News

RATP : Victoire pour l’appli CheckMyMetro et pour l’Open Data

Il y a plus d'un an, l'application CheckMyMetro s'était vue contraindre par la RATP de retirer son plan du métro parisien sous peine de suppression de l'Appstore. Le motif invoqué, la défense de la propriété intellectuelle du plan. Aujourd'hui, revirement de situation, la régie du transport parisien vient de rendre accessible sous licence libre ce même plan.

Note du 12 mars 2019: les applications et sites web cités dans cet article n’existent plus.

« C’est une grande victoire » se félicite Benjamin Suchar, fondateur de CheckMyMetro, l’application qui réunit entre eux les utilisateurs du métro. Créée au cours de l’été 2010 pour l’iPhone, l’application CheckMyMetro avait reçu un avertissement de la part de la RATP et une menace de suppression de l’Appstore. La régie du transport parisien reprochait à l’application mobile de proposer gratuitement la carte du métro de Paris. Cette dernière fait aujourd’hui volte-face, en rendant accessible sous licence libre le fameux plan.

CheckMyMetro, qui est désormais également disponible sur Android, se félicite de cette victoire dans un communiqué publié aujourd’hui en spécifiant que la RATP, d’après ses dires, a « choisi de s’associer à la démarche globale d’ouverture des données publiques ». Outre le plan rendu public, la RATP met à disposition les positions géographiques des stations, les données de la qualité de l’air ou encore la liste des commerces de proximités du métro.

Pour Benjamin Suchar c’est aussi une victoire de l’Open Data. Cette victoire a été possible grâce aux actions de sensibilisation découlant de la polémique. CheckMyMetro avait lancé un concours dont le but était d’imaginer une nouvelle carte libre de droits. Plus de 70 créateurs y avaient pris part. Devant la pression des pouvoirs publics, la RATP a fini par céder.

L’appli qui contrôle les contrôleurs

L’objectif de CheckMyMetro est de bâtir une communauté qui peut s’échanger en direct des informations en sujet des musiciens présents aux stations, pousse des coups de gueule et signale même les contrôleurs (l’une des fonctions les plus appréciées…). Un mini réseau social 100% underground ! Aujourd’hui sur le Play Store, quatre applis CheckMyMetro cohabitent : une pour les Parisiens (voir encadré ci-dessous), une pour les Lillois, une pour les Lyonnais et une pour les Toulousains.

Même si, au vu des commentaires sur le Google Play Store, l’application pour Android semble perfectible, CheckMyMetro fait aujourd’hui parler d’elle et montre que l’Open Data on est une question qui doit être clairement posée dans le débat public.

CheckMyMetro Paris Metro

Gratuit // Français // 1.04 Mo // SD : Non

Télécharger