Smartphone à but professionnel ? Récupérez la TVA !

Si vous êtes chef d’entreprise (artisan, libéral, commerçant, etc.) et que vous devez acquérir un smartphone pour le travail, il est possible de récupérer la TVA. Une somme qui peut-être très intéressante puisque sur des appareils de ce type, la taxe est de 20%. Bien sûr, il y a des conditions. Nous allons tout vous expliquer…

La taxe sur la valeur ajoutée, ou TVA, est un impôt indirect créé en 1954 pour simplifier les différentes taxes qui existaient jusqu’ici. Cette TVA pèse plus de 150 milliards d’euros ce qui représente plus de deux fois l’impôt sur le revenu au point que le calcul de TVA est devenu une question cruciale pour les entreprises. Les entrepreneurs peuvent déduire cette TVA s’ils peuvent justifier du caractère professionnel de l’utilisation qui sera fait de l’achat. Par exemple, vous pouvez récupérer 25 ou 50 % de la TVA sur un smartphone si l’usage professionnel est de 25 ou 50 %. Vous pouvez déclarer 100%, mais ce sera difficile à démontrer si vous n’avez pas d’autre appareil mobile. Avoir deux appareils ? C’est un peu bête puisque la plupart des smartphones proposent la fonctionnalité dual-SIM. Autant avoir un seul smartphone sympa !

dual sim
Avoir deux smartphones… c’est tellement « 2012 » !

Un « forfait 75% » pratique, mais…

La solution pour déduire la TVA ? Déclarer au prorata en fonction de votre facture : quel est le pourcentage d’appels ou de minutes passées au téléphone pour des questions d’ordre professionnel ? Il est aussi possible d’opter pour le « forfait 75% » si l’utilisation « pro » du smartphone dépasse les 50% (ce qui est plausible en utilisation mixte). Cette option doit être choisie en toute connaissance de cause, car si vous appliquez déjà ce forfait d’autres biens, il est nécessaire de l’appliquer partout (à l’exception des voitures). Heureusement vous pouvez changer d’avis chaque année. Demandez conseil à un comptable. La case « comptable » est de toute façon indispensable puisque vous vous doutez bien que vous ne récupérerez pas votre argent en cash ou en cartes Pokémon.

Avant la création d’entreprise, ça fonctionne aussi…

Si votre achat dépasse les 500 € hors taxe, vous pouvez l’amortir sur les 3 prochains bilans. Même chose pour les ordinateurs portables et tout ce qui est nécessaire à votre activité. Il suffit pour cela que la facture soit au nom de la société. Vous envisagez de créer une entreprise, mais elle n’est pas encore enregistrée ? Il est alors possible de demander un remboursement anticipé de crédit TVA dans les 30 jours qui suivent la création de la structure pour tous les achats liés aux besoins de votre entreprise. Et cela prend en compte les formations et même les frais de création. Un vrai coup de pouce pour votre trésorerie…surtout au début de l’activité.

tva
La TVA c’est compliqué. Ce qu’il faut savoir c’est que plus un produit est superflu et plus il sera taxé…

Le « crédit TVA » pour payer d’autres impôts

Le crédit de TVA (la TVA que vous devez récupérer moins la TVA due) peut être remboursé ou servir à payer tout ou partie de futurs impôts professionnels. Attention, ces dispositions ne concernent malheureusement pas les auto-entrepreneurs (micro-entrepreneur depuis l’unification des statuts de janvier 2016) et les EURL/SARL qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 34 400 € pour les prestataires de service et 85 800 € si vous êtes commerçant.