Sentinelles de la Nature : une appli soucieuse d’écologie pour protéger la planète

Si vous êtes un fervent protecteur de la nature, vous savez certainement que ce 23 avril c’est la « journée de la Terre ». Vous souhaitez vous impliquer d’avantage et apporter votre contribution ? Une application dédiée vous permet de devenir acteur de la préservation de votre environnement. Focus sur les possibilités qu’elle apporte dans ce sens.

La santé de notre planète est un sujet qui vous tient à cœur ? Vous pouvez facilement contribuer à la préserver d’avantage grâce à une application mobile.

Sentinelles de la nature repose sur le principe de participation volontaire qui vise à dénoncer des dégradations ou à proposer des initiatives favorables à l’environnement.

Sentinelles de la Nature : participez à la protection de l’environnement

Sentinelles de la Nature est un projet participatif, initié par le mouvement de France Nature Environnement (FNE). Il est destiné à toutes les personnes soucieuses de la protection de la nature et de l’environnement. Disponible dans un premier temps depuis son site internet, l’interface cartographique permet aux utilisateurs baptisés « sentinelles » de localiser et de signaler sur le territoire des atteintes à l’environnement ou des initiatives qui lui sont favorables.

Des fiches synthétiques et différents guides sur les enjeux et les démarches pouvant être mises en œuvre pour prévenir ou résorber les atteintes à l’environnement sont également consultables depuis la page « Documentation » du site. Afin de compléter le dispositif, France Nature Environnement a créé une application « Sentinelles de la Nature ». Gratuite et sans publicités, elle permet de signaler des atteintes directement sur le terrain, même hors connexion internet !

Après avoir été vérifiés par les équipes de France Nature Environnement, les signalements sont publiés sur la plateforme Sentinelles de la Nature et une enquête est diligentée. L’application est disponible sur le Play Store de Google et aussi sur l’App Store d’Apple. Le mouvement assure que l’anonymat des contributeurs lanceurs d’alerte est bien entendu assuré et qu’ils peuvent se tenir informés des suites de leurs signalements directement via l’application ou sur le site internet.

Une appli pour dénoncer les nouveaux type de pollution

Une application utile, dans l’air du temps, qui permet entre autres de signaler les nouveaux types de pollution causés en grande partie à cause de la crise sanitaire. Parmi eux, les sacs de fast-food, mais aussi les masques censés lutter contre l’épidémie de Covid-19 qui sont de plus en plus jetés à même le sol ou aux quatre vents.

Masque covid-19
Les masques anti-Covid-19, la nouvelle pollution à la mode… (Crédits : Maxppp – Ludovic Laude)

Un constat amer que dénonce par ailleurs Tristan Richard, membre actif de FNE Loire : « C’est absolument intolérable de retrouver des masques dans la nature ou dans la rue. C’est emblématique des gestes inciviques du quotidien. Cela doit être sanctionné. » Enfin, l’équipe rappelle que les contributeurs peuvent également participer en soutenant le projet financièrement : « La pérennité de l’action de nos associations dépend fortement des ressources financières. Le déploiement de cette action serait impossible à mener sans ressource salariée. »

Dans la même lignée, Angèle Préville, sénatrice socialiste du Lot, lançait déjà en juillet 2020 un signal d’alarme concernant cette nouvelle forme de pollution, liée aux masques plastiques jetés dans la rue.

« Le bilan est un peu alarmant, car la prise de conscience sur le jetable n’est pas arrivée au bout, décrit la parlementaire. Quand je suis à Paris je vois des masques. Lorsque je suis chez moi, dans le Lot, aussi. Aucun espace n’échappe à cette autre conséquence de l’épidémie : les rues, les places, les parkings jusqu’aux plages. On est allé vers du futile et du facile, sous couvert d’hygiène. Cela remet une couche sur le sujet alors que nous pourrions très bien faire avec des produits en tissu. »

Source : France Bleu


Laisser un commentaire