Les écrans pliables : ce n’est plus de la science-fiction !

Si vous suivez un peu les évolutions des smartphones, vous savez qu’entre les projets et la réalité, il y a tout un monde. Un peu comme les technologies équipant les «concept-car», il y a des axes de travail qui aboutissent comme le frein ABS, et ceux qui ne verront pas le jour de notre vivant (la voiture volante de Renault ça vous parle ?)

Lorsque nous avons entendu parler d’écran de smartphone pliable au début des années 2000, nous n’y avons pas cru non plus. Et pourtant, à chaque manifestation autour du mobile, il y a des démonstrations de «concept-phone» qui laissent pantois alors que l’année d’après nous en sommes toujours au même point. Alors lorsque Samsung en parle et laisse entendre que c’est pour bientôt, forcément on écoute. À la fin de l’été, la compagnie coréenne laissait entendre que son projet «maison» d’écran pliable allait bientôt aboutir.

Imaginez un mobile de la taille d’une petite tablette qui se replierait sur lui-même, sans charnière ou autres «tricheries» avec une surface d’affichage de 8 pouces… Si en plus on vous dit que YouTube et Netflix sont de la partie pour proposer du contenu adapté, on se prend à rêver. Il est bien sûr trop tôt pour en tirer des conclusions, mais il faut reconnaître qu’avec les récents prototypes de batterie au graphène, nous constatons que Samsung se lâche du côté de la R&D en ce moment.

Nous en saurons sans doute plus lors du prochain Mobile World Congress de Barcelone en février 2019. Il faut dire qu’en ce moment c’est «la» technologie qui fait parler d’elle. C’est ainsi que le prototype FlexPai de la société chinoise Rouyu Technology s’est aussi illustré. Il ne s’agit pas d’une marque ayant pignon sur rue, mais ici aussi nous avons affaire à une «phablette» de presque 8 pouces qui se plie en deux sans rechigner. Les limitations sont pour l’instant un peu contraignantes : activation du mode tactile une fois déplié seulement, résolution un peu faible (tout est relatif), nombre d’applications compatibles dérisoire mais surtout le prix avec des appareils qui coûtent le salaire médian français (presque 1700 €). Nous sommes au début de l’aventure seulement…

tel pliant
Il y a deux écoles en ce qui concerne cette technologie : ceux qui promettent un appareil qui résiste à des contraintes et ceux qui proposent vraiment un écran «pliable».