d’État chargé au numérique. Le politique est décidément chanceux, puisqu’il a été reconduit, avec une compétence supplémentaire en prime sur les réseaux et les télécommunications. Nous avons hâte de voir ses idées concernant la 5G en France.

Source : Le Courrier du soir


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez