Smartphone Android : le choix d’un moteur de recherche par défaut bientôt imposé

Les différentes propositions risquent d’en décevoir plus d’un(e).

Les utilisateurs européens de smartphones Android devront bientôt choisir un moteur de recherche. C’est en tout cas ce que nous apprend nos confrères de TechRadar.com. Amateurs de Firefox ou de Opera, vous allez être déçus.

Une fonctionnalité en phase de test

Cette option est à l’essai et devrait arriver sur le Vieux Continent cours 2020. Une fois installée sur nos appareils, une fenêtre pop-up apparaître sur nos écrans, nous demandant notre moteur de recherche par défaut. Nos confrères de XDA Developers ont pu apercevoir les quatre propositions disponibles au lancement. Oui, seulement quatre.

D’après le site américain, vous pourrez opter pour Qwant (l’alternative française), Ecosia (le moteur de recherche allemand qui œuvre pour la reforestation), Google et Yahoo.

Toujours selon le média, cette liste devrait varier selon le pays, mais ne dépassera jamais les 4 options. Google sera toujours de la partie, et seuls les trois outsiders changeront. Dommage pour les plus moteurs de recherche les plus confidentiels ou les plus modestes, qui auront bien du mal à gagner leurs places face à d’autres à la popularité et aux moyens bien plus conséquents.

Un contre au monopole de Google

L’année dernière, la Commission Européenne a jugé que la firme de Moutain View « a imposé des restrictions illégales aux constructeurs de smartphones Android et aux opérateurs mobiles pour conforter sa position dominante dans la recherche internet ». Résultat, Google écopait d’une amende de 5 milliards de dollars.

Suite à ces sanctions, la compagnie californienne a procédé à quelques changements pour apaiser les juridictions européennes, y compris laisser les fabricants de smartphones développer des systèmes d’exploitation et surcouches basés sur Android.