Ransomware : un premier décès occasionné par une cyberattaque en Allemagne

En Allemagne, une attaque par ransomware sur un hôpital aurait indirectement tué une patiente. Cette femme pourrait être la première victime d’une cyberattaque.

À lire également : Coronavirus – faites attention aux applications ransomware
Cette histoire ne prête pas à sourire, bien au contraire. En Allemagne, une femme est décédée dans la nuit du 11 au 12 septembre 2020. Or, on apprend ce vendredi 18 septembre 2020 que cette tragédie aurait pu être évitée. En effet, la patiente qui était dans un état critique n’a pas pu être déposée par les ambulanciers à l’hôpital le plus proche. 
La raison ? L’hôpital universitaire de Düsseldorf était victime d’une attaque par ransomware, paralysant la totalité de ses systèmes informatiques et vitaux. « La faille de sécurité a été découverte dans un logiciel commercial complémentaire », précise l’établissement. D’après les autorités allemandes, les pirates se sont visiblement trompés de cible, la cyberattaque était destinée au départ à l’université Heinrich Heine de Düsseldorf.
Contraints et forcés, les sauveteurs n’ont pas eu d’autre choix que de faire un détour d’une trentaine de kilomètres pour amener la patiente dans un autre établissement hospitalier. Malheureusement, ce détour a été fatal pour elle, puisqu’elle a succombé en arrivant à l’hôpital. Le traitement qu’elle devait recevoir en priorité n’a pu être administré qu’une heure plus tard.
À lire également : Ransomware – après Garmin, au tour de Canon d’être attaqué

Une enquête pour homicide involontaire

D’après nos confrères du site 01.net, le parquet de Wuppertal a ouvert une enquête pour déterminer les possibles liens de causalité entre le décès de cette patiente et l’attaque par ransomware menée sur l’hôpital. Si ces liens sont établis, la justice allemande pourrait donc accuser les opérateurs qui se cachent derrière cette cyberattaque d’homicide involontaire.
Selon les informations des rédactions allemandes, aucune donnée de l’hôpital n’a été volée ou effacée définitivement. Néanmoins, il faudra un certain temps avant que l’établissement reprenne son fonctionnement habituel. « En raison de l’étendue du système informatique et de l’abondance des données, nous ne pouvons pas encore estimer quand ce processus sera terminé », avouait le directeur commercial de l’hôpital. « Nous sommes toutefois convaincus que nous serons en mesure de mieux estimer le délai dans les prochains jours et d’être à nouveau présents pour nos patients, étape par étape », conclut-il.
À lire également : Ransomware – la région Grand-Est paralysée par une cyberattaque
Source : 01.net
https://www.android-mt.com/news/comparatif-vpn-le-guide-selectif-des-meilleurs-reseaux-prives-virtuels/103857/