Salto : dernière cabriole et fermeture pour le service de streaming français ?

Lancé en grande pompe, Salto n’a jamais vraiment trouvé son public et pourrait fermer ses serveurs dans quelques jours. À moins qu’un repreneur ne soit trouvé.

Le 20 octobre 2020, TF1, M6 et France Télévisions mettaient au monde Salto, un service de streaming qui regroupe les programmes des 3 chaînes, mais aussi d’autres venus du reste du monde. L’objectif ? Concurrencer Netflix et consorts sur le marché de la vidéo à la demande en proposant les marques emblématiques de chacune. Cette alternative tricolore ciblait donc les ménagères de moins de 50 ans et les fans de Michel Drucker.

Ceux qui ont marketé l’entreprise sont sûrement au chômage depuis puisque, début 2022, Salto ne comptait même pas un million d’abonnés. À titre de comparaison, Netflix en comptait 10 fois plus en juillet 2022. C’est même presque un miracle d’avoir pu réunir autant de consommateurs autour d’un projet aussi bancal, mais c’est aussi parce que la plate-forme compte les personnes qui profitent d’une offre d’essai. Il faut dire que les contenus sont loin d’être intéressants. Les films, les séries et les documentaires sentent bon la deuxième partie de soirée sur une chaîne de la TNT. Et pour 69,90 €/an ou 7,99 €/mois, on trouve beaucoup mieux : Netflix et Disney+ sont à 8,99 €/mois tandis que Amazon Prime Video est à seulement 6,99 € avec 30 jours gratuits (90 jours gratuits pour les étudiants).

Les rumeurs d’une fermeture imminente vont donc bon train depuis un moment et pourraient même devenir réalité dans les semaines à venir.

Salto : plus dure sera la chute ?

Selon le média La Lettre A, TF1, France Télévision et M6 auraient en effet pris la décision de mettre Salto en vente. La dernière citée aurait déjà acté son retrait du capital de la société et TF1 devrait prendre la même décision. France Télévision pourrait donc rapidement se retrouver esseulée avec le boulet sur les épaules. Ainsi, un repreneur est d’ores et déjà recherché pour un rachat salvateur. On parle de Canal + comme d’un éventuel acquéreur mais ce dernier lorgne déjà vers OCS et on voit mal la compagnie enchaîner avec Salto. Il faut dire en plus que l’une des deux offres est un peu plus intéressante que l’autre, même si –on imagine sans mal- les sommes demandées doivent être bien différentes.

Après tout, un Salto en mode Black Friday pour récupérer des pépites comme Alex Hugo ou Un si grand soleil peut peut-être valoir le coup.