Sélection Disney+ : les meilleures séries (hors univers Star Wars et Marvel)

Dans le catalogue Disney+, il n’y a pas que des films : on trouve aussi quantité de séries TV. Alors outre les productions en rapport avec les univers Star Wars et Marvel (The Mandalorian, Obi-Wan, Loki, Moon Knight, etc.), il existe aussi de petites perles…

Lorsqu’on prend Disney+, c’est surtout pour regarder un classique Disney avec les enfants, leur faire découvrir l’univers Star Wars ou se faire une séance de ciné à la maison avec le Marvel Cinematic Universe. On pense moins aux séries et on imagine, peut-être à tort, que Netflix fait mieux de ce côté.
Vraiment ?
Dans cette sélection nous allons vous présenter quelques pépites en mettant de côté les séries TV en rapport avec Marvel et Star Wars. Celles-ci sont suffisamment mises en avant à la télé et sur Internet et il y en a tellement d’autres…

Notre sélection de séries Disney+

Baskets

Baskets (Zach Galifianakis) est un clown qui a appris le métier en France, mais qui de retour au pays doit se résoudre à accepter un travail de clown de rodéo. Vous en dire plus vous gâcherait le plaisir. Une excellente série de Louis C.K.


Dopesick

Cette courte série narre le scandale sanitaire relatif à la mise sur le marché de L’OxyContin. Une histoire vraie tragique avec Michael Keaton, Rosario Dawson (Kids, Clerks 2, The Mandalorian) et Michael Stuhlbarg (Boardwalk Empire, Docteur Strange, La Forme de l’eau). Quand les grandes entreprises pharmaceutiques sont prêtes à tout pour arriver à leur fin…


The Dropout

L’histoire vraie (encore) d’Elizabeth Holmes, une femme d’affaires qui a inventé et commercialisé un dispositif révolutionnaire pour opérer des diagnostics médicaux à partir d’une simple goutte de sang. Milliardaire à 20 ans, le conte de fée ne dure pas : il s’agit d’une vaste fraude…


Solar Opposite

Quatre extraterrestres s’échouent sur Terre à la suite de la destruction de leur planète d’origine. Si Korvo le scientifique fait tout pour réparer leur vaisseau et choisir une autre destination, Terry ne l’entend pas de cette oreille, car il adore la malbouffe et toute la (sous-)culture terrienne. Les deux autres ne sont pas des enfants, mais des « répliquants ». Un univers foufou et des « side plots » : on aime.


Touch

Le fils de Martin Bohm (Kiefer Sutherland) est autiste et il a l’étrange capacité de relier des événements qui semblent ne rien avoir en commun. Bien vite Martin se rend compte que son fils n’est pas le seul et qu’une compagnie privée convoite ces personnes pour tenter de prédire l’avenir…


Next

Une intelligence artificielle créée par gros bonnets de la Silicon Valley risque de précipiter l’humanité dans sa chute. Dit comme ça, ça fait cheap mais c’est une série à voir, rien que pour le très bon John Slattery (Mad Men, Endgame, etc.)


Y, le Dernier Homme

Lorsque tous les porteurs de chromosomes Y de la planète meurent d’un seul coup (sauf un type), c’est un peu le bordel. La nouvelle présidente des USA n’est pas du tout préparée à ses nouvelles fonctions et il faut faire sans les hommes dans de nombreux domaines. Comment l’humanité survivra-t-elle et qui va ouvrir les pots de cornichons ?


The Americans

Attention, chef-d’œuvre ! The Americans c’est l’histoire de deux espions russes qui sont infiltrés dans les États-Unis des années 80. Alors qu’ils ne se connaissent pas, ils fondent une famille, ont des enfants et vivent comme de parfaits petits Américains, mais ils ne pensent en fait qu’à la victoire de la Mère Patrie sur la chienlit capitaliste. Une série palpitante avec une fin. Oui oui, une vraie fin pas expédiée et bien foutue.


Oussekine

Oussekine c’est l’histoire des événements de 1986 qui ont conduit à la mort de Malik Oussekine, battu à mort par la police, et du combat de sa famille pour faire entendre la vérité. La France des années 80 est assez bien retranscrite. Une série française qui se donne les moyens.

Des séries « classiques » à découvrir ou à redécouvrir

  • 24 : Un mec de la CIA énervé torture des terroristes au nom du bien. Une saison dure 24 heures découpée en 24 épisodes de une heure. L’action de passe donc en « temps réel ».
  • Earl : Un loser découvre le concept de « karma » et tente de se racheter auprès des gens qu’il a fait souffrir.
  • Prison Break : Un type très intelligent se faire emprisonner exprès pour faire sortir son abruti de frère.
  • Malcolm : La vie d’une famille nombreuse. Un père lunaire, une mère maniaque et une fratrie soudée constituée d’un génie, d’un abruti, d’un rebelle et de…Dewey.
  • American Dad : Série animée de Seth McFarlane qui narre les aventures de la famille Smith. La papa travaille à la CIA, la fille est une hippie, le fils est un nerd et il y a un extraterrestre schizophrène caché dans le grenier.
  • Scrubs : Les aventures désopilantes d’internes en médecine dans un hôpital américain. À voir absolument.
  • Homeland : Une nana bipolaire de la CIA est persuadée qu’un marine prisonnier d’Al-Qaïda et fraîchement libéré a retourné sa veste et jour maintenant contre l’Oncle Sam.
  • The Killing : Excellente série policière à voir absolument. Une saison = une enquête, vous n’êtes donc pas obligé de tout regarder…
  • Futurama : Un livreur de pizza New-Yorkais se retrouve cryogénisé en l’an 2000 et se réveille 1000 ans plus tard.
  • American Horror Story : Des histoires qui font peur. Encore une fois avec le schéma une saison = une histoire.

Vous n’avez pas encore Disney+ ?

Depuis l’augmentation des tarifs de Netflix, de nombreuses personnes se demandent si la plate-forme vaut encore le coup. Si c’est votre cas, pourquoi ne pas tenter l’expérience Disney+ ? Vous pouvez très bien mettre en pause votre abonnement, Netflix gardera votre profil en mémoire pendant 7 mois. Vous avez donc le loisir de revenir sur votre décision. Chez Disney+ le prix est de 8,99/mois avec une résolution 4K Dolby Atmos sur 4 écrans. Pour avoir la même chose chez Netflix, il faut débourser 17,99 € pour le forfait Premium.

Le seul problème de Disney+ par rapport à Netflix c’est que la plate-forme n’est pas disponible sur les box Internet. Même si les habitudes de consommation ont changé et que les enfants pourront regarder sur leur tablette, avoir ses programmes sur sa TV, c’est quand même l’idéal pour une famille. Pour ceux qui tiennent absolument à avoir Disney+ dans le salon, vous pouvez en profiter sur Smart TV, Box Android TV, Apple TV et même sur consoles, mais si vous n’avez rien de tout ça, vous pouvez aussi en profiter avec Canal+ sur l’appli myCanal ou avec un décodeur. À partir de 20,99 € vous avez tout Canal+ avec Disney+ !

Les programmes Disney+ sans Internet : téléchargez-les !

Vous avez envie de mettre un dessin animé aux enfants dans la voiture, mais la tablette ne se connecte pas à Internet ? Vous avez envie de voir un film dans le train, mais la 4G/5G ne fonctionne pas ? Sur Disney+, il est possible d’enregistrer les programmes et d’en profiter hors-ligne. On vous explique tout dans cette vidéo…


Laisser un commentaire