News

Steve Jobs mort il y a un an : ses apôtres perdent la foi

Un an après la mort de Steve Jobs, trois gourous du numérique, réputés proches d'Apple, ne croient plus en la Sainte Église de Cupertino. Pire, ils seraient prêts à changer de crèmerie. Steve, il est temps de faire une apparition et de multiplier les petits iPods devant ces mécréants !

Le fondateur qui n’a plus la foi

Steve Wozniak, l’un des fondateurs d’Apple,  ne se reconnaît plus dans le développement et la stratégie de l’iPomme. « J’ai grandi avec des valeurs prônant l’ouverture et le partage de technologies […] Si vous vous rappelez, nous avions porté iTunes sous Windows […] Alors pourquoi ne porterions-nous pas iTunes sous Android ? Est-ce que quelque chose s’est refermé ? J’aime les produits Apple et iTunes, et j’espère qu’il pourra être lancé sur mes produits Android. »
Eh oui, car Steve Wozniak reconnaît être un utilisateur Android. Il va même jusqu’à soutenir la communauté jailbreak qui lutte contre la fermeture de iOS : « Je suis pour une plus grande ouverture […] La communauté Jailbreak me rappelle mes jeunes années lorsque j’ai rencontré Steve Jobs et comment nous étions. »
Si même Steve  Wozniak commence à critiquer l’évolution d’Apple…

Mon ami, ce traitre

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, s’est montré ravi de recevoir un « iPhone 5 gratis »  des mains de Tim Cook, le nouveau directeur général d’Apple depuis la mort de Steve Jobs. Un bon placement produit : si son ami Mark, l’icône multimilliardaire de nombreux startuppers ambitieux, possède un iPhone 5… c’est qu’il s’agit vraiment du meilleur téléphone au monde que même madame Michu doit posséder. Mais ce cher Mark, le perfide, a certes reconnu que l’iPhone 5 est « un merveilleux produit »… mais il n’a pu s’empêcher de susurrer que, désormais, il y avait quand même « plus de gens qui utilisent Facebook depuis Android ».

Regrets éternels…

Larry Ellison, le Pdg d’Oracle, continue d’adorer Apple et de lui allumer un cierge chaque matin. Mais quand même, la ferveur n’est plus celle de ses tendres années : « J’ai beaucoup de respect pour cette entreprise, j’ai beaucoup de respect pour Tim Cook, mais je vais le répéter: Steve est irremplaçable ». « Nous avons tous perdu quelque chose. Il était notre Edison, il était notre Picasso. Il n’y a personne comme lui. Apple va continuer à prospérer, mais pas comme quand Steve était là ».
Du haut de son cloud, nous sommes sûrs que Steve apprécie ta dévotion posthume, Larry. Ne pleure plus et ait confiance. Steve est éternel et t’attend. Mais soit patient pour le rejoindre. Suite à un bug, la cartographie des chemins du Paradis a été effacée de l’Apple Plans.