News

Smartwatch : Google voudrait déjà bousculer le marché ?

Google, après Sony et Samsung, s'apprêterait à lancer sa smartwatch, ou montre connectée. La firme en profiterait pour corriger les écueils de ses (futurs) concurrents : connectivité, utilité et durée de vie. Une "révolution" anticipée ?
Après Sony et Samsung, c’est Google qui se lancerait sur le marché porteur (d’après les spécialistes) des montres connectées, ou « smartwatch ». Selon des sources « proches du dossier » citées par le Wall Street Jounal, le développement de la GEM, son nom supposé, est presque terminé. Aucune date de sortie n’a filtrée, même si certains parlent d’une arrivée avant la fin de l’année.

Une smartwatch ? Mais ça ne sert à rien !

Les modèles actuels souffrent de problèmes qui les empêchent de devenir un objet indispensable, ou presque, du quotidien. Tout d’abord : la connectivité. La Galaxy Gear de Samsung ne peut être utilisée pour l’instant qu’avec 3 appareils de la gamme Galaxy. Sony s’en sort beaucoup mieux avec une cinquantaine de produits compatibles, mais on est loin de l’exhaustivité.

Chez Google, on voudrait proposer une smartwatch sous Android qui communiquerait « avec d’autres appareils comme des smartphones ». Doit-on y voir la promesse d’une synchronisation avec tous les mobiles et tablettes Android, quelques soient leurs marques ? Rappelons que la smartwatch Pebble est compatible (entre autres) avec tous les smartphones sous Android 2.3 et supérieur.

Vient ensuite le problème de l’utilité. Actuellement, une smartwatch permet de recevoir des notifications (appels, SMS, réseaux sociaux), d’enclencher un chronomètre/podomètre/minuteur ou encore (dans le cas de la Galaxy Gear) de prendre des appels si le téléphone est à proximité.

Pour aller plus loin, la GEM de Google ferait la part belle à Google Now, l’assistant personnel de la firme de Moutain View. Toutes les fonctions de ce dernier, à savoir l’affichage d’informations personnalisées préparées à l’avance grâce à vos données Google, seraient ainsi accessibles d’un coup d’œil sur le poignet.

Enfin, Google travaillerait à étendre la durée d’utilisation maximale de sa smartwatch. Un soucis préjudiciable qui touche surtout la Galaxy Gear de Samsung : elle nécessite une recharge toutes les 24 heures environ.

Vraie stratégie ou rumeurs marketing ?

Si la GEM voit le jour telle que décrite ci-dessus, on est en droit penser que Google a volontairement laissé ses concurrents investir un marché naissant pour pouvoir prendre du recul et proposer un produit plus fni.

Cependant, l’entreprise californienne n’en serait pas à sa première « fuite » d’informations pour susciter l’envie et alimenter le buzz. Si smartwatch Google il y a, nul doute qu’elle sera attendue au tournant.

Crédit illustration principale : t3